En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

ISOPTINE 40 mg

Mis à jour : Jeudi 19 Octobre 2017

Inhibiteur calcique

Dans quel cas le médicament ISOPTINE 40 mg est-il prescrit ?

Ce médicament appartient à la famille des inhibiteurs calciques. C'est un vasodilatateur qui lutte contre la contraction des artères, et un antiarythmique qui modifie la vitesse de transmission de l'influx nerveux au sein du muscle cardiaque, inhibant ainsi les contractions anarchiques.

Il est utilisé dans :

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament ISOPTINE 40 mg

ISOPTINE 40 mg : comprimé (jaune) ; boîte de 75
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 3,06 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament ISOPTINE 40 mg

p cp
Vérapamil chlorhydrate40 mg
Lactose+
Excipients : Amidon de maïs, Amidon de pomme de terre, Calcium carbonate, Carmellose sodique, Cire Hoechst E, Fer jaune oxyde, Gomme arabique, Lactose, Magnésium stéarate, Povidone, Saccharose, Silice colloïdale, Silice colloïdale anhydre, Talc, Titane dioxyde

Contre-indications du médicament ISOPTINE 40 mg

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

Des précautions sont nécessaires en cas d'insuffisance hépatique et chez la personne âgée.

Interactions du médicament ISOPTINE 40 mg avec d'autres substances

Ce médicament peut interagir avec les antiarythmiques.

Informez par ailleurs votre médecin si vous prenez un bêtabloquant, un hypocholestérolémiant de la famille des statines ou un médicament contenant de la ciclosporine, de la carbamazépine, de la rifampicine ou de la digoxine.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'effet de ce médicament pendant la grossesse est mal connu : seul votre médecin peut évaluer le risque éventuel de son utilisation dans votre cas.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel en quantité infime. Par prudence, il est préférable de le prendre après la tétée et d'informer le médecin qui suit l'enfant.

Mode d'emploi et posologie du médicament ISOPTINE 40 mg

Les comprimés sont pris de préférence au cours des repas.

Posologie usuelle :

1 à 2 comprimés, 3 fois par jour.

Conseils

En cas de constipation, susceptible d'être aggravée par ce médicament, le médecin pourra éventuellement prescrire un laxatif lubrifiant.

Effets indésirables possibles du médicament ISOPTINE 40 mg

Constipation.

Baisse de la tension artérielle, insuffisance cardiaque, œdème, bloc auriculoventriculaire, ralentissement important du cœur.

Rarement : gonflement des gencives, nécessitant une hygiène buccale soigneuse.

Une hépatite peut exceptionnellement survenir pendant le traitement. Certains signes évocateurs doivent vous amener à consulter votre médecin : douleurs abdominales, perte de l'appétit, nausées, douleurs articulaires ou musculaires, fatigue anormale, fièvre inexpliquée, jaunisse.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Documents utiles Mylan Medical SAS

Commentaires (0)

Documents utiles Mylan Medical SAS

Actualités

L'ancienne formule du LEVOTHYROX (EUTHYROX) représente 0,5 % des spécialités délivrées dans les pharmacies en France (source : ANSM - CNOP).

EUTHYROX : le Conseil d'Etat rejette une plainte, Merck annonce la fin prochaine de son importation

La vaccination contre l’hépatite B est recommandée chez tous les nourrissons, ainsi qu'un rattrapage vaccinal chez les enfants et les adolescents jusqu’à l’âge de 15 ans révolus (illustration).

Vaccins contre l'hépatite B : distribution normale dans les collectivités, rupture de stock persistante en ville

L'halopéridol est un médicament antipsychotique typique de la classe des neuroleptiques (illustration).

HALDOL et HALDOL DECANOAS : harmonisation européenne des indications, posologies, contre-indications, etc.