En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

MEGACE

Mis à jour : Jeudi 18 Octobre 2018
Famille du médicament :

Progestatif

Dans quel cas le médicament MEGACE est-il prescrit ?

Ce médicament contient une hormone proche de la progestérone.

Il est utilisé dans le traitement palliatif de certains cancers du sein.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament MEGACE

MEGACE 160 mg : comprimé (blanc) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 100 % - Prix : 79,88 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament MEGACE

p cp
Mégestrol160 mg
Lactose+
Excipients : Carboxyméthylamidon, Cellulose microcristalline, Lactose monohydrate, Magnésium stéarate, Povidone K 30, Silice colloïdale anhydre

Contre-indications du médicament MEGACE

Ce médicament ne doit pas être utilisé pendant les 4 premiers mois de la grossesse.

Attention

Une surveillance particulière est nécessaire en cas d'antécédent d'accident thromboembolique.

Consultez immédiatement votre médecin en cas d'apparition de l'un des signes suivants : maux de tête violents et inhabituels, troubles de la vision, douleur ou gonflement dans une jambe.

En cas de saignement entre les règles, l'origine de ce saignement doit être déterminée par des examens appropriés avant la mise en route du traitement.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'utilisation ce médicament est contre-indiqué au cours d'une grossesse.

Allaitement :

Ce médicament inhibe la lactation. L'allaitement doit être arrêté en cas de traitement par ce médicament.

Mode d'emploi et posologie du médicament MEGACE

Ce médicament doit être avalé avec un grand verre d'eau, au cours ou en dehors des repas.

Posologie usuelle :

1 comprimé par jour.

Conseils

L'effet de ce médicament n'est pas immédiat. Le bénéfice du traitement est habituellement évalué après 2 mois.

Penser à vous laver les mains après avoir manipulé le comprimé.

En cas d'oubli d'un comprimé, prendre le médicament dès le constat de l'oubli et poursuivre le traitement à l'heure habituelle. Si l'oubli est constaté au moment de la prise suivante, ne pas doubler la dose pour compenser un oubli.

Effets indésirables possibles du médicament MEGACE

Le plus fréquent : prise de poids, associée à une augmentation de l'appétit.

Rares cas d'accident thromboembolique (phlébite, embolie pulmonaire...).

Tension ou douleur des seins, saignement génital intermittent (à signaler à votre médecin), diminution de la libido, changement d'humeur, bouffées de chaleur.

Nausées, vomissements, œdème, essoufflement, hypertension artérielle, rougeur cutanée, chute de cheveux.

Apparition ou aggravation d'un diabète.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (2)

Le 19/07/2013 à 19:04
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour fram1213,

Effectivement ce médicament peut, chez certaines personnes, provoquer des sortes de bouffées de chaleur. Mais comment vous aider sans connaître votre histoire, votre situation clinique ? C'est le médecin qui vous le prescrit qui peut vous aider dans ce cas, il faut lui en parler....

Bon courage !

0 0
Le 16/07/2013 à 03:37
avatar Rachid13
Rachid13
je suis sous mégace depuis sept ans ! et je ne supporte plus l'effet secondaire suivant, chaud froid et je grelotte, cela souvent pendant des heures et de façons foudroyantes.Pouvez-vous m'aider, que puis-je faire quand ces malaises me prennent. j'attents avec impatience votre réponse.

0 0

Actualités

Le « pou de tête » (Pediculus humanus capitis) vit sur le cuir chevelu où il se nourrit et sur les cheveux où il pond (illustration).

Poux de tête : arrêt de commercialisation de PRIODERM suite à l'inscription du malathion sur liste I

Radiographie du poignet montrant des lésions de rachitisme, principalement ici des ventouses (illustration @Frank Gaillard sur Wikimedia).

PHOSPHONEUROS : posologie et pipette modifiées pour éviter les erreurs médicamenteuses

Le collyre hypotenseur IOPIDINE 1 % n\\\'est désormais plus recommandé pendant la grossesse (illustration).

IOPIDINE 1 % m/V collyre en solution : désormais non recommandé pendant la grossesse