DESLORATADINE ZENTIVA

Mis à jour : Mardi 17 Septembre 2019
Famille du médicament :

Antiallergique

Ce médicament est un générique d'AERIUS.

Dans quel cas le médicament DESLORATADINE ZENTIVA est-il prescrit ?

Ce médicament est un antihistaminique antiallergique d'action prolongée. Dans la majorité des cas, il n'a pas d'effet sédatif, contrairement aux antihistaminiques plus anciens.

Il est utilisé dans le traitement des symptômes de la rhinite allergique et de l'urticaire.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament DESLORATADINE ZENTIVA

DESLORATADINE ZENTIVA 5 mg : comprimé (bleu) ; boîte de 15
Sur ordonnance (Liste II) - Remboursable à 30 % - Prix : 1,94 €.
DESLORATADINE ZENTIVA 5 mg : comprimé (bleu) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste II) - Remboursable à 30 % - Prix : 3,64 €.
DESLORATADINE ZENTIVA 0,5 mg/ml : solution buvable (arôme tutti-frutti) ; flacon de 150 ml avec seringue doseuse
Sur ordonnance (Liste II) - Remboursable à 30 % - Prix : 2,30 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament DESLORATADINE ZENTIVA

p cpp ml
Desloratadine5 mg0,5 mg
Lactose10 mg
Sorbitol147 mg
Excipient commun : Hypromellose
Autres excipients (spécifiques à certaines formes) : Acide citrique monohydrate, Acide édétique sel disodique, Amidon de maïs modifié, Cellulose microcristalline, Eau purifiée, Huile végétale hydrogénée, Indigotine, Lactose anhydre, Macrogol 400, Opadry bleu, Propylèneglycol, Silice colloïdale anhydre, Sodium citrate, Sorbitol liquide, Sucralose, Titane dioxyde, Tutti frutti arôme

Attention

Des précautions sont nécessaires en cas d'insuffisance rénale grave ou d'antécédent de convulsions.

Les traitements antihistaminiques peuvent fausser les résultats des tests cutanés d'allergie. Avant de faire ces tests, il est recommandé d'arrêter la prise de ce médicament pendant quelques jours ; demandez conseil à votre médecin lors de la prise du rendez-vous.

Bien qu'aucune interaction nette n'ait été constatée avec l'alcool, évitez la prise de boissons alcoolisées pendant le traitement.

Attention : conducteurCe médicament peut très rarement entraîner une somnolence. Assurez-vous à l'occasion des premières prises que vous supportez bien ce médicament avant de conduire ou d'utiliser une machine.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Les données scientifiques actuellement disponibles n'ont pas mis en évidence de problème particulier lors de l'utilisation de ce médicament pendant la grossesse à la dose préconisée. Néanmoins, ne l'utilisez pas sans avis médical.

Allaitement :

Ce médicament passe faiblement dans le lait maternel : l'allaitement est déconseillé sans avis médical.

Mode d'emploi et posologie du médicament DESLORATADINE ZENTIVA

Ce médicament peut être pris indifféremment au cours ou au dehors du repas.

Posologie usuelle :

  • Adulte et enfant de plus de 12 ans : 1 comprimé ou 10 ml de solution buvable par jour, en une prise.

  • Enfant de 6 à 11 ans : 5 ml de solution buvable par jour, en une prise.

  • Enfant de 1 à 5 ans : 2,5 ml de solution buvable par jour, en une prise.

La durée du traitement est fixée par le médecin en fonction des symptômes.

Conseils

Ce médicament agit sur les manifestations de l'allergie mais n'en supprime pas la cause. Si les symptômes persistent ou s'aggravent, n'hésitez pas à consulter votre médecin.

Effets indésirables possibles du médicament DESLORATADINE ZENTIVA

Fréquents (1 à 10 % des cas) : maux de tête, bouche sèche, fatigue.

Très rares (moins de 0,01 % des cas) : hallucinations, vertiges, somnolence, insomnie, agitation, convulsions, palpitations, accélération du rythme cardiaque, douleur abdominale, nausées, vomissements, digestion difficile, diarrhée, douleur musculaire, augmentation des transaminases, hépatite, réaction allergique (œdème, éruption cutanée, choc anaphylactique).

Fréquence indéterminée : agressivité, photosensibilité, prise de poids.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

LEXIQUE

allergie

Réaction cutanée (démangeaisons, boutons, gonflement) ou malaise général apparaissant après un contact avec une substance particulière, l'utilisation d'un médicament ou l'ingestion d'un aliment. Les principales formes d'allergie sont l'eczéma, l'urticaire, l'asthme, l'œdème de Quincke et le choc allergique (choc anaphylactique). L'allergie alimentaire peut également se traduire par des troubles digestifs.

antécédent

Affection guérie ou toujours en évolution. L'antécédent peut être personnel ou familial. Les antécédents constituent l'histoire de la santé d'une personne.

antihistaminique

Médicament qui s'oppose aux différents effets de l'histamine. Deux types principaux existent : les antihistaminiques de type H1 (antiallergiques) et les antihistaminiques de type H2 (antiulcéreux gastriques). Certains antihistaminiques de type H1 sont sédatifs, d'autres n'altèrent pas la vigilance.

choc

Malaise brutal et grave avec chute de la pression artérielle. Les principales causes de choc sont les allergies (choc allergique ou anaphylactique), les troubles cardiovasculaires graves (choc cardiovasculaire) et les septicémies (choc septique).

convulsions

Contractions involontaires limitées à quelques muscles ou généralisées à tout le corps. Elles sont dues à une souffrance ou à une stimulation excessive du cerveau : fièvre, intoxication, manque d'oxygène, lésion du cerveau. Les convulsions peuvent être dues à une crise d'épilepsie ou à une fièvre élevée chez le jeune enfant.

hépatite

Inflammation du foie. Elle peut être due à un médicament, à un virus, à l'alcool ou à une autre cause.

Les hépatites virales guérissent généralement sans traitement. Contrairement aux hépatites A et E presque toujours bénignes, les hépatites B et C peuvent devenir chroniques : le virus persiste dans l'organisme du malade qui reste contagieux mais ne souffre pas obligatoirement de troubles hépatiques. L'hépatite chronique est dite active lorsque le virus continue à détruire les cellules du foie, destruction traduite par l'augmentation des transaminases dans le sang.

insuffisance rénale

Incapacité des reins à éliminer les déchets ou les substances médicamenteuses. Une insuffisance rénale avancée ne se traduit pas forcément par une diminution de la quantité d'urine éliminée. Seuls une prise de sang et le dosage de la créatinine peuvent révéler cette maladie.

œdème

Accumulation d'eau ou de lymphe provoquant un gonflement localisé.

palpitations

Perception anormale de battements cardiaques irréguliers.

réaction allergique

Réaction due à l'hypersensibilité de l'organisme à un médicament. Les réactions allergiques peuvent prendre des aspects très variés : urticaire, œdème de Quincke, eczéma, éruption de boutons rappelant la rougeole, etc. Le choc anaphylactique est une réaction allergique généralisée qui provoque un malaise par chute brutale de la tension artérielle.

rhinite

Inflammation ou infection du nez et des fosses nasales. La rhinite peut avoir une origine infectieuse (bactérie ou virus) ou une origine allergique. Les rhinites allergiques regroupent les rhinites saisonnières (rhume des foins) et les rhinites appelées perannuelles, c'est-à-dire souvent persistantes en cours d'année (dues par exemple aux acariens, aux poils d'animaux ou à des agents chimiques).

sédatif
  • Qui apaise, qui calme.

  • Médicament appartenant à différentes familles : anxiolytiques, hypnotiques, antalgiques, antitussifs, antiépileptiques, neuroleptiques, etc. mais aussi antidépresseurs, antihistaminiques H1, antihypertenseurs. Un sédatif peut être responsable de somnolence et augmenter les effets de l'alcool.

symptôme

Trouble ressenti par une personne atteinte d'une maladie. Un même symptôme peut traduire des maladies différentes et une même maladie ne donne pas forcément les mêmes symptômes chez tous les malades.

transaminases

Enzymes dosées dans le sang, dont le taux s'élève lors de certaines hépatites. Elles figurent dans les analyses de sang sous le nom de SGOT et SGPT ou ASAT et ALAT.

urticaire

Éruption de boutons sur la peau, dont l'origine est le plus souvent allergique. Les boutons ressemblent à des piqûres d'orties et leur couleur varie du rose pâle au rouge.

vertige

Symptôme qui peut désigner une impression de perte d'équilibre (sens commun) ou, plus strictement, une sensation de rotation sur soi-même ou de l'environnement (sens médical).