En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

PERINDOPRIL MYLAN

Mis à jour : Mardi 18 Septembre 2018
Famille du médicament :

Inhibiteur de l'enzyme de conversion

Ce médicament est un générique de COVERSYL et de PERINDOPRIL ARROW GÉNÉRIQUES.

Dans quel cas le médicament PERINDOPRIL MYLAN est-il prescrit ?

Ce médicament appartient à la famille des inhibiteurs de l'enzyme de conversion (IEC). Il bloque la formation de l'angiotensine II, une substance responsable d'une contraction des artères qui augmente la tension artérielle et fatigue le cœur.

Il est utilisé dans :

Présentations du médicament PERINDOPRIL MYLAN

PERINDOPRIL MYLAN 2 mg : comprimé (blanc) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 4,17 €.
PERINDOPRIL MYLAN 2 mg : comprimé (blanc) ; boîte de 90
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 12,13 €.
PERINDOPRIL MYLAN 4 mg : comprimé sécable (blanc) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 4,17 €.
PERINDOPRIL MYLAN 4 mg : comprimé sécable (blanc) ; boîte de 90
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 12,13 €.
PERINDOPRIL MYLAN 8 mg : comprimé (blanc) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 4,17 €.
PERINDOPRIL MYLAN 8 mg : comprimé (blanc) ; boîte de 90
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 12,13 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament PERINDOPRIL MYLAN

p cpp cpp cp
Perindopril tert-butylamine2 mg4 mg8 mg
Lactose+++
Excipients : Cellulose microcristalline, Lactose monohydrate, Magnésium stéarate, Silice colloïdale hydrophobe

Contre-indications du médicament PERINDOPRIL MYLAN

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • allergie aux médicaments de la famille des inhibiteurs de l'enzyme de conversion,

  • prédisposition à l'œdème de Quincke,

  • rétrécissement important des artères rénales,

  • en association avec les médicaments contenant de l'aliskiren chez les patients diabétiques ou insuffisants rénaux,

  • en association avec les médicaments contenant du sacubitril avec du valsartan,

  • grossesse (à partir du 4e mois).

Attention

La baisse de la tension artérielle peut être importante lors des premières prises du médicament, en particulier si vous suiviez auparavant un traitement prolongé par diurétique ou un régime sans sel. Dans ce cas, le traitement est généralement initié avec de faibles posologies, sous surveillance médicale plus étroite.

En cas de gonflement du visage (lèvres, paupières...) ou d'une autre région du corps, consultez un médecin en urgence : il peut s'agir d'un œdème de Quincke.

Le risque de réaction allergique grave (notamment d'œdème de Quincke) est plus élevé dans certaines situations : patient noir, dialyse ou traitement par circulation extracorporelle pour un excès de cholestérol, période de désensibilisation aux venins d'hyménoptères (abeille, guêpe...), association avec certains médicaments immunosuppresseurs. Une modification du traitement, en accord avec votre médecin, est parfois nécessaire pour limiter les risques.

Des précautions s'imposent en cas d'épaississement anormal de la paroi du cœur, de rétrécissement de l'aorte ou de la valve mitrale, d'insuffisance rénale, de diabète ou de collagénose (telle qu'un lupus érythémateux).

Ce médicament peut augmenter la kaliémie (taux de potassium dans le sang) ; un contrôle régulier de la créatinine et du taux de potassium dans le sang peut être prescrit par le médecin, notamment en cas d'insuffisance rénale.

Les sels de régime contiennent souvent du potassium ; ils ne doivent pas être utilisés sans avis médical.

En cas d'apparition d'une jaunisse, ne poursuivez pas le traitement sans l'avis de votre médecin.

Si vous devez subir une intervention chirurgicale, prévenez l'anesthésiste de la prise de ce médicament.

Attention : conducteurConducteur : ce médicament peut être responsable de vertiges lors des premières prises.

Interactions du médicament PERINDOPRIL MYLAN avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé avec :
  • les médicaments associant du sacubitril et du valsartan : augmentation du risque d'œdème de Quincke ;

  • les médicaments contenant de l'aliskiren (qui n'est plus commercialisé en France) chez les diabétiques et les insuffisants rénaux (l'association est déconseillée dans les autres cas).

Il peut également interagir avec :
  • les inhibiteurs de l'angiotensine II : si cette association est considérée comme absolument nécessaire, elle ne pourra se faire que sous la surveillance d'un spécialiste et avec un contrôle renforcé du fonctionnement des reins ;

  • certains immunosuppresseurs (sirolimus, évérolimus...) et les antidiarrhéiques contenant du racécadotril ;

  • certains diurétiques et les médicaments qui contiennent du cotrimoxazole, du potassium ou du lithium.

Informez par ailleurs votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez un antidiabétique, un AINS, de l'aspirine à forte dose (plus de 3 g par jour), un neuroleptique, un antidépresseur imipraminique ou un médicament contenant du baclofène.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'effet de ce médicament pendant les 3 premiers mois de la grossesse est mal connu. Par prudence, son usage est déconseillé.

Au cours des 6 derniers mois de la grossesse, la prise prolongée d'un inhibiteur de l'enzyme de conversion peut endommager les reins du fœtus. L'utilisation de ce médicament est contre-indiquée à partir du 4e mois de la grossesse.

En conséquence, un désir de grossesse nécessite le remplacement de ce médicament par un autre antihypertenseur. Si une grossesse survient alors que vous prenez ce médicament, consultez rapidement votre médecin pour qu'il modifie votre traitement. Des échographies régulières sont parfois nécessaires pour s'assurer de l'absence d'anomalie.

Allaitement :

Les données disponibles ne permettent pas de savoir si ce médicament passe dans le lait maternel. L'allaitement est déconseillé pendant le traitement

Mode d'emploi et posologie du médicament PERINDOPRIL MYLAN

Ce médicament doit être pris de préférence le matin, avant le repas.

Posologie usuelle :

Conseils

Votre tension artérielle doit être contrôlée régulièrement. Les appareils permettant une mesure automatique de la tension à domicile utilisent souvent un procédé de mesure différent de celui qu'emploie votre médecin. Si vous avez un tel appareil, apportez-le en consultation pour vous assurer que la mesure obtenue est bien conforme à celle du tensiomètre de votre médecin.

Le traitement médicamenteux ne dispense pas de mesures pouvant faire baisser la tension artérielle : activité physique régulière, modération de la consommation de boissons alcoolisées et de sel, lutte contre l'excès de poids, arrêt du tabac.

Effets indésirables possibles du médicament PERINDOPRIL MYLAN

Toux sèche, comme pour tous les inhibiteurs de l'enzyme de conversion.

Baisse excessive de la tension artérielle (voir Attention), hypotension orthostatique.

Maux de tête, fatigue, bouffées de chaleur, sensation de vertiges.

Troubles digestifs, troubles du goût.

Réaction allergique : éruption cutanée, œdème de Quincke (exceptionnel).

Hyperkaliémie, habituellement transitoire.

Dans de rares cas : anomalie de la numération formule sanguine, anémie, hépatite.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

Les préparations coliques  sont indiquées pour le lavage colique, en préparation des examens d'exploration (endoscopie, radiologie) ou d'une chirurgie colique chez l'adulte (illustration).

Préparations coliques orales : prescription médicale obligatoire pour 10 spécialités passées sur liste I

SRILANE est indiqué dans le traitement local d'appoint des entorses, des contusions et de la lombalgie aiguë (illustration).

SRILANE 5 % crème (idrocilamide) : arrêt de commercialisation depuis mi-octobre

Les substituts nicotiniques remboursables sur prescription médicale « classique » n'entrent plus dans le cadre du forfait annuel, à hauteur de 150 € par an et par personne (illustration).

NICORETTESKIN (boîte de 7), NIQUITIN et NIQUITINMINIS : désormais remboursables sur prescription "classique"