ORMANDYL

Mis à jour : Jeudi 14 Mai 2020
Famille du médicament :

Antiandrogène

Ce médicament est un générique de CASODEX

Dans quel cas le médicament ORMANDYL est-il prescrit ?

Ce médicament a une action antihormonale : il empêche les hormones mâles (essentiellement la testostérone) de stimuler la glande prostatique et les tissus sensibles aux androgènes.

Il est utilisé dans le traitement de certains cancers de la prostate.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament ORMANDYL

ORMANDYL Gé 50 mg : comprimé (blanc) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 100 % - Prix : 37,26 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament ORMANDYL

p cp
Bicalutamide50 mg
Lactose+
Excipients : Hypromellose, Lactose monohydrate, Macrogol 400, Magnésium stéarate, Opadry blanc Y-1-7000, Povidone K 30, Sodium carboxyméthylamidon, Titane dioxyde

Contre-indications du médicament ORMANDYL

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

Ce médicament est éliminé par le foie. En conséquence, son utilisation doit être prudente en cas d'insuffisance hépatique. Des analyses de sang régulières (dosage des transaminases) permettent au médecin de vérifier que le médicament est bien supporté.

L'apparition des symptômes suivants doit être signalée à votre médecin : nausées, vomissements, douleurs abdominales, fatigue anormale, urines foncées, jaunisse. Il peut s'agir d'une hépatite due au médicament. Dans la majorité des cas, nausées et vomissements traduisent une simple intolérance au médicament.

Avant la prescription du médicament, votre médecin doit être informé de toute anomalie de l'électrocardiogramme (ECG) susceptible d'entraîner des troubles du rythme cardiaque.

Attention : conducteurConducteur : ce médicament peut être responsable de vertiges ou d'une baisse de la vigilance.

Interactions du médicament ORMANDYL avec d'autres substances

Signalez à votre médecin la prise de médicaments pouvant provoquer des torsades de pointes, tels que des antiarythmiques (quinidine, disopyramide, amiodarone, sotalol...), certains neuroleptiques, des antibiotiques de la famille des quinolones.

Fertilité, grossesse et allaitement

Ce médicament est contre-indiqué chez la femme.

Il pourrait avoit un effet sur les spermatozoïdes. L'usage d'une contraception efficace est nécessaire pendant le traitement si votre partenaire est en âge d'avoir des enfants. Cette contraception doit être poursuivie pendant 130 jours après l'arrêt du traitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament ORMANDYL

Les comprimés doivent être pris avec un verre d'eau au cours ou en dehors des repas, si possible à la même heure chaque jour.

Posologie usuelle :

  • Homme adulte : 1 ou 3 comprimés par jour, selon les cas.

Conseils

Ce traitement hormonal vise à ralentir la progression de la maladie, sans la guérir. Il peut être utilisé seul ou en association à d'autres traitements (autres médicaments, radiothérapie, ablation chirurgicale des testicules...).

Effets indésirables possibles du médicament ORMANDYL

Très fréquents (plus de 10 % des patients) : fatigue, éruption cutanée, gynécomastie, sensibilité de la poitrine.

Fréquents (1 à 10 des patients) : nausées, vomissements, constipation, digestion difficile, ballonnement, douleur abdominale, diminution de l'appétit, bouffées de chaleur, impuissance, baisse du désir sexuel, vertiges, somnolence, démangeaisons, peau sèche, dépression, prise de poids, douleur dans la poitrine, sang dans les urines, élévation des transaminases, anémie.

Peu fréquents (moins de 1 patient sur 100) : atteinte pulmonaire parfois grave.

Rares (moins de 1 patient sur 1 000) : photosensibilité, troubles du rythme cardiaque, hépatite (voir Attention).

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

LEXIQUE

antécédent

Affection guérie ou toujours en évolution. L'antécédent peut être personnel ou familial. Les antécédents constituent l'histoire de la santé d'une personne.

antiarythmique

Médicament indiqué dans les troubles du rythme cardiaque. La famille des antiarythmiques est divisée en classes I, II, III, IV en fonction du mode d'action de ces médicaments.

cancer

Maladie due au développement anarchique et incontrôlable de certaines cellules de l'organisme. Ces cellules anormales, capables de se multiplier indéfiniment, peuvent envahir des organes ou des vaisseaux sanguins et lymphatiques, formant à distance de nouvelles tumeurs, appelées métastases. On classe les cancers en tumeurs solides (qui se développent à partir d'un organe visible) et en tumeurs liquidiennes, qui proviennent des cellules de la moelle osseuse (leucémies notamment).

ECG

Électrocardiogramme, enregistrement de la fonction cardiaque.

gynécomastie

Augmentation du volume des seins chez l'homme, congénitale ou due à une maladie, à une tumeur ou à la prise de certains médicaments.

hépatite

Inflammation du foie. Elle peut être due à un médicament, à un virus, à l'alcool ou à une autre cause.

Les hépatites virales guérissent généralement sans traitement. Contrairement aux hépatites A et E presque toujours bénignes, les hépatites B et C peuvent devenir chroniques : le virus persiste dans l'organisme du malade qui reste contagieux mais ne souffre pas obligatoirement de troubles hépatiques. L'hépatite chronique est dite active lorsque le virus continue à détruire les cellules du foie, destruction traduite par l'augmentation des transaminases dans le sang.

hormone

Substance produite par le corps et transportée par le sang, destinée à réguler l'activité de certaines glandes ou de certains organes.

impuissance

Érection impossible ou insuffisante pour la pénétration.

insuffisance hépatique

Incapacité du foie à remplir sa fonction, qui est essentiellement l'élimination de certains déchets, mais également la synthèse de nombreuses substances biologiques indispensables à l'organisme : albumine, cholestérol et facteurs de la coagulation (vitamine K, etc.).

intolérance

Effet indésirable, le plus souvent digestif, lors de la prise d'un médicament. L'irritation de l'estomac due à l'aspirine est une intolérance et non une allergie.

neuroleptique

Famille de médicaments utilisés dans le traitement de certains troubles nerveux ou de symptômes divers : troubles digestifs, troubles de la ménopause, etc.

quinolones

Famille d'antibiotiques utilisés dans le traitement des infections urinaires, génitales, gastro-intestinales, respiratoires, etc. Elle contient, entre autres, la péfloxacine, la ciprofloxacine, l'ofloxacine et la sparfloxacine. Également appelés fluoroquinolones, ces antibiotiques sont efficaces sur un grand nombre de germes. Leur usage est contre-indiqué chez les femmes enceintes, chez celles qui allaitent et chez les enfants du fait de leur possible toxicité sur la croissance des cartilages.

radiothérapie

Utilisation de la radioactivité pour soigner certaines maladies, notamment des cancers.

symptôme

Trouble ressenti par une personne atteinte d'une maladie. Un même symptôme peut traduire des maladies différentes et une même maladie ne donne pas forcément les mêmes symptômes chez tous les malades.

torsades de pointes

Trouble du rythme cardiaque grave, favorisé par :

  • une hypokaliémie ou des situations la favorisant : diarrhées importantes et prolongées, usage répété de laxatif stimulant, etc.,

  • un cœur trop lent,

  • une prédisposition visible sur l'électrocardiogramme,

  • la prise de certains médicaments.

Les principaux médicaments susceptibles de provoquer des torsades de pointes sont les suivants : quinidine, hydroquinidine, disopyramide, amiodarone, sotalol, ibutilide, certains neuroleptiques (amisulpride, chlorpromazine, cyamemazine, dropéridol, flupentixol, fluphéenazine, halopéridol, lévomépromazine, pimozide, pipampérone, pipotiazine, sulpiride, tiapride, zuclopenthixol), cisapride, citalopram, escitalopram, diphémanil, dompéridone, hydroxyzine, chloroquine, halofantrine, mizolastine, pentamidine, moxifloxacine, érythromycine (voie IV), spiramycine.

transaminases

Enzymes dosées dans le sang, dont le taux s'élève lors de certaines hépatites. Elles figurent dans les analyses de sang sous le nom de SGOT et SGPT ou ASAT et ALAT.

vertige

Symptôme qui peut désigner une impression de perte d'équilibre (sens commun) ou, plus strictement, une sensation de rotation sur soi-même ou de l'environnement (sens médical).