En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

FÉNOFIBRATE ZYDUS 160 mg

Mis à jour : Mardi 19 Septembre 2017

Hypolipémiant

Ce médicament est un générique de LIPANTHYL comprimé

Dans quel cas le médicament FÉNOFIBRATE ZYDUS 160 mg est-il prescrit ?

Ce médicament est un hypolipidémiant qui appartient à la famille des fibrates. Il permet d'abaisser le taux de cholestérol et de triglycérides circulant dans le sang. Il a été montré qu'une diminution de taux de cholestérol permet de réduire le risque d'accident cardiovasculaire (infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral).

Il est utilisé en complément d'un régime adapté et d'autres mesures non médicamenteuses (exercice physique, perte de poids) pour diminuer les taux de lipides dans le sang chez :
  • les patients présentant des taux de triglycérides particulièrement élevés,

  • les patients ne supportant pas les hypocholestérolémiants de la famille des statines,

  • les patients à haut risque cardiovasculaire avec une hyperlipidémie insuffisament contrôlée par une statine seule.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament FÉNOFIBRATE ZYDUS 160 mg

FÉNOFIBRATE ZYDUS 160 mg : comprimé ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste II) - Remboursable à 65 % - Prix : 6,87 €.
FÉNOFIBRATE ZYDUS 160 mg : comprimé ; boîte de 90
Sur ordonnance (Liste II) - Remboursable à 65 % - Prix : 19,42 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament FÉNOFIBRATE ZYDUS 160 mg

p cp
Fénofibrate160 mg
Lactose+
Excipients : Cellulose microcristalline, Croscarmellose sel de Na, Hypromellose, Lactose monohydrate, Magnésium stéarate, Sodium laurylsulfate

Contre-indications du médicament FÉNOFIBRATE ZYDUS 160 mg

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

Ce médicament peut être toxique pour le foie ou les muscles. Signalez à votre médecin toute fatigue anormale, perte d'appétit, douleur ou faiblesse musculaire. Des analyses de sang régulières permettent de vérifier que le médicament est bien supporté.

Certaines situations doivent être prises en compte par le médecin avant de débuter le traitement : risque de myopathie, antécédent personnel ou familial d'atteinte musculaire, hypothyroïdie, consommation importante d'alcool.

Interactions du médicament FÉNOFIBRATE ZYDUS 160 mg avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé à un autre fibrate : risque accru de douleurs musculaires.

Il peut interagir avec les hypocholestérolémiants de la famille des statines.

Informez par ailleurs votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez un anticoagulant oral.

Fertilité, grossesse et allaitement

L'effet de ce médicament pendant la grossesse ou l'allaitement est mal connu. Par mesure de prudence, son usage est contre-indiqué chez la femme enceinte ou chez celle qui allaite.

Mode d'emploi et posologie du médicament FÉNOFIBRATE ZYDUS 160 mg

Ces comprimés libèrent d'une façon régulière et prolongée le médicament dans l'organisme. Ils doivent être avalés entiers avec un verre d'eau, au cours d'un repas.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 1 comprimé par jour.

Le régime reste indispensable pendant toute la durée du traitement.

Conseils

Un régime pauvre en cholestérol et en graisses animales n'est pas simple à suivre : les erreurs sont fréquentes. Demandez conseil à votre médecin, à votre pharmacien ou à un professionnel de la nutrition.

Effets indésirables possibles du médicament FÉNOFIBRATE ZYDUS 160 mg

Fréquents :
Peu fréquents :

Rarement : hépatite, photosensibilisation, atteinte pulmonaire.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

La prescription d'un THS semble plus utile les premières années suivant le début de la ménopause (illustration).

Ménopause : un suivi de 18 ans de 27 000 femmes sous THS ou placebo écarte les risques annoncés en 2002

Les IEC et les ARA II sont formellement contre-indiqués aux 2e et 3e trimestres de la grossesse (illustration).

IEC et ARA II : un mésusage persistant pendant la grossesse

A partir du 17 octobre, l'un ou l'autre des pictogramme ci-dessus sera présent sur les boîtes des médicaments à risque pendant la grossesse.

Grossesse : les boîtes de médicaments à risque arborent le pictogramme "femmes enceintes"