En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

VALACICLOVIR PHR LAB

Mis à jour : Jeudi 12 Mars 2015

Antiviral

12/03/2015 : ce médicament est en arrêt de commercialisation. Il n’est plus disponible en pharmacie ou ne le sera bientôt plus.

Si vous devez prendre ce médicament, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien qui pourront vous conseiller un autre traitement.

Le document ci-dessous représente la dernière fiche publiée par Vidal concernant ce médicament et ne préjuge en rien des évolutions ayant pu survenir postérieurement à cette publication.

Ce médicament est un générique de ZELITREX

Dans quel cas le médicament VALACICLOVIR PHR LAB est-il prescrit ?

Ce médicament est un antiviral puissant, actif sur les virus du groupe de l'herpès, responsables notamment des herpès, de la varicelle et du zona et des infections à cytomégalovirus. Il bloque la reproduction des virus actifs (en cours de multiplication) dans les cellules infectées, mais n'agit pas sur les virus « dormants ».

Il est utilisé dans :
  • le traitement du zona et du zona ophtalmique,

  • le traitement et la prévention des poussées d'herpès (premiers épisodes et récidives d'herpès génital et labial),

  • le traitement et la prévention des infections oculaires herpétiques récurrentes,

  • la prévention des infections à cytomégalovirus (CMV) après greffe d'organes.

Présentations du médicament VALACICLOVIR PHR LAB

VALACICLOVIR PHR LAB 500 mg : comprimé (blanc) ; boîte de 10
Sur ordonnance (Liste I)
VALACICLOVIR PHR LAB 500 mg : comprimé (blanc) ; boîte de 42
Sur ordonnance (Liste I)

Composition du médicament VALACICLOVIR PHR LAB

p cp
Valaciclovir500 mg

Attention

Ce médicament traite les poussées d'herpès, mais n'élimine pas le virus de l'organisme. Il n'empêche donc pas la survenue d'autres crises.

Le valaciclovir peut entraîner une insuffisance rénale : une bonne hydratation est recommandée pendant le traitement, notamment chez les personnes âgées.

Une adaptation des doses est nécessaire en cas d'insuffisance rénale ou chez les patients immunodéprimés (par un traitement immunosuppresseur ou une infection par le VIH par exemple).

Interactions du médicament VALACICLOVIR PHR LAB avec d'autres substances

Informez votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez un antibiotique de la famille des aminosides ou un médicament contenant du méthotrexate, de la pentamidine, du foscarnet, de la ciclosporine ou du tacrolimus.

Fertilité, grossesse et allaitement

L'effet de ce médicament pendant la grossesse ou l'allaitement est mal connu : seul votre médecin peut évaluer le risque éventuel de son utilisation dans votre cas.

Mode d'emploi et posologie du médicament VALACICLOVIR PHR LAB

Ce médicament peut être pris pendant ou entre les repas.

Posologie usuelle :

Traitement du zona :

  • Adulte : 2 comprimés, 3 fois par jour pendant 7 jours.

    Pour être efficace, le traitement doit être commencé au plus tard dans les 3 jours qui suivent l'apparition des premières lésions cutanées.

Traitement des poussées d'herpès :

  • Adulte et enfant de plus de 12 ans :

    • traitement de l'herpès génital : 1 comprimé, 2 fois par jour, pendant 10 jours en cas de première manifestation de l'infection, et pendant 3 à 5 jours lors des récidives. Le traitement doit être débuté le plus tôt possible ;

    • traitement de l'herpès labial (bouton de fièvre) : 4 comprimés, à renouveler 12 heures plus tard. Les comprimés doivent être pris dès les premiers signes annonçant le bouton de fièvre (picotements, démangeaisons) ;

    • prévention des récidives fréquentes d'herpès génital et labial : 1 comprimé par jour. Le médecin réévalue le traitement au bout de 6 à 12 mois de traitement.

Prévention des infections à cytomégalovirus :

  • Adulte et enfant de plus de 12 ans : 4 comprimés, 4 fois par jour pendant 3 mois.

Conseils

En complément de ce traitement, des antalgiques peuvent permettre d'atténuer la douleur du zona. Une désinfection et une protection quotidiennes des lésions sont indispensables.

Une personne atteinte de zona est contagieuse : elle peut transmettre la varicelle ; mais il n'existe pas de risque de contracter un zona au contact d'une personne souffrant de cette affection. Le zona fait toujours suite à une varicelle de l'enfance ; celle-ci peut parfois être passée inaperçue (forme très atténuée).

Pendant la période d'éruption du zona, il convient d'éviter les contacts avec les adultes non immunisés contre la varicelle ou ceux souffrant d'une déficience du système immunitaire (sida, traitement immunodépresseur).

Lorsque ce médicament vous a été prescrit pour que vous puissiez traiter vous-même une poussée d'herpès, n'hésitez pas à commencer le traitement dès les premiers signes : il n'en sera que plus efficace.

Effets indésirables possibles du médicament VALACICLOVIR PHR LAB

Fréquents : maux de tête, nausées, vertiges, éruption cutanée, photosensibilisation, démangeaisons.

Rarement : vomissements, diarrhée, douleur abdominale, essoufflement.

Troubles neurologiques parfois graves (confusion des idées, agitation, hallucinations, convulsions), en particulier en cas de surdosage.

Très rarement : réaction allergique, augmentation des transaminases, baisse du nombre de plaquettes ou de globules blancs, insuffisance rénale (pouvant se traduire par une baisse du volume des urines).

Laboratoire PHR LAB

Actualités

La lithiase cystinique est la seule expression clinique de la cystinurie, anomalie héréditaire du transport transépithélial rénal et intestinal de la cystine et des acides aminés dibasiques (illustration).

Cystinurie : importation de CAPTIMER (tiopronine) pour les patients intolérants à TROLOVOL

SYNAREL est préconisé dans le traitement de l'endométriose et de certaines stérilités (illustration).

Endométriose : rupture de stock de SYNAREL (nafaréline) prévue pour les 20 premiers jours de septembre

La trimébutine est désormais contre-indiqué chez l'enfant de moins de 2 ans (illustration).

DEBRICALM, DEBRIDAT et génériques (trimébutine) : contre-indiqués chez l'enfant de moins de 2 ans