En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

QVARSPRAY

Mis à jour : Jeudi 22 Août 2019
Famille du médicament :

Antiasthmatique

Dans quel cas le médicament QVARSPRAY est-il prescrit ?

Ce médicament d'action locale contient un corticoïde qui possède une activité anti-inflammatoire marquée sur les muqueuses, notamment celles des bronches.

Il est utilisé dans le traitement de fond de l'asthme.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament QVARSPRAY

QVARSPRAY 100 μg/dose : solution pour inhalation ; flacon pressurisé avec valve doseuse et embout buccal (100 doses)
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 9,11 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament QVARSPRAY

p dose
Béclométasone dipropionate100 μg
Excipients : Éthanol anhydre, Norflurane

Attention

Ce médicament d'action lente n'est pas adapté au traitement de la crise d'asthme. En cas de crise, vous devez toujours disposer d'un bronchodilatateur d'action rapide et brève par voie inhalée.

Une aggravation de l'asthme peut traduire une infection : consultez rapidement votre médecin.

Attention : sportifSportif : ce médicament contient une substance susceptible de rendre positifs certains tests antidopage.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Les données scientifiques actuellement disponibles n'ont pas mis en évidence de problème particulier lors de l'utilisation de ce médicament pendant la grossesse à la dose préconisée. Néanmoins, ne l'utilisez pas sans avis médical.

Allaitement :

La possibilité d'un effet du médicament chez le nourrisson est très improbable ; néanmoins, par mesure de prudence, l'allaitement est déconseillé sans avis médical.

Mode d'emploi et posologie du médicament QVARSPRAY

Pour que l'action du médicament soit optimale, il faut qu'il pénètre profondément dans les poumons. Ceci nécessite de respecter les conseils suivants : tenir le fond de la cartouche dirigé vers le haut ; expirer normalement et introduire l'embout buccal entre les lèvres ; appuyer sur la cartouche tout en débutant une inspiration profonde par la bouche ; garder l'air en bloquant votre respiration quelques secondes avant de reprendre une respiration normale

Chaque pression sur la cartouche délivre une dose unique.

Lisez attentivement la notice jointe au médicament.

Posologie usuelle :

Elle est strictement individuelle ; elle varie selon l'âge et le stade de la maladie. La dose efficace la plus faible est toujours recherchée ; elle est répartie en 2 prises par jour.

Conseils

N'hésitez pas à demander une démonstration du maniement de cet appareil à votre médecin ou à votre pharmacien.

L'utilisation de l'aérosol doseur chez les personnes maîtrisant mal la technique d'inhalation peut être facilitée par l'emploi d'un réservoir en matière plastique (chambre d'inhalation) qui s'interpose entre l'aérosol doseur et la bouche. Demandez conseil à votre pharmacien.

Rincez régulièrement l'embout à l'eau, séchez-le et remettez la cartouche.

Lorsque ce médicament est utilisé conjointement avec un bronchodilatateur, le bronchodilatateur devra être inhalé en premier.

Il est conseillé de se rincer la bouche avec un verre d'eau après chaque inhalation pour limiter le risque de candidose ou d'enrouement lié à l'utilisation de ce médicament.

Le flacon est sous pression : conservez-le à l'abri de la chaleur.

Effets indésirables possibles du médicament QVARSPRAY

Comme pour tout produit inhalé, l'utilisation de ce médicament peut provoquer une aggravation paradoxale des difficultés respiratoires : dans ce cas, ne poursuivez pas le traitement sans avis médical.

Candidose (également appelée muguet) de la bouche et de la gorge, pouvant être prévenue par le rinçage de la bouche après l'inhalation.

Irritation de la bouche et de la gorge, toux, voix rauque.

Rarement : réaction allergique (éruption cutanée, démangeaisons, urticaire, œdème de Quincke).

Très rarement : glaucome, cataracte.

Troubles du sommeil, excitation, anxiété, dépression, irritabilité, troubles du comportement, principalement chez l'enfant.

En cas d'usage prolongé à forte dose, d'autres effets généraux peuvent apparaître : fragilisation de la peau, bleus, fragilisation du tissu osseux, retard de croissance chez l'enfant.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (1)

Le 30/08/2018 à 13:19
avatar Asi
Asi Profession non médicale / Autre
Bonjour.
Je prends qvar inhalation 2 fois par jour. Mais des fois j oublie. Comment savoir s il en reste encore où pas dans le flacon ?
Merci

0 0
Le 30/08/2018 à 14:50
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,
Pressez le dispositif hors de votre bouche et vérifiez qu'il sort bien un nuage de vapeur. S'il est vide, rien de sortira.

0 1

Actualités

Le laboratoire responsable de la commercialisation d'un médicament en France est l’interlocuteur privilégié des personnes souhaitant des informations complémentaires (illustration).

Nouvelles ruptures et tensions d'approvisionnement en ville

La pipotiazine est utilisée dans la prise en charge d’états psychotiques (illustration).

PIPORTIL : arrêt de commercialisation de la forme buvable au 1er décembre 2019

Représentation en 3D de la formation d'un caillot sanguin dans un vaisseau (illustration).

MINI-SINTROM : rappel d'un lot suite à un défaut de conditionnement