En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

NOMÉGESTROL RATIOPHARM

Mis à jour : Mercredi 25 Janvier 2012
Famille du médicament :

Progestatif

25/01/2012 : ce médicament est en arrêt de commercialisation. Il n’est plus disponible en pharmacie ou ne le sera bientôt plus.

Si vous devez prendre ce médicament, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien qui pourront vous conseiller un autre traitement.

Le document ci-dessous représente la dernière fiche publiée par Vidal concernant ce médicament et ne préjuge en rien des évolutions ayant pu survenir postérieurement à cette publication.

Ce médicament est un générique de LUTENYL

Dans quel cas le médicament NOMÉGESTROL RATIOPHARM est-il prescrit ?

Ce médicament contient une hormone proche de la progestérone.

Il est utilisé pour compenser une insuffisance de progestérone dans le traitement :
  • des troubles des règles, du syndrome prémenstruel, de la tension des seins ;

  • des saignements dus à un fibrome ;

  • de la ménopause (en complément des estrogènes).

Présentations du médicament NOMÉGESTROL RATIOPHARM

NOMÉGESTROL RATIOPHARM 5 mg : comprimé sécable ; boîte de 10
Sur ordonnance (Liste I)

Composition du médicament NOMÉGESTROL RATIOPHARM

p cp
Nomégestrol acétate5 mg
Lactose+

Contre-indications du médicament NOMÉGESTROL RATIOPHARM

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

Des études ont montré une augmentation du risque de survenue d'un cancer du sein chez les femmes ayant reçu un traitement prolongé des symptômes de la ménopause. Le traitement doit par conséquent être prescrit à la dose minimale efficace et pour une durée la plus courte possible. En l'absence de troubles, sa prescription ne doit pas être systématique.

Des précautions sont nécessaires en cas de troubles cardiovasculaires, d'hypertension artérielle, de diabète ou de porphyrie.

Lorsque ce médicament a été prescrit pour des saignements génitaux intermittents, l'origine de ces saignements doit être déterminée par des examens appropriés avant la mise en route du traitement. Si ces saignements surviennent pendant le traitement, signalez-les à votre médecin.

Arrêtez la prise de ce médicament et consultez votre médecin en cas d'apparition de l'un des troubles suivants : maux de tête violents et inhabituels, troubles de la vision, phlébite.

Interactions du médicament NOMÉGESTROL RATIOPHARM avec d'autres substances

Les médicaments contenant les substances suivantes sont susceptibles de diminuer l'efficacité des traitements hormonaux : carbamazépine, phénobarbital, phénytoïne, primidone, griséofulvine, rifabutine, rifampicine.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Ce médicament n'a pas d'indication pendant la grossesse, mais une prise intempestive ne doit pas susciter d'inquiétude particulière.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel : il est déconseillé pendant l'allaitement (sauf avis médical).

Mode d'emploi et posologie du médicament NOMÉGESTROL RATIOPHARM

Ce médicament est pris indifféremment au cours ou en dehors des repas.

Posologie usuelle :

1 comprimé par jour pendant les 10 à 14 derniers jours du cycle.

Effets indésirables possibles du médicament NOMÉGESTROL RATIOPHARM

Arrêt des règles, saignement génital intermittent (à signaler à votre médecin).

Aggravation d'une insuffisance veineuse.

Prise de poids, insomnie, augmentation de la pilosité, troubles digestifs.

Exceptionnellement : réaction allergique cutanée, troubles de la vision, phlébite.

Laboratoire Téva Santé

Actualités

DI-HYDAN est indiqué dans le traitement de certaines formes d'épilepsie chez l'enfant et l'adulte (illustration).

Epilepsie : rupture de stock de DI-HYDAN (phénytoïne) jusqu’en novembre

Nouvelle seringue de DOLIPRANE 2,4 % sans sucre suspension buvable.

DOLIPRANE 2,4 POUR CENT SANS SUCRE suspension buvable (paracétamol) : une nouvelle seringue pour administration orale

Représentation en 3D d'un virus de l'hépatite C (illustration).

Hépatite C chronique : arrêt de commercialisation d’EXVIERA et VIEKIRAX