POVIDONE IODÉE TEVA

Mis à jour : Jeudi 14 Mai 2020
Famille du médicament :

Antiseptique local

Dans quel cas le médicament POVIDONE IODÉE TEVA est-il prescrit ?

Ce médicament est un antiseptique local qui contient de l'iode.

Il est utilisé pour l'antisepsie de la peau, des plaies et des brûlures superficielles peu étendues, et dans le traitement d'appoint des infections de la peau et des muqueuses.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament POVIDONE IODÉE TEVA

POVIDONE IODÉE TEVA 10 % : solution pour application cutanée ; flacon de 125 ml
- Remboursable à 30 % - Prix : 1,38 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament POVIDONE IODÉE TEVA

p 100 ml
Povidone iodée10 g
Excipients : Acide citrique monohydrate, Eau purifiée, Glycérol, Nonoxinol 9, Phosphate disodique dihydrate, Sodium hydroxyde solution

Contre-indications du médicament POVIDONE IODÉE TEVA

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • antécédent d'allergie à la polyvidone iodée,

  • désinfection du matériel médicochirurgical (voir Attention),

  • nouveau-né,

  • grossesse (à partir du 4e mois, en cas d'utilisation prolongée),

  • allaitement, en cas de traitement prolongé.

Attention

Évitez l'usage prolongé de ce médicament, notamment chez l'enfant, sur les muqueuses et sur des surfaces étendues ou profondément lésées, sans l'avis de votre médecin : risque de passage d'iode dans le sang, susceptible d'entraîner une perturbation du fonctionnement de la thyroïde.

Par mesure de prudence, chez le nourrisson, procédez à des applications brèves et peu étendues, suivies d'un lavage à l'eau bouillie. Par ailleurs, ce médicament est contre-indiqué chez le nouveau-né.

Cet antiseptique ne convient pas pour la désinfection des ciseaux, rasoirs et autres objets potentiellement contaminants.

Interactions du médicament POVIDONE IODÉE TEVA avec d'autres substances

L'association à d'autres antiseptiques est déconseillée : risque d'annulation de leurs effets ou de formation de substances caustiques (notamment avec les antiseptiques mercuriels).

Fertilité, grossesse et allaitement

Ce médicament contient de l'iode, susceptible de passer dans le sang de la femme enceinte ou dans le lait de celle qui allaite et de perturber le fonctionnement de la glande thyroïde de son enfant. Ce risque, théorique, n'est à prendre en compte qu'en cas d'utilisation prolongée.

Dans le doute, n'utilisez pas ce médicament plus de quelques jours sans avis médical et ne l'appliquez pas sur le mamelon si vous allaitez.

Mode d'emploi et posologie du médicament POVIDONE IODÉE TEVA

La solution est utilisée pure ou diluée (1 volume de solution pour 9 volumes d'eau ou de sérum physiologique stérile).

En cas de plaie souillée, un nettoyage préalable suivi d'un rinçage soigneux est indispensable.

Conseils

Le simple lavage à l'eau et au savon permet d'éliminer la majorité des germes ; il doit être suivi d'un rinçage soigneux car le savon peut inactiver certains antiseptiques.

Tous les antiseptiques peuvent être contaminés par des germes : une fois ouvert, le flacon ne doit pas être conservé trop longtemps.

La coloration brune de la peau due au médicament s'élimine à l'eau ; de même, les taches sur les vêtements disparaissent après lavage.

Effets indésirables possibles du médicament POVIDONE IODÉE TEVA

Irritation cutanée, eczéma de contact.

En cas d'emploi prolongé : perturbation du fonctionnement de la glande thyroïde.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

LEXIQUE

allergie

Réaction cutanée (démangeaisons, boutons, gonflement) ou malaise général apparaissant après un contact avec une substance particulière, l'utilisation d'un médicament ou l'ingestion d'un aliment. Les principales formes d'allergie sont l'eczéma, l'urticaire, l'asthme, l'œdème de Quincke et le choc allergique (choc anaphylactique). L'allergie alimentaire peut également se traduire par des troubles digestifs.

antécédent

Affection guérie ou toujours en évolution. L'antécédent peut être personnel ou familial. Les antécédents constituent l'histoire de la santé d'une personne.

antisepsie

Action consistant à détruire les bactéries, les champignons microscopiques ou les virus présents notamment sur la peau, les muqueuses et les plaies.

L'action d'un antiseptique n'est pas toujours immédiate : un délai de quelques minutes est parfois nécessaire avant que les germes soient inactivés.

antiseptique

Substance qui détruit localement les bactéries, réduisant leur nombre et empêchant leur prolifération. Certains antiseptiques sont également actifs sur les champignons microscopiques et les virus.

eczéma

Maladie de la peau se manifestant par des boutons et de vives démangeaisons. L'eczéma peut être dû au contact avec une substance allergisante (eczéma de contact) ou être lié à une prédisposition génétique (eczéma atopique).

germe

Terme général qui désigne tous les organismes microscopiques susceptibles de provoquer une infection : bactéries, virus, parasites, champignons.

muqueuse

Tissu (membrane) qui tapisse les cavités et les conduits du corps communiquant avec l'extérieur (tube digestif, appareil respiratoire, voies urinaires, etc.).

nourrisson

Enfant de un à 30 mois. Un enfant de moins de un mois est un nouveau-né.

nouveau-né

Enfant de moins de un mois.

sérum physiologique

Eau salée (chlorure de sodium) à 9 g par litre, dont l'appellation actuelle est soluté physiologique. Cette concentration, qui se rapproche de celle du sang et de la lymphe, est parfaitement compatible avec les tissus biologiques. Le sérum physiologique est utilisé pour les lavages, les irrigations et les injections (dans ce dernier cas, il doit être stérile).

thyroïde

Glande située à la base du cou, qui sécrète des hormones riches en iode.

traitement d'appoint

Traitement qui complète l'action d'un traitement spécifique, mais ne permet généralement pas d'obtenir la guérison à lui seul.