ANTIGONE

Mis à jour : Mardi 18 Février 2020
Famille du médicament :

Contraceptif oral

Ce médicament est un générique de CERAZETTE.

Dans quel cas le médicament ANTIGONE est-il prescrit ?

Ce médicament est un contraceptif oral. Il contient un progestatif seul (sans estrogène associé). Il agit en bloquant l'ovulation et en modifiant la glaire cervicale. Tous les comprimés ont une composition identique. Ce contraceptif est dit microdosé car il contient une très faible dose d'hormone.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament ANTIGONE

ANTIGONE Gé 75 μg : comprimé (blanc) ; boîte de 3 plaquettes de 28
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 2,94 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament ANTIGONE

p cp
Désogestrel0,075 mg
Lactose+
Excipients : Acide stéarique, Alpha-tocophérol, Amidon de maïs, Hypromellose, Lactose monohydrate, Macrogol 6000, Povidone K 30, Propylèneglycol, Silice colloïdale anhydre, Talc, Titane dioxyde

Contre-indications du médicament ANTIGONE

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • accident thromboembolique veineux en cours (phlébite, embolie pulmonaire...),

  • hépatite ou antécédent récent d'hépatite,

  • certains cancers susceptibles d'être stimulés par les progestatifs (cancer du sein par exemple),

  • saignement génital intermittent (l'origine de ce saignement doit être déterminée par des examens avant la mise en route du traitement),

  • en association avec les produits contenant du millepertuis.

Attention

Un examen médical est nécessaire avant de débuter la contraception orale. Elle permet au médecin de rechercher les antécédents et facteurs de risque d'accidents thromboemboliques afin de choisir une contraception adaptée. Une surveillance médicale est recommandée de façon régulière. Elle sera renforcée en cas d'antécédent de grossesse extra-utérine ou d'accident thromboembolique, de survenue d'une hypertension artérielle, de diabète, d'ictère (jaunisse) chronique ou apparu lors d'une grossesse.

L'efficacité contraceptive des progestatifs microdosés n'est pas absolue. Il est d'autant plus important de veiller à la régularité de la prise. En cas d'arrêt des règles pendant plus de deux cycles consécutifs, l'absence de grossesse doit être vérifiée avant de poursuivre la contraception.

Des dépressions ont été observées chez des utilisatrices de contraceptifs hormonaux. Si vous ressentez un état psychique anormal, consultez votre médecin.

En cas d'antécédent de masque de grossesse (taches de pigmentation brune sur le visage), évitez l'exposition excessive au soleil ou aux rayons ultraviolets.

L'arrêt de la contraception orale est parfois recommandé en cas d'immobilisation prolongée (liée à une chirurgie ou une fracture par exemple). Demandez conseil à votre médecin.

Interactions du médicament ANTIGONE avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé avec les produits de phytothérapie contenant du millepertuis : risque de baisse de la sécurité contraceptive.

L'efficacité contraceptive de cette pilule peut être également diminuée par certains antiépileptiques (phénobarbital, carbamazépine, phénytoïne, oxcarbazépine, topiramate), certains traitements du sida (éfavirenz) et les médicaments contenant l'une des substances suivantes : bosentan, griséofulvine, rifampicine, rifabutine

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Ce médicament n'a pas de raison d'être utilisé pendant la grossesse. Si une grossesse survient malgré la contraception, du fait d'un oubli ou d'un retard de pilule, interrompez immédiatement la prise des comprimés. La grossesse pourra être poursuivie normalement si vous le désirez.

Allaitement :

Ce médicament passe faiblement dans le lait maternel ; son usage est possible pendant l'allaitement après avis médical.

Mode d'emploi et posologie du médicament ANTIGONE

Prendre régulièrement, et sans oubli, 1 comprimé par jour à la même heure, sans interruption entre 2 plaquettes. Cette pilule doit être impérativement prise chaque jour à la même heure.

En cas de première contraception orale ou de reprise d'une contraception interrompue temporairement, prendre le premier comprimé le premier jour des règles. Il est également possible de débuter le traitement entre le 2e et le 5e jour après le début des règles, mais dans ce cas, une méthode contraceptive complémentaire (préservatif par exemple) doit être utilisée pendant les 7 premiers jours de prise du contraceptif.

En cas de changement de contraceptif, prendre le premier comprimé le lendemain et à la même heure que le dernier comprimé de la plaquette du précédent contraceptif.

Après un accouchement ou une interruption de grossesse, suivre les indications du médecin.

Conseils

En cas d'oubli d'un comprimé, prendre immédiatement le comprimé oublié et continuer à l'heure habituelle pour les comprimés suivants (ce qui peut correspondre à la prise de 2 comprimés si l'oubli est découvert lors de la prise suivante). Si le retard est supérieur à 12 heures, l'efficacité contraceptive n'est plus assurée et une autre méthode complémentaire (préservatif par exemple) doit être employée pendant au moins les 7 jours suivants. Un risque de grossesse existe en cas d'oubli de plus de 12 heures au cours de la première semaine d'utilisation alors que des rapports sexuels ont eu lieu au cours des 7 jours précédant cet oubli.

En cas de vomissements ou de diarrhée survenant dans les 4 heures suivant la prise du comprimé (sans rapport avec la prise du contraceptif), prendre un autre comprimé. Si le délai est de plus de 4 heures ou si les troubles se répètent, la sécurité contraceptive n'est plus assurée et une méthode complémentaire doit être employée pour le cycle en cours.

Effets indésirables possibles du médicament ANTIGONE

Le plus fréquent : irrégularité des règles. Les saignements génitaux peuvent être plus fréquents chez 20 à 30 % des femmes, ou devenir moins fréquents, voire absents, chez 20 % des femmes.

Fréquents (1 à 10 % des utilisatrices) : maux de tête, nausées, prise de poids, douleur ou tension des seins, acné, modification de l'humeur, diminution de la libido, état dépressif.

Plus rarement (moins de 1 % des utilisatrices) : infection vaginale, kyste des ovaires, règles douloureuses, vomissements, chute de cheveux, éruption cutanée, fatigue, intolérance aux lentilles de contact.

En cas d'antécédent de jaunisse ou de démangeaisons au cours d'une grossesse, risque de récidive lors de la prise de ce contraceptif.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (215)

Le 20/03/2020 à 13:04
avatar sbinette
sbinette Autre professionnel de santé
bonjour je viens de me rendre compte que j'ai pas bu ma pilule (je me suis trompé de medicament donc je viens de voir que je l'ai oublié plus de 12H j'en suis a la deuxieme semaine sur la plaquette donc j'ai directement bu celle de l'oubli et celle d'aujourdui il ya quelque jours j'ai eu des rapports avec mon mari
sa fait 6 ans que je boit la pilule en continu 28 jours sans arret

pensez vous qu'une grossesse puisse avoir lieu et quand puis je faire un test de grossesse a la pharmacie

0 0
Le 23/03/2020 à 08:23
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour
Avec ce type de pilule, une grossesse est malheureusement possible, quoique très improbable. Faites un test 20 jours après le rapport (il peut être positif avant si vous êtes enceinte, mais seul un test négatif au 20eme jour pourra vous rassurer définitivement)

1 0
Le 10/02/2020 à 21:30
avatar Tomemi38
Tomemi38 Profession non médicale / Autre
Bonsoir
Après utilisation du stérilet mirena pendant plus de 10 ans, mon gynéco m a fait enchainer avec Antigone ge des le jour du retrait.j etais en fin de regles ( plutôt des petits saignements d ailleurs avec ce sterilet qui duraient 2 jours). J ai pris la 1ère plaquette intégrale et j ai attaqué la 2e. Mes règles se sont déclenchés au 3e jour de la 2e plaquette : petit saignement espacés et clairs au 1er jour, saignements importants et plus rouge surtout en fin de journée du 2e au 6e jour avec douleurs poitrine et saignements très importants au 7e jour toute la journée avec caillaux. Ce soir ( 7e) douleurs importantes dans le bas ventre et saignements toujours présents. Est ce que cela semble habituel ? Au bout de combien de temps faut il s inquiéter ou consulter ? Merci beaucoup

1 0
Le 11/02/2020 à 17:24
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,
Si cela persiste plus de 8 jours, il vaut mieux en effet consulter.

0 0
Le 02/12/2019 à 17:41
avatar A2deliine
A2deliine Profession non médicale / Autre
Bonjour je prend Antigone depuis 6 mois et ça fait un mois que j'ai mes règles abondamment est-ce normal ?
Merci

3 0
Le 01/12/2019 à 11:34
avatar Mymy12
Mymy12 Profession non médicale / Autre
Bonjour à tous,

Je prend Antigone gé depuis maintenant plus de 2 mois, jusque là aucun problème si ce n’est que des petits spottings qui se font rares.
Depuis une petit semaine j’ai mes règles et cela n’a pas l’air de vouloir s’arrêter.
Je sais que d’une personne à une autre les effets sont différents mais pensez-vous que cela est normal étant donné que depuis que je la prend je n’ai plus du tout de règles et que celles-ci ont débarqué du jour au lendemain ?

Je me suis dit que peut-être qu’au bout d’un moment notre corps était obligé de rejeter tout ça qu’on le veuille ou non mais cette pilule était sensée stopper mes règles au vu des soucis précédents que j’ai pu rencontrer.

Avez-vous des conseils à me donner ou pouvez-vous m’expliquer pourquoi cela arrive comme ça ?

Merci

0 1
Le 03/12/2019 à 09:01
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour
Personne ne pourra vous donner de conseils avisés sur cette situation plutôt banale. Patientez encore quelques semaines ou consultez en cas de douleurs.

0 7
Le 08/05/2019 à 16:36
avatar LucileChloeLou
LucileChloeLou Profession non médicale / Autre
Bonjour,

Je suis passé de OPTIDRIL à ANTIGONE il y a 6 mois.
À ma demande, je ne voulais plus avoir mes règles car je faisais des mycoses à chaque fois que j'avais mes règles et que je finissai par enchaîner mes plaquettes pour ne plus les avoir...

Ma gynéco m'a donc proposé de passer à Antigone pour stopper mes règles.

ANTIGONE ne m'a pas apporté beaucoup d'effets secondaires si ce n'est que j'ai même retrouvé mon poids de forme d'avant OPTIDRIL ( moins 3kg je suis plutôt contente ) et je n'ai plus de mycoses!!

Par contre ... j'ai toujours mes regles et ce pendant presque 3 semaines parfois.

J'ai attendu plusieurs mois pour que mon corps s'habitue à cette nouvelle pilule mais cela va faire 6 mois maintenant et j'ai mes règles pendant 2 semaines sur 4 environ, et ceci tous les mois... Je commence à en avoir marre, dois je encore patienter ou me résoudre à reprendre mon ancienne pilule ?

Merci pour vos conseils, j'hésite à continuer cette pilu

5 3
Le 09/05/2019 à 10:02
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,
C'est une situation personnalisée qui ne peut se résoudre sur un forum. Consultez votre médecin.

0 1
Le 11/04/2019 à 21:06
avatar aurej04
aurej04 Profession non médicale / Autre
Bonjour, j’ai pris la pilule Leeloo Gé pendant 6 mois, m’apportant trop de problèmes de santé ma genycologue a donc décider de me la changer et de me prescrire Antigone. Je l’ai commencé y a un peu plus d’1 mois, je suis bientôt au 10eme jour de ma 2eme plaquette et je n’ai toujours pas eu mes règles.
Es-ce normal ? Merci

7 4
Le 16/04/2019 à 08:20
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour
Ce n'est pas "normal" mais c'est banal. Si vous avez un doute, faites un test de grossesse pour vous rassurer.

1 2
Le 02/04/2019 à 21:58
avatar Leab04
Leab04 Profession non médicale / Autre
Bonsoir,

J’ai pris Antigone pendant plus d’un an et demi (je n’avais plus mes règles). En août 2018 j’ai décidé de l’arrêter. En février 2019 je n’avais toujours pas mes règles. J’ai consulté une gynécologue qui m’a prescrit duphaston et une prise de sang. Tout était bon concernant la PDS et à la fin du traitement de duphaston j’ai eu mes règles. (Donc en mars dernier). Ce mois ci je devais avoir mes règles (sans reprendre duphaston) mais je n’ai rien eu. Pensez vous que mon cycle se remet petit à petit où alors ce n’est pas normal ?
Merci d’avance

2 4
Le 04/04/2019 à 09:14
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour
Je suis désolé, mais aucune réponse n'est possible sans connaître le détail de votre dossier médical.

2 0
Le 24/03/2019 à 22:29
avatar Pouune0
Pouune0 Profession non médicale / Autre
Bonjour, je prends antigone depuis maintenant 3 mois et cela fait un peu plus de 15 jours que j’ai mes « règles » lorsque je pense qu’elle se termine, les saignements reprennent abondamment le lendemain ...
les deux premiers mois j’ai eu des saignements uniquement 3-4 jours.
j’ai déjà eu cette pilule pendant 2 ans (je sais qu’il faut un peu de temps pour qu’elles se mettent en place),je n’avais plus du tout de règles et cette situation ne met pas arrivé même dans les débuts..
Est ce normal ou dois je m’inquiéter ?
Merci

3 2
Le 26/03/2019 à 09:00
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,
Impossible de répondre à cette question sur un forum. Ce saignement durable justifie une consultation médicale.

0 0
Le 22/03/2019 à 09:07
avatar Ano07
Ano07 Etudiant d'une autre profession de santé
Bonjour,
Je prends antigone depuis 1 an, je n'ai jamais eu d'oubli sauf il y a 2 semaines.
J'ai oublié ma pilule du 12eme jours , un vendredi (donc 2eme semaine ) je n'ai pas eu de rapport la semaine d'avant.
L'oublie est de 12h40, j'ai donc pris le comprime oublié immédiatement.
Sauf que j'ai eu un rapport non protégé du vendredi suivant (7 jours après l'oublie)
Y a t'il un risque??
Merci

3 0
Le 26/03/2019 à 10:14
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour
Le risque est proche de zéro, c'est à dire de la situation où vous n'auriez pas oublié votre comprimé.

1 2
Le 03/03/2019 à 14:04
avatar Lileloula
Lileloula Profession non médicale / Autre
Bonjour j ai changer de pilule et mon gynéco m'a donner antigone comme pilule ça fait 1 mois que je la prend et ça fait 3 semaines que j'ai mes truc.. Es ce normal ?

3 2
Le 07/03/2019 à 09:57
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,
Cela peut arriver avec ce type de pilule. Reprenez RV si cela ne s'arrête pas.

3 0
Lire tous les commentaires

Actualités

Les ruptures de stock déclarées à l’ANSM par les laboratoires pharmaceutiques ont pour origine des difficultés liées à la production de ces médicaments (illustration).

Disponibilité des médicaments distribués en ville et à l'hôpital : 2 ruptures de stock et 1 remise à disposition

Représentation anatomique de la prostate (illustration).

XTANDI : extension du remboursement dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Les produits de contraste utilisés pour la réalisation de certains examens d'imagerie peuvent déclencher des réactions d'hypersensibilité immédiate, de sévérité variable (illustration).

Produits de contraste : des précautions à respecter pour encadrer le risque d'hypersensibilité immédiate