PROCORALAN

Mis à jour : Mardi 18 Juin 2019
Famille du médicament :

Antiangoreux

Dans quel cas le médicament PROCORALAN est-il prescrit ?

Ce médicament appartient à la famille des antiangoreux. Il agit principalement en abaissant la fréquence cardiaque. Il permet ainsi de réduire les besoins en oxygène du cœur et de diminuer la pression exercée sur le cœur.

Il est utilisé dans le traitement :
  • des symptômes de l'angine de poitrine chez les adultes ayant un rythme cardiaque supérieur à 70 battements par minute au repos, en cas de contre-indication aux bêtabloquants ou en association avec les bêtabloquants lorsque ceux-ci ne sont pas suffisamment efficaces ;

  • de l'insuffisance cardiaque chronique chez les adultes ayant un rythme cardiaque supérieur à 75 battements par minute au repos, en association au traitement standard ou en cas de contre-indication aux bêtabloquants.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament PROCORALAN

PROCORALAN 5 mg cp pellic
PROCORALAN 5 mg : comprimé sécable (saumon) ; boîte de 56
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 65 % - Prix : 32,55 €.
PROCORALAN 7,5 mg : comprimé (saumon) ; boîte de 56
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 65 % - Prix : 32,55 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament PROCORALAN

p cpp cp
Ivabradine5 mg7,5 mg
Lactose++
Excipients : Amidon de maïs, Fer jaune oxyde, Fer rouge oxyde, Glucose, Glycérol, Hypromellose, Lactose monohydrate, Macrogol 6000, Magnésium stéarate, Maltodextrine, Silice colloïdale anhydre, Titane dioxyde

Contre-indications du médicament PROCORALAN

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • rythme cardiaque inférieur à 70 battements par minute au repos (avant de débuter le traitement),

  • hypotension sévère,

  • bloc auriculoventriculaire grave,

  • certaines arythmies cardiaques,

  • infarctus du myocarde récent,

  • insuffisance cardiaque aiguë,

  • insuffisance hépatique grave,

  • en association avec certains antifongiques, certains antibiotiques de la famille des macrolides et les médicaments contenant du nelfinavir, du ritonavir, du vérapamil ou du diltiazem,

  • femme en âge procréer sans contraception efficace,

  • grossesse,

  • allaitement.

Attention

Ce médicament n'est pas un traitement de la crise d'angine de poitrine.

Des mesures répétées de la fréquence cardiaque sont prescrites par le médecin avant la mise en route du traitement ou lorsqu'une augmentation des doses est envisagée. Il est normal que le rythme cardiaque ralentisse sous l'effet du médicament ; néanmoins, une surveillance médicale est recommandée pour détecter une baisse trop importante de la fréquence cardiaque. En cas de fatigue anormale, d'essoufflement et de pouls inférieur à 50 battements par minute, prévenez votre médecin.

Toute aggravation de l'angor ou la survenue de malaise, de palpitations ou d'une sensation de pouls irrégulier doit être signalée au médecin.

Des précautions sont nécessaires dans les suites d'un accident vasculaire cérébral ou en cas de situations favorisant les torsades de pointes, d'hypotension modérée ou de maladie de la rétine (rétinite pigmentaire).

Évitez de consommer du pamplemousse au cours du traitement : risque d'augmentation des effets indésirables.

Attention : conducteurCe médicament peut être responsable de phénomènes lumineux visuels passagers. Soyez prudent en cas de conduite automobile en particulier lors de la conduite de nuit.

Interactions du médicament PROCORALAN avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé à certains traitements du VIH (nelfinavir, ritonavir), aux antibiotiques de la famille des macrolides (clarithromycine, érythromycine, josamycine, télithromycine), aux antifongiques contenant de l'itraconazole ou du kétoconazole ou aux médicaments contenant du diltiazem ou du vérapamil : risque de ralentissement important du cœur.

Il peut interagir avec les médicaments susceptibles de provoquer des torsades de pointes et les diurétiques qui peuvent entraîner une hypokaliémie.

Informez par ailleurs votre médecin si vous prenez un médicament contenant de la rifampicine, du phénobarbital ou de la phénytoïne ou un produit de phytothérapie contenant du millepertuis.

Fertilité, grossesse et allaitement

L'effet de ce médicament pendant la grossesse et l'allaitement est mal connu. Par mesure de prudence, son usage est contre-indiqué chez la femme enceinte ou qui allaite. Les femmes en âge de procréer doivent utiliser une contracption efficace pendant le traitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament PROCORALAN

Ce médicament doit être pris au cours des repas, matin et soir.

Posologie usuelle :

  • Adulte de plus de 18 ans : la dose initiale est de 1 comprimé à 5 mg, 2 fois par jour. Après 2 à 4 semaines de traitement, elle peut être adaptée par le médecin en fonction des effets du médicament. La posologie peut être plus faible chez la personne âgée de plus de 75 ans.

Conseils

Le médicament doit être arrêté si les symptômes de l'angor ne s'améliorent pas après 3 mois de traitement.

Conditions particulières de délivrance :

C'est un médicament à prescription restreinte : il doit être obligatoirement prescrit pour la première fois par un cardiologue. La prescription doit être réévaluée tous les ans par le cardiologue. Dans l'intervalle, les ordonnances de renouvellement peuvent être faites par un autre médecin.

Effets indésirables possibles du médicament PROCORALAN

Très fréquents (plus de 10 % des cas) : troubles visuels se traduisant par des taches lumineuses transitoires dans le champ visuel. Ils apparaissent le plus souvent dans les deux premiers mois de traitement. Ensuite, ils peuvent survenir de manière récurrente et disparaître pendant ou après le traitement.

Fréquents (1 à 10 % des cas) : maux de tête (généralement pendant le premier mois de traitement), étourdissements pouvant être le signe d'un ralentissement important du cœur, troubles du rythme cardiaque, vision trouble.

Peu fréquents (moins de 1 % des cas) : palpitations, nausées, constipation, diarrhée, douleur abdominale, vertiges, difficulté à respirer, crampes, modification de la tension artérielle, malaise, sensation de fatigue, vision double, éruption cutanée, œdème de Quincke, augmentation du taux d'acide urique dans le sang, anomalie de la numération formule sanguine.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

LEXIQUE

accident vasculaire cérébral

Lésion du cerveau due à une hémorragie ou à l'obstruction brutale d'une artère. En fonction de l'importance de la lésion, les conséquences sont plus ou moins graves : malaise passager, paralysie, coma.

Abréviation : AVC.

angine de poitrine

Douleur oppressante due à une obstruction partielle des artères coronaires qui irriguent le muscle cardiaque. Elle peut se manifester dans la poitrine, les bras ou la mâchoire.

Synonyme : angor.

antifongique

Médicament qui détruit les champignons et levures microscopiques. Ceux-ci peuvent être présents sur la peau ou les muqueuses (tube digestif ou organes génitaux). La levure la plus courante est le Candida albicans.

bêtabloquant

Famille de médicaments utilisés essentiellement en cardiologie. Ils bloquent l'action de l'adrénaline (et d'autres hormones apparentées) sur le cœur, les vaisseaux et les bronches.

bloc auriculoventriculaire

Ralentissement ou blocage de la transmission de l'influx nerveux entre les oreillettes et les ventricules du cœur. Un bloc complet peut provoquer un ralentissement excessif du cœur et une perte de connaissance.

Les blocs auriculoventriculaires graves nécessitent la mise en place d'un pacemaker.

hypokaliémie

Baisse de la kaliémie (taux de potassium dans le sang) pouvant provoquer des troubles du rythme cardiaque. La prise régulière de laxatifs stimulants ou de certains diurétiques est fréquemment responsable d'hypokaliémie.

hypotension

Diminution de la pression artérielle (tension) qui peut provoquer fatigue, refroidissement des pieds et des mains, vertiges et malaises. L'hypotension peut être due à des médicaments, une hémorragie, une douleur très forte, mais aussi à un passage brutal de la position couchée à la position debout (hypotension orthostatique).

infarctus du myocarde

Destruction d'une partie du muscle cardiaque (myocarde), privé de sang par obstruction de ses artères.

insuffisance cardiaque

Incapacité du cœur à remplir sa fonction de pompe. Les principaux symptômes de l'insuffisance cardiaque sont une fatigue et un essoufflement lors d'un effort.

insuffisance hépatique

Incapacité du foie à remplir sa fonction, qui est essentiellement l'élimination de certains déchets, mais également la synthèse de nombreuses substances biologiques indispensables à l'organisme : albumine, cholestérol et facteurs de la coagulation (vitamine K, etc.).

macrolide

Famille d'antibiotiques, largement utilisés, actifs sur de nombreux germes. Les macrolides peuvent donner lieu à des interactions médicamenteuses avec les dérivés de l'ergot de seigle.

médicament à prescription restreinte
Terme regroupant certains médicaments susceptibles de poser des problèmes en matière de santé publique et dont la prescription obéit à des règles précises :
  • Médicament réservé à l'usage hospitalier : il ne peut être ni prescrit ni délivré en dehors de l'hôpital.

  • Médicament à prescription initiale hospitalière : il doit être obligatoirement prescrit initialement à l'hôpital, mais la délivrance du médicament et les ordonnances de renouvellement peuvent être réalisées en dehors de l'hôpital.

  • Médicament à surveillance particulière : pendant toute la durée du traitement, les malades traités par un médicament appartenant à cette catégorie doivent faire l'objet de soins particuliers (prises de sang, examens complémentaires, consultations plus fréquentes). Le renouvellement de l'ordonnance est subordonné au respect des règles de surveillance.

D'autres médicaments obéissent à des règles de délivrance particulière : les médicaments d'exception et les stupéfiants (voir ces termes).

numération formule sanguine

La numération mesure le nombre de globules rouges (hématies), de globules blancs (leucocytes) et de plaquettes dans le sang. La formule sanguine précise le pourcentage des différents globules blancs : neutrophiles, éosinophiles, basophiles, lymphocytes, monocytes.

Abréviation : NFS.

palpitations

Perception anormale de battements cardiaques irréguliers.

posologie

Quantité et répartition de la dose d'un médicament en fonction de l'âge, du poids et de l'état général du malade.

Quincke (œdème de)

Réaction allergique touchant généralement le visage. L'œdème de Quincke se traduit par un gonflement parfois spectaculaire. Les paupières sont souvent les premières touchées. Dans les rares cas où l'œdème touche la gorge, des troubles respiratoires peuvent survenir et un traitement urgent est nécessaire.

symptôme

Trouble ressenti par une personne atteinte d'une maladie. Un même symptôme peut traduire des maladies différentes et une même maladie ne donne pas forcément les mêmes symptômes chez tous les malades.

torsades de pointes

Trouble du rythme cardiaque grave, favorisé par :

  • une hypokaliémie ou des situations la favorisant : diarrhées importantes et prolongées, usage répété de laxatif stimulant, etc.,

  • un cœur trop lent,

  • une prédisposition visible sur l'électrocardiogramme,

  • la prise de certains médicaments.

Les principaux médicaments susceptibles de provoquer des torsades de pointes sont les suivants : quinidine, hydroquinidine, disopyramide, amiodarone, sotalol, ibutilide, certains neuroleptiques (amisulpride, chlorpromazine, cyamemazine, dropéridol, flupentixol, fluphéenazine, halopéridol, lévomépromazine, pimozide, pipampérone, pipotiazine, sulpiride, tiapride, zuclopenthixol), cisapride, citalopram, escitalopram, diphémanil, dompéridone, hydroxyzine, chloroquine, halofantrine, mizolastine, pentamidine, moxifloxacine, érythromycine (voie IV), spiramycine.

traitement de la crise

Par opposition au traitement de fond, traitement bref et épisodique dans le cadre des maladies évoluant par crises ou par poussées.

vertige

Symptôme qui peut désigner une impression de perte d'équilibre (sens commun) ou, plus strictement, une sensation de rotation sur soi-même ou de l'environnement (sens médical).