MAGINJECTABLE

Mis à jour : Mardi 21 Mai 2019
Famille du médicament :

Élément minéral : magnésium

Dans quel cas le médicament MAGINJECTABLE est-il prescrit ?

Ce médicament contient du magnésium, élément minéral indispensable au métabolisme.

Il est utilisé pour traiter les carences en magnésium chez les malades alimentés par perfusion.

Présentations du médicament MAGINJECTABLE

MAGINJECTABLE 0,8 % : solution injectable ; boîte de 12 ampoules de 10 ml
- Remboursable à 65 % - Prix : 3,28 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament MAGINJECTABLE

p amp inj
Magnésium pidolate1 g
soit Magnésium81,4 mg
Excipient : Eau ppi

Contre-indications du médicament MAGINJECTABLE

Ce médicament ne doit pas être utilisé en cas d'insuffisance rénale grave.

Interactions du médicament MAGINJECTABLE avec d'autres substances

Ce médicament peut interagir avec les médicaments contenant de la quinidine ou de l'hydroquinidine.

Fertilité, grossesse et allaitement

Ce médicament ne contient que des substances présumées sans danger pendant la grossesse ou l'allaitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament MAGINJECTABLE

La solution est injectée en perfusion, en intraveineuse lente ou en intramusculaire.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 2 ou 3 ampoules par jour.

  • Enfant : la dose est fonction du poids.

Conseils

Il est recommandé d'être en position allongée pendant l'injection.

Effets indésirables possibles du médicament MAGINJECTABLE

Douleur au point d'injection, sensation de chaleur.

Goût métallique dans la bouche.

Réaction allergique.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

LEXIQUE

insuffisance rénale

Incapacité des reins à éliminer les déchets ou les substances médicamenteuses. Une insuffisance rénale avancée ne se traduit pas forcément par une diminution de la quantité d'urine éliminée. Seuls une prise de sang et le dosage de la créatinine peuvent révéler cette maladie.

intramusculaire (voie ou injection)

Injection d'un médicament dans un muscle, généralement au niveau de la fesse. L'effet du médicament, qui ne passe que progressivement dans le sang, est retardé mais prolongé. Une bonne désinfection préalable de la peau est nécessaire, car cette injection profonde expose à un risque d'abcès. La douleur due à la piqûre dépend surtout de la nature du produit utilisé. Cette voie d'administration est contre-indiquée chez les hémophiles et chez les personnes qui suivent un traitement anticoagulant, car elle expose alors à un risque d'hématome de la fesse.

Abréviation : IM.

intraveineuse (voie ou injection)

Injection d'un médicament dans une veine, généralement au pli du coude, après désinfection de la peau. Lorsqu'il s'agit d'une injection intraveineuse directe à l'aide d'une seringue, l'effet du médicament est immédiat, mais bref. À l'inverse, la perfusion permet une administration continue et contrôlée de la substance active, diluée dans un flacon de sérum.

Abréviation : IV.

métabolisme

Ensemble des actions de transformation qu'effectue l'organisme, aboutissant à la création d'énergie ou à l'élaboration de substances diverses. On distingue l'anabolisme (métabolisme de fabrication) du catabolisme (métabolisme de dégradation).

réaction allergique

Réaction due à l'hypersensibilité de l'organisme à un médicament. Les réactions allergiques peuvent prendre des aspects très variés : urticaire, œdème de Quincke, eczéma, éruption de boutons rappelant la rougeole, etc. Le choc anaphylactique est une réaction allergique généralisée qui provoque un malaise par chute brutale de la tension artérielle.