En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

DICLOFÉNAC NEPENTHES gel

Mis à jour : Lundi 01 Janvier 2018
Famille du médicament :

Anti-inflammatoire d'action locale

01/01/2018 : ce médicament est en arrêt de commercialisation. Il n’est plus disponible en pharmacie ou ne le sera bientôt plus.

Si vous devez prendre ce médicament, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien qui pourront vous conseiller un autre traitement.

Le document ci-dessous représente la dernière fiche publiée par Vidal concernant ce médicament et ne préjuge en rien des évolutions ayant pu survenir postérieurement à cette publication.

Ce médicament est un générique de VOLTARÈNE EMULGEL.

Dans quel cas le médicament DICLOFÉNAC NEPENTHES gel est-il prescrit ?

Ce gel contient un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS). Il lutte localement contre l'inflammation et la douleur.

Il est utilisé chez l'adulte dans le traitement local de courte durée :
  • des traumatismes bénins : entorse, contusion ;

  • des douleurs des muscles, des ligaments et des tendons (tendinites) ;

  • des poussées douloureuses d'arthrose (après avis médical).

Présentations du médicament DICLOFÉNAC NEPENTHES gel

DICLOFÉNAC NEPENTHES 1 % : gel pour application locale ; tube de 50 g

Composition du médicament DICLOFÉNAC NEPENTHES gel

p 100 g
Diclofénac de diéthylamine1,16 g
soit Diclofénac sodique1 g
Propylèneglycol+

Contre-indications du médicament DICLOFÉNAC NEPENTHES gel

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • allergie à l'aspirine ou aux AINS ;

  • en application sur la peau lésée (eczéma, brûlure, plaie...) ;

  • enfant de moins de 15 ans ;

  • grossesse (à partir du 6e mois).

Attention

Ce médicament peut être acheté sans ordonnance. Néanmoins, il ne doit être utilisé pour soulager une douleur liée à une poussée d'arthrose qu'en cas d'arthrose déjà diagnostiquée par un médecin. Consultez votre médecin sans tarder si la douleur dure plus de 14 jours, si elle survient plutôt durant la nuit ou si elle s'accompagne de fièvre, de rougeur ou d'un gonflement important.

N'appliquez pas ce gel sur les muqueuses ou sous un pansement étanche (occlusif).

En cas d'apparition d'une éruption cutanée après l'application du gel, ne poursuivez pas le traitement sans avis médical.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Les AINS pris par voie orale peuvent être toxiques pour le fœtus ; leur utilisation est contre-indiquée pendant les 4 derniers mois de la grossesse. Les AINS destinés à une application locale peuvent traverser la peau, passer dans le sang et exposer le fœtus au même risque, lorsqu'ils sont appliqués sur une large surface de peau ou sous un pansement occlusif. N'utilisez pas ce médicament pendant la grossesse sans avis médical.

Allaitement :

Les AINS passent faiblement dans le lait maternel : n'utilisez pas ce gel pendant l'allaitement sans avis médical. Il ne doit pas être appliqué sur une surface étendue ou pendant une durée prolongée chez la femme qui allaite.

Mode d'emploi et posologie du médicament DICLOFÉNAC NEPENTHES gel

Appliquer un ruban de gel (de 6 à 10 cm selon les cas) en massage doux et prolongé sur la région douloureuse.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 2 à 4 applications par jour.

    Sans avis médical, la durée du traitement ne doit pas dépasser 4 jours en cas de traumatisme bénin et 7 jours en cas de douleur musculaire ou tendino-ligamentaire ou d'arthrose. Si la douleur persiste au-delà, consultez votre médecin pour qu'il évalue le traitement.

Conseils

Ce gel peut être irritant pour les yeux ou les muqueuses : lavez-vous les mains après l'application (sauf en cas d'utilisation pour l'arthrose des doigts). En cas de contact accidentel avec les yeux, rincez abondamment.

Effets indésirables possibles du médicament DICLOFÉNAC NEPENTHES gel

Le plus fréquemment : rougeur ou irritation cutanée, démangeaisons.

Très rarement : réaction allergique cutanée (urticaire, purpura...) ou générale (œdème de Quincke, asthme) nécessitant l'arrêt du traitement.

Exceptionnellement : photosensibilisation.

Laboratoire Nepenthes

Actualités

Le valsartan est utilisé dans la prise en charge d'hypertensions artérielles, d'insuffisances cardiaques et de postinfarctus du myocarde (illustration).

Spécialités de valsartan et de valsartan/hydrochlorothiazide : important rappel de lots et recommandations de l’ANSM

La vaccination contre l'hépatite A et contre la typhoïde est entre autres recommandée en cas de séjour prolongé dans les pays où l'hygiène est précaire (illustration).

Hépatite A et typhoïde : rupture de stock du vaccin combiné TYAVAX jusqu’à mi-septembre 2018

Des alternatives thérapeutiques existent pour remplacer ALTIM dans toutes ses indications (illustration)

ALTIM (cortivazol) : arrêt de commercialisation officiel