En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

CIPROFLOXACINE RANBAXY

Mis à jour : Mardi 18 Septembre 2018
Famille du médicament :

Antibiotique de la famille des quinolones

Ce médicament est un générique de CIFLOX

Dans quel cas le médicament CIPROFLOXACINE RANBAXY est-il prescrit ?

Ce médicament est un antibiotique qui appartient à la famille des quinolones.

Il est utilisé dans le traitement de diverses maladies infectieuses, notamment :
  • des infections génitales à gonocoque,

  • des infections urinaires,

  • des infections intestinales, cutanées, osseuses et articulaires,

  • des infections chroniques des oreilles et des sinus,

  • des infections des poumons et des bronches.

Il est également utilisé dans la prévention des méningites à méningocoques et dans le traitement et la prévention des infections chez les adultes ayant une baisse importante du nombre de globules blancs dans le sang.

Il peut être également utilisé chez l'enfant dans le traitement des infections sévères, notamment des infections des poumons et des bronches chez les enfants fragiles.

Présentations du médicament CIPROFLOXACINE RANBAXY

CIPROFLOXACINE RANBAXY 250 mg : comprimé ; boîte de 12
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 7,09 €.
CIPROFLOXACINE RANBAXY 500 mg : comprimé ; boîte de 12
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 10,23 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament CIPROFLOXACINE RANBAXY

p cpp cp
Ciprofloxacine250 mg500 mg
Excipients : Amidon de maïs, Cellulose microcristalline, Hypromellose, Macrogol, Magnésium stéarate, Opadry blanc, Silice colloïdale anhydre, Sodium carboxyméthylamidon, Talc, Titane dioxyde

Contre-indications du médicament CIPROFLOXACINE RANBAXY

Ce médicament ne doit pas être utilisé en cas d'allergie aux antibiotiques de la famille des quinolones.

Attention

Les antibiotiques de la famille des quinolones peuvent provoquer des lésions des tendons, parfois graves : toute douleur ou gonflement évoquant une tendinite doit vous conduire à arrêter le traitement et à consulter immédiatement votre médecin. Il jugera alors des mesures à prendre. Les lésions tendineuses peuvent survenir dès les premiers jours de traitement et jusqu'à plusieurs mois après son arrêt. Pensez à informer votre médecin si vous avez une activité sportive soutenue ou si vous prenez un traitement prolongé par corticoïde.

Les quinolones peuvent également être responsables d'une photosensibilisation : une exposition aux rayons ultraviolets (soleil, lampe à bronzer) peut provoquer des coups de soleil intenses. Évitez toute exposition au soleil ou en cabine de bronzage et n'omettez pas de signaler à votre médecin vos projets de vacances au soleil pendant la durée du traitement.

Une baisse de la vision ou l'apparition de tout autre trouble oculaire nécessitent un avis ophtalmologique en urgence.

Ne poursuivez pas le traitement sans avis médical en cas de perte d'appétit, de démangeaisons, de jaunisse, d'urines anormalement foncées : risque de troubles hépatiques potentiellement graves.

En cas d'infection génitale à gonocoque, le médecin prescrit un antibiogramme pour tester la sensibilité du germe à cet antibiotique. Si les symptômes persistent après 3 jours de traitement, un nouvel avis médical est nécessaire pour une éventuelle adaptation du traitement.

Des précautions sont nécessaires en cas d'antécédent de tendinite lors de l'utilisation d'une quinolone, d'insuffisance rénale, de myasthénie, de situations favorisant les torsades de pointes (hypokaliémie, anomalies de l'ECG, bradycardie par exemple), de déficit en G6PD, de dépression, de psychose ou d'antécédent de convulsions.

Attention : conducteurConducteur : ce médicament peut provoquer des troubles nerveux susceptibles d'altérer la vigilance.

Interactions du médicament CIPROFLOXACINE RANBAXY avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé aux médicaments contenant de la tinazidine (non commercialisés en France).

Il peut interagir avec les médicaments susceptibles de favoriser les torsades de pointes et les médicament contenant l'une des substances suivants : méthotrexate, théophylline, clozapine, olanzapine, ropinirole, duloxétine, agomélatine, pentoxifylline ou de la caféine.

Informez par ailleurs votre médecin si vous prenez un anticoagulant oral ou un médicament contenant du probénécide, du sildénafil, du zolpidem ou de la ciclosporine.

Il est préférable de respecter un délai de 4 heures entre la prise de ce médicament et celle des pansements digestifs (contenant des sels d'aluminium, de magnésium ou de calcium) et un délai de 2 heures avec les médicaments contenant du fer, du zinc, du sucralfate ou de la didanosine.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'effet de ce médicament pendant la grossesse est mal connu : seul votre médecin peut évaluer le risque éventuel de son utilisation dans votre cas.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel : l'allaitement est déconseillé.

Mode d'emploi et posologie du médicament CIPROFLOXACINE RANBAXY

Ce médicament peut être pris indifféremment au cours ou en dehors des repas.

En cas de prise en dehors des repas, il ne faut pas prendre cet antibiotique avec des produits laitiers (par exemple, lait, yaourt) ou des boissons enrichies en minéraux (notamment en calcium).

Posologie usuelle :

  • Adulte : 250 mg à 750 mg, matin et soir. La durée du traitement varie de 5 à 21 jours selon les infections.

En cas d'infection génitale à gonocoque : 500 mg, en une prise unique.

Conseils

Le médecin prescrit parfois un prélèvement pour identifier le germe responsable de l'infection et tester sa sensibilité aux antibiotiques. Le résultat de cet examen peut être faussé en cas d'automédication préalable : ne prenez pas d'antibiotiques sans avis médical.

En cas d'infection génitale, votre partenaire peut être contaminé sans présenter de symptôme. En l'absence de traitement conjoint, une recontamination est possible.

Il est recommandé de boire abondamment pendant le traitement, mais évitez d'absorber des quantités importantes de café ou de thé : ce médicament peut en augmenter ou en prolonger les effets.

Effets indésirables possibles du médicament CIPROFLOXACINE RANBAXY

Fréquents (1 à 10 % des patients) : nausées, diarrhée.

Peu fréquents (moins de 1 patient sur 100) : vomissements, douleurs abdominales, ballonnements, manque d'appétit, agitation, maux de tête, étourdissements, trouble du goût, douleurs musculaires ou articulaires, éruption cutanée, démangeaisons, urticaire, élévation des transaminases.

Rares (moins de 1 patient sur 1 000) : bourdonnements d'oreilles, perte d'audition, confusion des idées, anxiété, rêves anormaux, dépression, hallucinations, fourmillement des extrémités, engourdissements, convulsions, vertiges, trouble de la vision (vision double par exemple), essoufflement, modification de la glycémie, réaction allergique (œdème de Quincke), anomalie de la numération formule sanguine, photosensibilisation, tendinite, hépatite (voir Attention).

Très rares (moins de 1 patient sur 10 000) : migraine, troubles de la coordination, de la marche ou de l'odorat, troubles psychiques, idées suicidaires, choc anaphylactique, insuffisance rénale grave.

Fréquence indéterminée : réaction cutanée bulleuse potentiellement grave, troubles du rythme cardiaque (arythmie).

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

Les préparations coliques  sont indiquées pour le lavage colique, en préparation des examens d'exploration (endoscopie, radiologie) ou d'une chirurgie colique chez l'adulte (illustration).

Préparations coliques orales : prescription médicale obligatoire pour 10 spécialités passées sur liste I

SRILANE est indiqué dans le traitement local d'appoint des entorses, des contusions et de la lombalgie aiguë (illustration).

SRILANE 5 % crème (idrocilamide) : arrêt de commercialisation depuis mi-octobre

Les substituts nicotiniques remboursables sur prescription médicale « classique » n'entrent plus dans le cadre du forfait annuel, à hauteur de 150 € par an et par personne (illustration).

NICORETTESKIN (boîte de 7), NIQUITIN et NIQUITINMINIS : désormais remboursables sur prescription "classique"