MONTÉLUKAST MYLAN

Mis à jour : Mardi 18 Février 2020
Famille du médicament :

Antiasthmatique

Ce médicament est un générique de SINGULAIR.

Dans quel cas le médicament MONTÉLUKAST MYLAN est-il prescrit ?

Ce médicament est un antiasthmatique de la famille des antileucotriènes. Il agit en bloquant les récepteurs des leucotriènes, des substances produites par différentes cellules de l'organisme et qui contribuent à l'inflammation et à la contraction des bronches chez l'asthmatique. Il peut permettre de soulager en même temps les manifestations d'une rhinite allergique saisonnière.

Il est utilisé dans :

Les comprimés à croquer sont également utilisés comme alternative au traitement corticoïde inhalé à faible dose dans l'asthme, chez les enfants qui n'ont pas eu de crise d'asthme récente et qui n'arrivent pas à utiliser les corticoïdes inhalés.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament MONTÉLUKAST MYLAN

MONTÉLUKAST MYLAN 5 mg : comprimé à croquer (blanc, arôme cerise) ; boîte de 28
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 11,01 €.
MONTÉLUKAST MYLAN 10 mg : comprimé (bleu) ; boîte de 28
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 11,01 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament MONTÉLUKAST MYLAN

p cp p cp
Montélukast5 mg10 mg
Aspartam+
Jaune orangé S+
Excipients communs : Cellulose microcristalline, Croscarmellose sel de Na, Glucose, Magnésium stéarate, Mannitol, Silice colloïdale anhydre, Sodium laurylsulfate
Autres excipients (spécifiques à certaines formes) : Alcool benzylique, Aspartam, Cerise arôme, Hypromellose, Indigotine laque aluminique, Jaune orangé S laque aluminique, Macrogol 400, Macrogol 8000, Maltodextrine de maïs, Opadry, Opadry bleu, Polydextrose, Sorbitol, Titane dioxyde, Triacétine, Triéthyle citrate

Attention

Ce médicament n'est pas adapté au traitement de la crise d'asthme. En cas de crise, vous devez toujours disposer d'un bronchodilatateur d'action rapide par voie inhalée.

Une aggravation de l'asthme peut traduire une infection : consultez sans tarder votre médecin.

Des effets neuropsychiatriques (comprenant agitation, agressivité ou dépression) ont été rapportés sous traitement chez l'enfant comme chez l'adulte. En cas d'apparition de troubles du comportement ou de l'humeur, parlez-en à votre médecin.

En raison de la présence d'aspartam, le comprimé à croquer doit être utilisé avec prudence en cas de phénylcétonurie.

Attention : conducteurSi vous devez conduire ou utiliser une machine dangereuse, assurez-vous préalablement que ce médicament n'altère pas votre vigilance.

Interactions du médicament MONTÉLUKAST MYLAN avec d'autres substances

Informez votre médecin si vous prenez un médicament contenant de la phénytoïne, du phénobarbital ou de la rifampicine.

Fertilité, grossesse et allaitement

L'effet de ce médicament pendant la grossesse ou l'allaitement est mal connu : seul votre médecin peut évaluer le risque éventuel de son utilisation dans votre cas.

Mode d'emploi et posologie du médicament MONTÉLUKAST MYLAN

Ce médicament doit être pris de préférence le soir.

Le comprimé à croquer doit être pris à distance des repas, soit au moins 1 heure avant le dîner, soit 2 heures après.

Le comprimé à 10 mg peut être pris avec ou sans nourriture.

Posologie usuelle :

  • Adulte et enfant de plus de 15 ans : 1 comprimé à 10 mg par jour.

  • Enfant de 6 à 14 ans : 1 comprimé à croquer à 5 mg par jour.

Conseils

L'effet du médicament sur les symptômes de l'asthme se manifeste dès le premier jour de prise. Le traitement doit être poursuivi même lorsque l'asthme est stabilisé, ainsi que durant les périodes d'aggravation.

En cas de douleurs ou de fièvre, il est recommandé de ne pas prendre d'aspirine ou d'anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) s'ils aggravent votre asthme.

Effets indésirables possibles du médicament MONTÉLUKAST MYLAN

Au cours des études cliniques : maux de tête, douleurs abdominales, soif. D'autres effets indésirables ont été rapportés depuis sa commercialisation.

Fréquents (plus de 10 % des patients) : augmentation des transaminases.

Peu fréquents (moins de 1 % des patients) : rêves anormaux, cauchemars, insomnie ou au contraire somnolence, somnambulisme, irritabilité, anxiété, agitation, dépression, irritabilité, étourdissements, fourmillement, convulsions, saignement de nez, troubles de la digestion, bouche sèche, bleus, urticaire, démangeaisons, douleurs articulaires ou musculaires, crampes, fatigue, malaise, énurésie chez l'enfant, réaction allergique.

Rares : troubles de l'attention ou de la mémoire, tics, tremblements, palpitations, augmentation du temps de saignement.

Très rares : bégaiement, hallucinations, désorientation, idées suicidaires, hépatite.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

Les ruptures de stock déclarées à l’ANSM par les laboratoires pharmaceutiques ont pour origine des difficultés liées à la production de ces médicaments (illustration).

Disponibilité des médicaments distribués en ville et à l'hôpital : 2 ruptures de stock et 1 remise à disposition

Représentation anatomique de la prostate (illustration).

XTANDI : extension du remboursement dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Les produits de contraste utilisés pour la réalisation de certains examens d'imagerie peuvent déclencher des réactions d'hypersensibilité immédiate, de sévérité variable (illustration).

Produits de contraste : des précautions à respecter pour encadrer le risque d'hypersensibilité immédiate