En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

CEFPODOXIME ALMUS

Mis à jour : Lundi 15 Février 2016
Famille du médicament :

Antibiotique

15/02/2016 : ce médicament est en arrêt de commercialisation. Il n’est plus disponible en pharmacie ou ne le sera bientôt plus.

Si vous devez prendre ce médicament, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien qui pourront vous conseiller un autre traitement.

Le document ci-dessous représente la dernière fiche publiée par Vidal concernant ce médicament et ne préjuge en rien des évolutions ayant pu survenir postérieurement à cette publication.

Ce médicament est un générique de ORELOX

Dans quel cas le médicament CEFPODOXIME ALMUS est-il prescrit ?

Cet antibiotique appartient à la famille des céphalosporines, antibiotiques proches des pénicillines, qui sont actives sur un plus grand nombre de germes que la pénicilline simple.

Il est utilisé dans le traitement de diverses maladies infectieuses, notamment des poumons, des bronches, de la gorge et des sinus.

Présentations du médicament CEFPODOXIME ALMUS

CEFPODOXIME ALMUS 100 mg : comprimé ; boîte de 10
Sur ordonnance (Liste I)

Composition du médicament CEFPODOXIME ALMUS

p cp
Cefpodoxime100 mg
Lactose+

Contre-indications du médicament CEFPODOXIME ALMUS

Ce médicament ne doit pas être utilisé en cas d'allergie aux céphalosporines.

Attention

Des précautions sont nécessaires en cas d'insuffisance rénale grave.

La survenue de toute réaction allergique (boutons, œdème, malaise) impose l'arrêt du traitement : consultez rapidement votre médecin. Pensez à toujours signaler vos antécédents d'allergie à une céphalosporine ou à une pénicilline.

De nombreux antibiotiques peuvent provoquer des selles liquides ou une diarrhée, généralement bénigne. En revanche, une diarrhée importante survenant pendant ou dans les jours qui suivent le traitement antibiotique doit être signalée à votre médecin.

Une diminution de la fièvre ou une disparition des symptômes ne sont pas synonymes de guérison : la durée du traitement doit absolument être respectée pour éviter les rechutes ou l'apparition d'une résistance du germe à l'antibiotique.

Attention : conducteurConducteur : ce médicament peut être responsable de vertiges.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'effet de ce médicament pendant la grossesse est mal connu : seul votre médecin peut évaluer le risque éventuel de son utilisation dans votre cas.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel ; la poursuite de l'allaitement est possible, mais tout symptôme survenant chez le nourrisson devra être signalé au médecin : muguet, éruption de boutons... pouvant traduire une intolérance ou une allergie.

Mode d'emploi et posologie du médicament CEFPODOXIME ALMUS

Ce médicament doit être pris pendant les repas.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 1 ou 2 comprimés, matin et soir.

Conseils

Le médecin prescrit parfois un prélèvement pour identifier le germe responsable de l'infection et tester sa sensibilité aux antibiotiques. Le résultat de cet examen peut être faussé en cas d'automédication préalable : ne prenez pas et ne donnez pas d'antibiotiques sans avis médical.

L'éventuelle fatigue n'est pas due à l'antibiotique, mais à l'infection elle-même.

Effets indésirables possibles du médicament CEFPODOXIME ALMUS

Diarrhée, vomissements, douleurs abdominales.

Plus rarement :
Laboratoire Almus France

Actualités

ESMYA est indiqué dans la prise en charge de fibromes utérins (illustration).

ESMYA (ulipristal) : restriction des indications et mesures de réduction du risque d'atteintes hépatiques

Représentation en 3D de Streptococcus pneumoniae (illustration).

Vaccin PNEUMOVAX : mise à disposition exceptionnelle de seringues préremplies à péremption courte

L’amyotrophie spinale (ASA ou SMA) est une maladie neuromusculaire progressive d’origine génétique, caractérisée par une dégénérescence des motoneurones (illustration).

SPINRAZA (nusinersen) : risque d'hydrocéphalie communicante, non reliée à une méningite ou à une hémorragie