En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

RISÉDRONATE ACTAVIS

Mis à jour : Lundi 30 Juin 2014

Biphosphonate

30/06/2014 : ce médicament est en arrêt de commercialisation. Il n’est plus disponible en pharmacie ou ne le sera bientôt plus.

Si vous devez prendre ce médicament, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien qui pourront vous conseiller un autre traitement.

Le document ci-dessous représente la dernière fiche publiée par Vidal concernant ce médicament et ne préjuge en rien des évolutions ayant pu survenir postérieurement à cette publication.

Ce médicament est un générique d'ACTONEL 35 mg.

ⓘ VIDAL vous informe

  • En raison d'un risque d'atteinte osseuse grave de la mâchoire, l'utilisation de ce médicament doit s'accompagner d'un suivi dentaire rigoureux avant et pendant le traitement.

    En savoir plus.

Dans quel cas le médicament RISÉDRONATE ACTAVIS est-il prescrit ?

Ce médicament appartient à la famille des biphosphonates. Il agit en bloquant les cellules qui détruisent l'os et en luttant contre la déminéralisation. Il augmente ainsi la densité osseuse et permet de réduire le risque de fractures vertébrales et de la hanche associées à l'ostéoporose.

Il est utilisé dans le traitement de l'ostéoporose :
  • chez la femme ménopausée ;

  • chez l'homme à haut risque de fracture.

Présentations du médicament RISÉDRONATE ACTAVIS

RISÉDRONATE ACTAVIS 35 mg : comprimé (orange) ; boîte de 4
Sur ordonnance (Liste I)
RISÉDRONATE ACTAVIS 35 mg : comprimé (orange) ; boîte de 12
Sur ordonnance (Liste I)

Composition du médicament RISÉDRONATE ACTAVIS

p cp
Risédronate sodique35 mg
Lactose153 mg

Contre-indications du médicament RISÉDRONATE ACTAVIS

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

Comme d'autres biphosphonates, ce médicament pourrait être irritant pour la bouche ou l'œsophage. Il est important :
  • de ne pas croquer ou sucer le comprimé ;

  • de prendre le comprimé en position assise ou debout, avec un grand verre d'eau ;

  • de ne pas s'allonger dans la demi-heure qui suit la prise.

Signalez au médecin l'apparition de troubles digestifs comme des brûlures d'estomac, des acidités, ou des brûlures derrière le sternum.

Une atteinte des os de la mâchoire pouvant entraîner la perte des dents a été rapportée chez certaines personnes prenant des biphosphonates. Un examen dentaire et des soins préventifs peuvent être nécessaires avant de débuter le traitement, notamment en cas d'antécédent de chimiothérapie anticancéreuse, de radiothérapie, ou de prise de corticoïdes.

Des fractures inhabituelles du fémur ont été observées chez des patients traités par biphosphonate, principalement lors de traitement prolongé. En cas de douleur, faiblesse ou gêne persistante dans la cuisse, la hanche ou l'aine, contactez rapidement votre médecin.

Interactions du médicament RISÉDRONATE ACTAVIS avec d'autres substances

Les autres médicaments (surtout les pansements digestifs ou ceux contenant du calcium, du magnésium ou du fer) doivent être absorbés à distance de ce médicament car ils risquent de diminuer son absorption intestinale.

Fertilité, grossesse et allaitement

Ce médicament n'a pas d'indication chez la femme non ménopausée.

Mode d'emploi et posologie du médicament RISÉDRONATE ACTAVIS

Ce médicament doit être pris avec un grand verre d'eau (eau du robinet ou eau minérale pauvre en calcium et en magnésium), en position assise ou debout, en dehors de toute prise de boissons ou d'aliments (minimum 30 minutes avant le petit-déjeuner ou au moins à 2 heures de distance des repas).

Les comprimés doivent être avalés entiers, sans être croqués.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 1 comprimé par semaine, à prendre toujours le même jour de la semaine.

    En cas d'oubli, prendre 1 comprimé le jour du constat de l'oubli, et prendre le comprimé suivant le jour de la semaine initialement choisi. Ne pas prendre 2 comprimés le même jour.

Conseils

Pendant toute la durée du traitement, des apports de calcium sont nécessaires, soit par l'alimentation (produits laitiers), soit par un traitement conjoint spécifique.

Des exercices physiques réguliers, adaptés à l'âge et à la condition physique, contribuent à limiter l'évolution de l'ostéoporose.

Une consommation modérée d'alcool et l'arrêt du tabac sont également recommmandés, car alcool et tabac favorisent la perte osseuse.

Effets indésirables possibles du médicament RISÉDRONATE ACTAVIS

Fréquents : troubles digestifs (nausées, diarrhée, douleurs abdominales, digestion difficile, constipation), maux de tête, douleur des os, des muscles ou des articulations.

Peu fréquents : difficulté à avaler, inflammation de la langue, brûlures de l'estomac nécessitant un avis médical.

D'autres effets indésirables ont également été observés après commercialisation : fragilisation des os de la mâchoire (voir Attention), uvéite, chute de cheveux, réaction allergique cutanée grave, atteinte hépatique ; fracture du fémur, survenant de manière atypique (sans chute ou après un choc minime) et souvent précédée d'une douleur durable à la cuisse ou la hanche (voir Attention).

Laboratoire Actavis France

Actualités

A partir du 17 octobre, l'un ou l'autre des pictogramme ci-dessus sera présent sur les boîtes des médicaments à risque pendant la grossesse.

Grossesse : les boîtes de médicaments à risque arborent le pictogramme "femmes enceintes"

HYALGAN est indiqué dans la prise en charge de la gonarthrose douloureuse avec épanchement (illustration).

Arthrose du genou : HYALGAN (acide hyaluronique) déremboursé à partir du 1er décembre 2017

Les premiers résultats de l'enquête de pharmacovigilance de l'ANSM montrent une forte hausse des signamenets d'effets indésirables en juillet et en août (section d'un graphe reproduit ci-dessous).

LEVOTHYROX : premiers résultats de l'enquête de pharmacovigilance de l'ANSM, des zones d'ombre persistent