SOLMUCOL

Mis à jour : Jeudi 15 Septembre 2016
Famille du médicament :

Fluidifiant bronchique

15/09/2016 : ce médicament est en arrêt de commercialisation. Il n’est plus disponible en pharmacie ou ne le sera bientôt plus.

Si vous devez prendre ce médicament, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien qui pourront vous conseiller un autre traitement.

Le document ci-dessous représente la dernière fiche publiée par Vidal concernant ce médicament et ne préjuge en rien des évolutions ayant pu survenir postérieurement à cette publication.

Dans quel cas le médicament SOLMUCOL est-il prescrit ?

Ce médicament fluidifie les sécrétions (mucosités) présentes dans les bronches. Il facilite leur évacuation par la toux.

Il est utilisé en cas de toux grasse avec difficulté à cracher, notamment au cours des bronchites aiguës.

Présentations du médicament SOLMUCOL

SOLMUCOL 200 mg : granulé pour solution buvable (arôme orange) ; boîte de 20 sachets

Composition du médicament SOLMUCOL

p sachet
Acétylcystéine200 mg

Contre-indications du médicament SOLMUCOL

Ce médicament ne doit pas être utilisé pas être utilisé chez l'enfant de moins de 2 ans.

Attention

Ce médicament ne peut être utilisé en cas de bronchite chronique que sur avis médical.

Des précautions sont nécessaires en cas d'ulcère de l'estomac ou du duodénum.

N'utilisez pas d'antitussif en plus de ce médicament sans l'avis de votre médecin ou de votre pharmacien.

En cas de fièvre, de sécrétions qui persistent au-delà de quelques jours ou qui se colorent, consultez votre médecin.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'effet de ce médicament pendant la grossesse est mal connu. L'évaluation du risque éventuel lié à son utilisation est individuelle : demandez conseil à votre pharmacien ou à votre médecin.

Allaitement :

L'utilisation de ce médicament est possible pendant l'allaitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament SOLMUCOL

Ce médicament peut être pris indifféremment au moment ou en dehors des repas.

Le contenu du sachet doit être dissous dans un demi-verre d'eau.

Posologie usuelle :

  • Adulte et enfant de plus de 7 ans : 1 sachet à 200 mg, 3 fois par jour.

  • Enfant de 2 à 7 ans : 1 sachet à 200 mg, 2 fois par jour.

Le traitement peut être interrompu dès l'amélioration des symptômes. Sa durée ne doit pas dépasser 8 à 10 jours sans avis médical.

Conseils

Fumer, ou être exposé à la fumée des autres, est un frein important à l'évacuation des mucosités.

Il est nécessaire de lutter contre la sécheresse de l'air ambiant (humidificateur...) pour éviter le dessèchement des sécrétions. Il est également recommandé de boire beaucoup.

Chez la personne âgée ou le jeune enfant, l'incapacité à évacuer les crachats peut justifier l'aide d'un kinésithérapeute, sur prescription médicale.

Effets indésirables possibles du médicament SOLMUCOL

Réaction allergique cutanée (démangeaisons, éruption cutanée, urticaire...).

Douleurs d'estomac, nausées, diarrhée, nécessitant une diminution des doses.

Aggravation de l'encombrement des bronches et risque de complications respiratoires, notamment chez les nourrissons.

Laboratoire Genévrier SA

LEXIQUE

antitussif

Médicament qui lutte contre la toux. Les antitussifs les plus puissants contiennent de la codéine ou de la codéthyline.

bronchite chronique

Maladie des bronches se traduisant par une toux, des difficultés respiratoires et des mucosités de plus en plus difficiles à évacuer. Ces troubles, le plus souvent dus au tabac, deviennent définitifs après une certaine période d'évolution.

duodénum

Partie de l'intestin dans laquelle pénètrent les aliments issus de l'estomac.

réaction allergique

Réaction due à l'hypersensibilité de l'organisme à un médicament. Les réactions allergiques peuvent prendre des aspects très variés : urticaire, œdème de Quincke, eczéma, éruption de boutons rappelant la rougeole, etc. Le choc anaphylactique est une réaction allergique généralisée qui provoque un malaise par chute brutale de la tension artérielle.

ulcère

Lésion en creux de la peau, des muqueuses ou de la cornée.

  • Ulcère de jambe : plaie chronique due à une mauvaise circulation du sang.

  • Ulcère gastroduodénal : plaie localisée de la muqueuse de l'estomac ou du duodénum, due à un excès d'acidité et très souvent à la présence d'une bactérie (Helicobacter pylori). L'ulcère est favorisé par le stress, l'alcool, le tabagisme et la prise de certains médicaments (aspirine, AINS, etc.).