En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

SOTALOL RANBAXY

Mis à jour : Mercredi 09 Novembre 2016
Famille du médicament :

Bêtabloquant

09/11/2016 : ce médicament est en arrêt de commercialisation. Il n’est plus disponible en pharmacie ou ne le sera bientôt plus.

Si vous devez prendre ce médicament, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien qui pourront vous conseiller un autre traitement.

Le document ci-dessous représente la dernière fiche publiée par Vidal concernant ce médicament et ne préjuge en rien des évolutions ayant pu survenir postérieurement à cette publication.

Ce médicament est un générique de SOTALEX

Dans quel cas le médicament SOTALOL RANBAXY est-il prescrit ?

Ce médicament appartient à la famille des bêtabloquants. Ceux-ci agissent en bloquant l'action de l'adrénaline (et d'autres hormones apparentées) sur de nombreux organes, notamment le cœur, les vaisseaux et les bronches. Le sotalol possède par ailleurs des propriétés antiarythmiques.

Il est utilisé dans la prévention des récidives de certaines tachycardies.

Présentations du médicament SOTALOL RANBAXY

SOTALOL RANBAXY 80 mg : comprimé sécable ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I)

Composition du médicament SOTALOL RANBAXY

p cp
Sotalol chlorhydrate80 mg
Lactose+

Contre-indications du médicament SOTALOL RANBAXY

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

En raison des propriétés antiarythmiques de ce médicament, les situations favorisant les torsades de pointes sont prises en compte par le médecin lors de la prescription : anomalie de l'électrocardiogramme (intervalle QT spontanément long), cœur trop lent (moins de 60 battements par minute), baisse du taux de sodium ou de magnésium dans le sang, association à d'autres produits favorisant des torsades de pointes. Les femmes paraissent également avoir un risque augmenté de survenue de torsades de pointes.

Des précautions sont nécessaires en cas d'insuffisance rénale et chez la personne âgée.

N'interrompez jamais brutalement le traitement prescrit. Espacez progressivement les prises. Un avis médical est toujours préférable.

Chez les diabétiques, les bêtabloquants peuvent masquer certains symptômes de l'hypoglycémie (palpitations et accélération du cœur essentiellement).

Les bêtabloquants peuvent aggraver les réactions allergiques et empêcher l'action de l'adrénaline utilisée dans le traitement d'urgence du choc anaphylactique. Lors d'examens radiologiques nécessitant l'injection de produits de contraste iodés (susceptibles de provoquer des chocs allergiques), le traitement doit, si possible, être suspendu avec l'accord de votre médecin.

En cas d'opération chirurgicale programmée, l'anesthésiste doit être prévenu de la prise de ce médicament.

Attention : sportifSportif : ce médicament contient une substance susceptible de rendre positifs certains tests antidopage.

Interactions du médicament SOTALOL RANBAXY avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé :
  • aux médicaments contenant de la floctafénine (IDARAC qui n'est plus commercialisé en France) : risque d'augmentation de la gravité d'un éventuel choc allergique ;

  • aux médicaments susceptibles de provoquer ou de faciliter des torsades de pointes (quinidine, hydroquinidine, disopyramide, amiodarone, dofétilide, ibutilide, bépridil, cisapride, diphémanil, mizolastine ; érythromycine, spiramycine, vincamine par voie IV) : risque d'augmentation des troubles du rythme cardiaque.

Il peut interagir avec certains diurétiques, les laxatifs stimulants, ou tout autre médicament susceptible de provoquer une hypokaliémie.

Informez votre médecin si vous prenez des antidiabétiques, des AINS, des inhibiteurs calciques, des antidépresseurs imipraminiques, des neuroleptiques, ou des médicaments contenant l'une des substances suivantes : propafénone, baclofène, lidocaïne injectable, méfloquine.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Les études scientifiques disponibles n'ont pas mis en évidence de problème particulier lors de l'utilisation de bêtabloquant chez la femme enceinte.

L'effet bêtabloquant persiste quelques jours chez le nouveau-né et justifie une surveillance médicale renforcée pendant les premiers jours de la vie.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel ; un choix est donc nécessaire entre l'allaitement et la prise du médicament. Cette décision devra être prise en accord avec votre médecin.

Mode d'emploi et posologie du médicament SOTALOL RANBAXY

Les comprimés doivent être avalés avec un verre d'eau, de préférence avant les repas.

Posologie usuelle :

La dose initiale est de 80 mg par jour, en 1 ou 2 prises. Elle est augmentée progressivement jusqu'à la dose de 160 à 320 mg par jour, répartie en 2 prises.

Les doses doivent être adaptées en cas d'insuffisance rénale.

Conseils

Il est normal que le rythme cardiaque ralentisse sous l'effet du traitement ; néanmoins, en cas de fatigue anormale et de pouls inférieur à 50 battements par minute, consultez votre médecin.

Effets indésirables possibles du médicament SOTALOL RANBAXY

Troubles digestifs, fatigue en début de traitement, vertiges, maux de tête, sensation de mains et de pieds froids, crampes, ralentissement important du cœur, insomnie.

Plus rarement : bloc auriculoventriculaire, baisse excessive de la tension artérielle, phénomène de Raynaud, insuffisance cardiaque, bronchospasme, éruption cutanée, aggravation d'un psoriasis.

Laboratoire Ranbaxy Pharmacie Generiques

Actualités

Représentation en 3D d'un tissu osseux spongieux touché par l'ostéoporose (illustration).

Risque de fractures vertébrales multiples à l'arrêt de PROLIA : ouverture d'une enquête pour évaluer un lien potentiel de causalité

Tête d'abeille en vue macroscopique (illustration).

Rupture de stock d’ALYOSTAL venins d’hyménoptères : mesures de dépannage à partir de marchés étrangers

Le stock de sécurité des ampoules de CELESTENE et CELESTENE CHRONODOSE est réservé à la prévention anténatale de la maladie des membranes hyalines pour l'induction de la maturation fœtale (illustration).

CELESTENE 4 mg/mL et CELESTENE CHRONODOSE 5,70 mg/mL injectables : approvisionnement très tendu en ville et à l'hôpital