TROBALT

Mis à jour : Vendredi 30 Juin 2017
Famille du médicament :

Antiépileptique

30/06/2017 : ce médicament est en arrêt de commercialisation. Il n’est plus disponible en pharmacie ou ne le sera bientôt plus.

Si vous devez prendre ce médicament, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien qui pourront vous conseiller un autre traitement.

Le document ci-dessous représente la dernière fiche publiée par Vidal concernant ce médicament et ne préjuge en rien des évolutions ayant pu survenir postérieurement à cette publication.

Dans quel cas le médicament TROBALT est-il prescrit ?

Ce médicament est un antiépileptique. Il agit en ouvrant les canaux potassiques situés dans les cellules nerveuses du cerveau. Il stoppe ainsi la transmission des impulsions électriques excessives impliquées dans les crises d'épilepsie.

Il est utilisé chez l'adulte dans le traitement de certaines formes d'épilepsie (crises partielles avec ou sans généralisation secondaire), en association avec d'autres antiépileptiques, lorsque les autres associations d'antiépileptiques ne peuvent pas être utilisées.

Présentations du médicament TROBALT

TROBALT 50 mg : comprimé (violet) ; boîte de 21
Sur ordonnance (Liste I)
TROBALT 50 mg : comprimé (violet) ; boîte de 84
Sur ordonnance (Liste I)
TROBALT 100 mg : comprimé (vert) ; boîte de 21
Sur ordonnance (Liste I)
TROBALT 100 mg : comprimé (vert) ; boîte de 84
Sur ordonnance (Liste I)
TROBALT 200 mg : comprimé (jaune) ; boîte de 56
Sur ordonnance (Liste I)
TROBALT 300 mg : comprimé (vert) ; boîte de 56
Sur ordonnance (Liste I)
TROBALT 400 mg : comprimé (violet) ; boîte de 56
Sur ordonnance (Liste I)

Composition du médicament TROBALT

p cpp cpp cp
Rétigabine50 mg100 mg200 mg
p cpp cp
Rétigabine300 mg400 mg

Attention

Ne modifiez ni n'interrompez jamais votre traitement antiépileptique sans l'accord de votre médecin : risque de réapparition des convulsions, même si aucune crise n'est survenue depuis une longue période.

Lors de traitements prolongés, ce médicament est susceptible d'entraîner une décoloration des yeux, des ongles, des lèvres ou de la peau. Un examen ophtalmologique doit être pratiqué avant de débuter le traitement, puis tous les 6 mois pendant toute la durée du traitement afin de détecter une modification de la pigmentation de la rétine.

Cet antiépileptique peut être responsable d'un blocage des urines ou de troubles psychiques : consultez rapidement votre médecin en cas de difficultés à uriner, de confusion mentale ou d'hallucinations.

Des précautions sont nécessaires chez les personnes présentant une hypokaliémie, des troubles du rythme cardiaque ou une insuffisance cardiaque.

Une augmentation du risque de dépression et de comportement suicidaire a été observée chez les patients traités par antiépileptiques. Les causes de cette augmentation ne sont pas connues et le risque ne peut être exclu avec ce médicament. La survenue d'idées morbides ou de signes de dépression (changement d'humeur, détachement affectif, difficultés de concentration...) doit être rapidement signalée à votre médecin. La vigilance de l'entourage s'impose.

La prise de boissons alcoolisées est déconseillée : augmentation du risque de troubles de la vision.

Attention : conducteurLa conduite automobile et l'utilisation de machines dangereuses sont contre-indiquées chez les épileptiques lorsque les crises persistent malgré un traitement préventif. Par ailleurs, ce médicament peut être à l'origine de vertiges ou de troubles visuels.

Interactions du médicament TROBALT avec d'autres substances

Informez votre médecin si vous prenez un médicament contenant de la digoxine.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Si une grossesse survient pendant le traitement, consultez votre médecin. L'arrêt brutal d'un traitement antiépileptique expose à la réapparition de crises préjudiciables à la mère et à l'enfant à naître. Votre médecin appréciera le risque éventuel lié à la poursuite du traitement dans votre cas.

Allaitement :

Les données disponibles ne permettent pas de savoir si ce médicament passe dans le lait maternel : ne l'utilisez pas pendant l'allaitement sans avis médical.

Mode d'emploi et posologie du médicament TROBALT

Les comprimés doivent être avalés entiers, sans être coupés ou croqués. La dose quotidienne doit être répartie en 3 prises, indiféremment au cours ou en dehors des repas.

Posologie usuelle :

  • Adulte de plus de 18 ans : la dose initiale est de 100 mg, 3 fois par jour pendant 1 semaine. Elle est ensuite augmentée progressivement jusqu'à une dose efficace comprise entre 600 et 1200 mg par jour.

Conseils

Afin d'éviter les oublis, il est préférable de prendre ce médicament à heure fixe.

Veillez à ne pas manquer de votre traitement antiépileptique : lors de vos déplacements, munissez-vous d'une réserve et d'une ordonnance en cours de validité.

Effets indésirables possibles du médicament TROBALT

Les effets indésirables surviennent surtout au cours des premières semaines de traitement.

Très fréquents (chez plus d’un patient sur 10) : vertiges, somnolence, fatigue, décoloration des yeux, des ongles, des lèvres ou de la peau (lors des traitements prolongés).

Fréquents : augmentation de l'appétit, prise de poids, confusion des idées, troubles psychiques, hallucinations, anxiété, troubles de l'équilibre, de la mémoire, de la coordination des mouvements, de la marche, de l'attention, tremblements, fourmillements, difficulté à avaler ou à parler, vomissements, constipation, digestion difficile, bouche sèche, vision trouble ou double, malaise, difficulté à uriner, œdème, augmentation des transaminases.

Peu fréquents : ballonnements, éruption cutanée, transpiration excessive, rétention des urines.

Laboratoire GlaxoSmithKline

LEXIQUE

convulsions

Contractions involontaires limitées à quelques muscles ou généralisées à tout le corps. Elles sont dues à une souffrance ou à une stimulation excessive du cerveau : fièvre, intoxication, manque d'oxygène, lésion du cerveau. Les convulsions peuvent être dues à une crise d'épilepsie ou à une fièvre élevée chez le jeune enfant.

dépression

Maladie associant le plus souvent un sentiment de fatigue, d'inutilité, de culpabilité, d'incapacité à accomplir les tâches quotidiennes. Une perte d'appétit et des troubles du sommeil sont fréquents. Les pulsions suicidaires sont l'un des signes de gravité de la dépression.

épilepsie

Maladie chronique survenant par crises, liée à une anomalie de l'activité électrique d'un groupe de cellules cérébrales. Ses manifestations, d'intensité variable, vont de la chute brutale de l'attention (absences, ou petit mal) à la perte de conscience accompagnée de mouvements musculaires anormaux (convulsions, ou grand mal). L'épilepsie partielle, comme son nom l'indique, ne concerne pas la totalité du corps : les mouvements saccadés ne touchent qu'un ou plusieurs groupes musculaires.

éruption cutanée

Apparition de boutons ou de plaques sur la peau. Ces lésions peuvent être dues à un aliment, à un médicament, et traduire une allergie ou un effet toxique. De nombreux virus peuvent également provoquer des éruptions de boutons : celles de la rubéole, de la roséole et de la rougeole sont les plus connues.

hypokaliémie

Baisse de la kaliémie (taux de potassium dans le sang) pouvant provoquer des troubles du rythme cardiaque. La prise régulière de laxatifs stimulants ou de certains diurétiques est fréquemment responsable d'hypokaliémie.

insuffisance cardiaque

Incapacité du cœur à remplir sa fonction de pompe. Les principaux symptômes de l'insuffisance cardiaque sont une fatigue et un essoufflement lors d'un effort.

traitement préventif

Traitement destiné à prévenir une maladie (synonyme : prophylaxie), ou à limiter la fréquence des crises ou des poussées dans une maladie chronique.

transaminases

Enzymes dosées dans le sang, dont le taux s'élève lors de certaines hépatites. Elles figurent dans les analyses de sang sous le nom de SGOT et SGPT ou ASAT et ALAT.

trouble du rythme cardiaque

Anomalie grave ou bénigne de la fréquence des contractions du cœur. L'extrasystole est une contraction survenant juste avant ou après une contraction normale, souvent perçue comme un léger choc dans la poitrine. La fibrillation est une contraction irrégulière et désordonnée. D'autres troubles existent : torsades de pointes, syndrome de Wolf-Parkinson-White, maladie de Bouveret, tachysystolie, flutter et bloc auriculoventriculaire, etc.

vertige

Symptôme qui peut désigner une impression de perte d'équilibre (sens commun) ou, plus strictement, une sensation de rotation sur soi-même ou de l'environnement (sens médical).