En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

TRILEPTAL

Mis à jour : Jeudi 22 Août 2019
Famille du médicament :

Antiépileptique

Dans quel cas le médicament TRILEPTAL est-il prescrit ?

Ce médicament appartient à la famille des anticonvulsivants non barbituriques.

Il est utilisé dans le traitement de certaines formes d'épilepsie, seul ou en association avec un autre antiépileptique.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament TRILEPTAL

TRILEPTAL 60 mg/ml : suspension buvable (arômes : prune, citron) ; flacon de 250 ml avec seringue pour administration orale de 10 ml graduée en millilitre
Sur ordonnance (Liste II) - Remboursable à 65 % - Prix : 29,19 €.
TRILEPTAL 150 mg cp pellic
TRILEPTAL 150 mg : comprimé sécable (gris vert) ; boîte de 50
Sur ordonnance (Liste II) - Remboursable à 65 % - Prix : 7,38 €.
TRILEPTAL 300 mg : comprimé sécable (jaune) ; boîte de 50
Sur ordonnance (Liste II) - Remboursable à 65 % - Prix : 14,81 €.
TRILEPTAL 600 mg : comprimé sécable (rose) ; boîte de 50
Sur ordonnance (Liste II) - Remboursable à 65 % - Prix : 19,49 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament TRILEPTAL

p mlp cp
Oxcarbazépine60 mg150 mg
Alcool+
Sorbitol+
p cpp cp
Oxcarbazépine300 mg600 mg
Aucun excipient commun.

Attention

La survenue de toute réaction allergique (boutons, œdème, malaise) impose l'arrêt du traitement : prévenez d'urgence votre médecin afin qu'il modifie votre traitement. Les personnes ayant des antécédents d'allergie à la carbamazépine (TÉGRÉTOL...) sont plus particulièrement exposées.

Ne modifiez ni n'interrompez jamais votre traitement antiépileptique sans l'accord de votre médecin : risque de réapparition des convulsions, même si aucune crise n'est survenue depuis une longue période.

Une augmentation du risque de dépression et de comportement suicidaire a été observée chez les patients traités par antiépileptiques. Les causes de cette augmentation ne sont pas connues et le risque ne peut être exclu avec ce médicament. La survenue d'idées morbides ou de signes de dépression (changement d'humeur, détachement affectif, difficultés de concentration...) doit être rapidement signalée à votre médecin. La vigilance de l'entourage s'impose.

Des analyses de sang sont nécessaires au début et au cours du traitement, particulièrement si vous souffrez d'insuffisance cardiaque ou rénale, ainsi que chez les personnes âgées.

Évitez les boissons alcoolisées : augmentation du risque de somnolence.

Attention : conducteurCe médicament peut induire une somnolence, parfois intense chez certaines personnes. Cette somnolence peut être augmentée par la prise d'alcool ou d'autres médicaments sédatifs. La conduite et l'utilisation de machines dangereuses sont déconseillées, surtout dans les heures qui suivent la prise du médicament.

Interactions du médicament TRILEPTAL avec d'autres substances

Ce médicament peut interagir avec les contraceptifs oraux (pilule) : risque de contraception inefficace.

Il peut également donner des interactions mineures avec de très nombreux autres médicaments, en augmentant ou, au contraitre, en diminuant leur action.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Si une grossesse survient pendant le traitement, consultez votre médecin. L'arrêt brutal de ce médicament pendant la grossesse expose à la réapparition de crises préjudiciables à la mère et à l'enfant à naître. Votre médecin appréciera le risque éventuel lié à l'utilisation de ce médicament dans votre cas. Des examens particuliers permettent de vérifier l'absence d'anomalie chez l'enfant à naître.

Si le traitement est poursuivi jusqu'à l'accouchement, une surveillance médicale du nouveau-né est nécessaire.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel : l'allaitement est déconseillé.

Mode d'emploi et posologie du médicament TRILEPTAL

Ce médicament est pris indifféremment au cours ou en dehors des repas. La dose quotidienne est répartie en 2 prises.

La suspension buvable peut être avalée telle quelle ou diluée dans un verre d'eau. Le flacon doit être agité avant emploi afin d'homogénéiser la suspension.

Les comprimés peuvent être coupés en deux, afin d'être avalés plus facilement.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 600 mg à 2 400 mg par jour.

  • Enfant de plus de 6 ans : la dose est fonction du poids de l'enfant. Elle doit être exprimée en ml pour correspondre aux graduations de la seringue doseuse. Si ce n'est pas le cas, il faut recontacter le médecin.

La posologie est atteinte progressivement puis adaptée par le médecin en fonction de l'efficacité du traitement.

Conseils

Veillez à ne pas manquer de ce médicament : lors de vos déplacements, munissez-vous d'une réserve ou de votre ordonnance en cours de validité.

Après ouverture, le flacon ne doit pas être conservé plus de 7 semaines.

Effets indésirables possibles du médicament TRILEPTAL

Très fréquents (plus de 10% des utilisateurs) : fatigue, vertiges, maux de tête, somnolence, nausées, vomissements, troubles de l'accommodation.

Fréquents : agitation, confusion des idées, tremblements, constipation ou diarrhées, douleurs abdominales, hyponatrémie, acné, perte de cheveux.

Peu fréquents : anomalie de la numération formule sanguine, élévation des transaminases.

Très rares : réaction allergique, troubles du rythme cardiaque.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

Le laboratoire responsable de la commercialisation d'un médicament en France est l’interlocuteur privilégié des personnes souhaitant des informations complémentaires (illustration).

Nouvelles ruptures et tensions d'approvisionnement en ville

La pipotiazine est utilisée dans la prise en charge d’états psychotiques (illustration).

PIPORTIL : arrêt de commercialisation de la forme buvable au 1er décembre 2019

Représentation en 3D de la formation d'un caillot sanguin dans un vaisseau (illustration).

MINI-SINTROM : rappel d'un lot suite à un défaut de conditionnement