ATORVASTATINE MYLAN PHARMA

Mis à jour : Lundi 27 Mai 2013
Famille du médicament :

Hypolipémiant

27/05/2013 : ce médicament est en arrêt de commercialisation. Il n’est plus disponible en pharmacie ou ne le sera bientôt plus.

Si vous devez prendre ce médicament, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien qui pourront vous conseiller un autre traitement.

Le document ci-dessous représente la dernière fiche publiée par Vidal concernant ce médicament et ne préjuge en rien des évolutions ayant pu survenir postérieurement à cette publication.

Ce médicament est un générique de TAHOR.

Dans quel cas le médicament ATORVASTATINE MYLAN PHARMA est-il prescrit ?

Ce médicament est un hypolipidémiant de la famille des statines. Il permet d'abaisser les taux de cholestérol et de triglycérides circulant dans le sang. Des études cliniques ont également montré l'aptitude des statines à diminuer le risque de mortalité et de d'évènement cardiovasculaire (infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral).

Il est utilisé en complément d'un régime adapté dans le traitement des excès de cholestérol associés ou non à un excès de triglycérides, lorsque le régime et les autres mesures non médicamenteuses (exercice physique, perte de poids) se sont avérés insuffisants.

Il est également utilisé dans la prévention des accidents cardiovasculaires chez les patients à risque élevé de survenue d'événement cardiovasculaire.

Présentations du médicament ATORVASTATINE MYLAN PHARMA

ATORVASTATINE MYLAN PHARMA 10 mg : comprimé (blanc) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I)
ATORVASTATINE MYLAN PHARMA 10 mg : comprimé (blanc) ; boîte de 90
Sur ordonnance (Liste I)
ATORVASTATINE MYLAN PHARMA 20 mg : comprimé (blanc) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I)
ATORVASTATINE MYLAN PHARMA 20 mg : comprimé (blanc) ; boîte de 90
Sur ordonnance (Liste I)
ATORVASTATINE MYLAN PHARMA 40 mg : comprimé (blanc) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I)
ATORVASTATINE MYLAN PHARMA 40 mg : comprimé (blanc) ; boîte de 90
Sur ordonnance (Liste I)
ATORVASTATINE MYLAN PHARMA 80 mg : comprimé (blanc) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I)
ATORVASTATINE MYLAN PHARMA 80 mg : comprimé (blanc) ; boîte de 90
Sur ordonnance (Liste I)

Composition du médicament ATORVASTATINE MYLAN PHARMA

p cpp cp
Atorvastatine10 mg20 mg
Lactose++
p cpp cp
Atorvastatine40 mg80 mg
Lactose++

Contre-indications du médicament ATORVASTATINE MYLAN PHARMA

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

Ce médicament peut être toxique pour le foie ou les muscles. Signalez à votre médecin toute fatigue anormale, perte d'appétit, douleur ou faiblesse musculaire. Des analyses de sang régulières peuvent être pratiquées afin de vérifier que le médicament est bien supporté.

Une prudence particulière s'impose dans certaines situations : insuffisance rénale, hypothyroïdie, antécédent de maladie musculaire génétique, alcoolisme et chez les personnes de plus de 70 ans.

Interactions du médicament ATORVASTATINE MYLAN PHARMA avec d'autres substances

Ce médicament peut interagir avec les antiprotéases (amprénavir, indinavir, nelfinavir, ritonavir, saquinavir...) et les médicaments contenant du kétoconazole, de l'itraconazole ou de la télithromycine : risque fortement accru de douleurs musculaires.

Le risque d'atteinte musculaire peut aussi être augmenté en cas d'association avec les hypolipidémiants de la famille des fibrates.

Les effets toxiques de l'atorvastatine peuvent également être augmentés par le jus de pamplemousse : évitez de consommer du pamplemousse (jus ou fruit) pendant le traitement.

Informez par ailleurs votre médecin si vous prenez des anticoagulants oraux ou ou un médicament contenant de la clarithromycine, de l'érythromycine, du vérapamil ou de la ciclosporine.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Ce médicament n'a pas d'indication chez la femme enceinte et il doit être interrompu en cas de désir de grossesse.

Si une grossesse survient sous traitement, consultez votre médecin et arrêtez la prise de ce médicament.

Aucune malformation imputable à ce médicament n'a été observée à ce jour.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel. Il est contre-indiqué pendant l'allaitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament ATORVASTATINE MYLAN PHARMA

Les comprimés peuvent être avalés avec un verre d'eau, au cours ou en dehors des repas, en une prise par jour, si possible à heure régulière.

Posologie usuelle :

Traitement des excès de cholestérol :

  • Adulte : la dose initiale est de 10 mg par jour. Elle est augmentée si nécessaire par le médecin. La dose maximale est de 80 mg par jour. Elle est réservée aux formes sévères de la maladie.

  • Enfant de plus de 10 ans : la posologie est fixée par le médecin ; elle ne doit pas dépasser 20 mg par jour.

Le régime reste indispensable pendant toute la durée du traitement.

Prévention des accidents cardiovasculaires :

  • Adulte : 10 mg par jour.

Conseils

Ce médicament est utilisé en plus et non en remplacement d'un régime adapté. Un régime pauvre en cholestérol et en graisses animales n'est pas simple à suivre : les erreurs sont fréquentes. Demandez conseil à votre médecin, à votre pharmacien ou à un professionnel de la nutrition.

Un taux élevé de cholestérol ne provoque généralement pas de symptômes, mais constitue un facteur de risque de maladie coronarienne. Il est mesuré à l'aide d'un dosage sanguin. Faites régulièrement les mesures de contrôle et discutez avec votre médecin des résultats à atteindre.

La prévention cardiovasculaire repose avant tout sur la mise en œuvre de mesures hygiénodiététiques : arrêt du tabac, limitation de la consommation d'alcool, contrôle du poids, exercice physique régulier.

Effets indésirables possibles du médicament ATORVASTATINE MYLAN PHARMA

Fréquents (plus de 1 % des utilisateurs) : troubles digestifs (constipation, ballonnements, digestion difficile, nausées, diarrhée), fatigue, maux de tête, saignements de nez, douleurs articulaires ou musculaires, gonflement des articulations.

Rarement : réaction allergique, cauchemars, insomnie, fourmillement des extrémités, sensation de vertiges, vision floue, bourdonnements d'oreille, pancréatite, éruption cutanée, chute de cheveux, atteintes musculaires (voir Attention), élévation des transaminases, hépatite.

D'autres effets ont également été observés avec des médicaments de la famille des statines : troubles sexuels, dépression, atteinte pulmonaire (pouvant se traduire par un essoufflement, une toux et de la fatigue).

Laboratoire Mylan

LEXIQUE

accident vasculaire cérébral

Lésion du cerveau due à une hémorragie ou à l'obstruction brutale d'une artère. En fonction de l'importance de la lésion, les conséquences sont plus ou moins graves : malaise passager, paralysie, coma.

Abréviation : AVC.

antécédent

Affection guérie ou toujours en évolution. L'antécédent peut être personnel ou familial. Les antécédents constituent l'histoire de la santé d'une personne.

anticoagulant

Médicament qui empêche le sang de coaguler et qui prévient donc la formation de caillots dans les vaisseaux sanguins.

Les anticoagulants sont utilisés pour traiter ou prévenir les phlébites, les embolies pulmonaires, certains infarctus. Ils permettent aussi d'empêcher la formation de caillots dans le cœur lors de troubles du rythme comme la fibrillation auriculaire ou en cas de valve cardiaque artificielle.

Il existe deux grand types d'anticoagulants :
  • les anticoagulants oraux, qui bloquent l'action de la vitamine K (antivitamine K, ou AVK) et dont l'efficacité est contrôlée par un dosage sanguin : l'INR (anciennement TP) ;

  • les anticoagulants injectables, dérivés de l'héparine, dont l'efficacité peut être contrôlée par le dosage sanguin de l'activité anti-Xa, le Temps de Howell (TH) ou le Temps de Cephalin Kaolin (TCK) suivant les produits utilisés. Un dosage régulier des plaquettes sanguines est nécessaire pendant toute la durée d'utilisation d'un dérivé de l'héparine.

antiprotéase

Médicament antirétroviral qui agit en bloquant une enzyme (la protéase) nécessaire à la maturation du virus du sida (VIH) dans les cellules infectées. Ce type de médicament bloque l'une des étapes de la reproduction du virus, sans toutefois permettre son éradication. Il est le plus souvent utilisé en association avec d'autres antirétroviraux.

cholestérol

Principale graisse circulant dans le sang. Elle est utilisée dans l'organisme comme matière première, notamment pour l'enveloppe des cellules et pour la synthèse des hormones stéroïdes. En excès, le cholestérol est éliminé dans la bile, mais il peut également s'accumuler dans les artères et former des plaques d'athérome.

éruption cutanée

Apparition de boutons ou de plaques sur la peau. Ces lésions peuvent être dues à un aliment, à un médicament, et traduire une allergie ou un effet toxique. De nombreux virus peuvent également provoquer des éruptions de boutons : celles de la rubéole, de la roséole et de la rougeole sont les plus connues.

hépatite

Inflammation du foie. Elle peut être due à un médicament, à un virus, à l'alcool ou à une autre cause.

Les hépatites virales guérissent généralement sans traitement. Contrairement aux hépatites A et E presque toujours bénignes, les hépatites B et C peuvent devenir chroniques : le virus persiste dans l'organisme du malade qui reste contagieux mais ne souffre pas obligatoirement de troubles hépatiques. L'hépatite chronique est dite active lorsque le virus continue à détruire les cellules du foie, destruction traduite par l'augmentation des transaminases dans le sang.

hypolipidémiant

Médicament qui fait baisser le taux des graisses dans le sang : cholestérol et triglycérides, essentiellement.

Synonyme : hypolipémiant.

hypothyroïdie

Insuffisance de sécrétion des hormones thyroïdiennes. Elle se traduit notamment par une diminution du pouls, un ralentissement des idées, une constipation, une fatigue chronique, une crainte du froid, etc.

infarctus du myocarde

Destruction d'une partie du muscle cardiaque (myocarde), privé de sang par obstruction de ses artères.

insuffisance hépatique

Incapacité du foie à remplir sa fonction, qui est essentiellement l'élimination de certains déchets, mais également la synthèse de nombreuses substances biologiques indispensables à l'organisme : albumine, cholestérol et facteurs de la coagulation (vitamine K, etc.).

insuffisance rénale

Incapacité des reins à éliminer les déchets ou les substances médicamenteuses. Une insuffisance rénale avancée ne se traduit pas forcément par une diminution de la quantité d'urine éliminée. Seuls une prise de sang et le dosage de la créatinine peuvent révéler cette maladie.

pancréatite

Inflammation ou infection du pancréas. Cette glande située derrière l'estomac sécrète des enzymes digestives ainsi que l'insuline, indispensable au métabolisme des sucres.

Une pancréatite aiguë se traduit par des douleurs abdominales ou dorsales extrêmement violentes. Elle est confirmée par une prise de sang spécifique.

posologie

Quantité et répartition de la dose d'un médicament en fonction de l'âge, du poids et de l'état général du malade.

réaction allergique

Réaction due à l'hypersensibilité de l'organisme à un médicament. Les réactions allergiques peuvent prendre des aspects très variés : urticaire, œdème de Quincke, eczéma, éruption de boutons rappelant la rougeole, etc. Le choc anaphylactique est une réaction allergique généralisée qui provoque un malaise par chute brutale de la tension artérielle.

transaminases

Enzymes dosées dans le sang, dont le taux s'élève lors de certaines hépatites. Elles figurent dans les analyses de sang sous le nom de SGOT et SGPT ou ASAT et ALAT.

troubles digestifs

Ensemble de symptômes traduisant une irritation ou un mauvais fonctionnement du tube digestif. Un ou plusieurs troubles peuvent être présents : nausées, vomissements, aérophagie, douleurs abdominales, brûlures d'estomac, ballonnements, flatulences, diarrhée ou constipation, etc. Les antibiotiques peuvent favoriser les candidoses, souvent responsables de troubles digestifs.