En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

OCTIM

Mis à jour : Jeudi 19 Octobre 2017

Antihémorragique

Dans quel cas le médicament OCTIM est-il prescrit ?

Ce médicament contient une substance analogue à l'hormone antidiurétique qui facilite la rétention d'eau par l'organisme. Cette propriété principale n'est pas recherchée dans ce médicament, et elle constitue plutôt un inconvénient. En fait, la desmopressine a également la propriété d'augmenter, à forte dose, l'action de certains facteurs de la coagulation du sang qui font défaut chez les personnes hémophiles.

Il est utilisé dans la prévention et le traitement des hémorragies modérées chez les personnes souffrant de certaines formes d'hémophilie ou de maladie de Willebrand.

Présentations du médicament OCTIM

OCTIM 150μg/dose : solution pour pulvérisation nasale ; flacon de 2,5 ml (25 doses)
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 65 % - Prix : 270,37 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament OCTIM

p pulv
Desmopressine acétate150 μg
Benzalkonium chlorure+
Excipients : Acide citrique, Benzalkonium chlorure solution, Eau purifiée, Phosphate disodique dihydrate, Sodium chlorure

Contre-indications du médicament OCTIM

Ce médicament ne doit pas être utilisé chez l'enfant de moins de 2 ans.

Attention

Le traitement doit être pris en charge et surveillé par un médecin ayant l'expérience des maladies hémorragiques congénitales. Il ne peut être initié que dans un centre spécialisé, après un test permettant de vérifier la bonne réponse au médicament.

Ce médicament n'est pas adapté au traitement des hémorragies graves.

Des précautions sont nécessaires chez les personnes qui souffrent de troubles cardiovasculaires ou qui ne sont pas capables de respecter la limitation des apports en eau : risque de dilution du sang et de baisse de la natrémie (taux de sodium sanguin) exposant notamment à des crises d'épilepsie. Les apports quotidiens en eau et en boissons doivent être limités à 3/4 de litre par jour chez l'adulte, et à 200 ml pour 10 kg de poids chez l'enfant (1/2 litre pour un enfant de 25 kg par exemple). Le poids corporel doit être régulièrement contrôlé : une prise de poids rapide correspond à une rétention d'eau.

Interactions du médicament OCTIM avec d'autres substances

Informez votre médecin si vous prenez un médicament contenant l'une des substances suivantes : carbamazépine, clofibrate, chlorpropamide, indométacine, glibenclamide.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Aucun effet néfaste pour l'enfant à naître n'a été établi avec ce médicament. Néanmoins, par précaution, son usage pendant la grossesse est réservé aux situations pour lesquelles il n'existe pas d'alternative thérapeutique.

Allaitement :

La possibilité d'un effet du médicament chez le nourrisson est très improbable ; néanmoins, par mesure de prudence, l'allaitement est déconseillé sans avis médical.

Mode d'emploi et posologie du médicament OCTIM

Il est nécessaire de se moucher avant d'utiliser la solution nasale pour faciliter l'absorption du médicament par la muqueuse nasale.

Avant une première utilisation, amorcer la pompe par 3 ou 4 pressions.

Si le flacon n'a pas été utilisé depuis plus de 7 jours, la pompe doit être réamorcée par une pression en dehors de la narine.

Avant de pulvériser une dose dans une narine, pencher la tête légèrement en arrière. Ne pas aspirer d'air par le nez pendant la pulvérisation. Après une dizaine de seconde, la position tête en arrière n'est plus nécessaire.

Posologie usuelle :

1 pulvérisation nasale pour les personnes pesant moins de 50 kg ou 2 pulvérisations (une dans chaque narine) pour les personnes de plus de 50 kg, dès le début de l'hémorragie ou 1 heure avant l'intervention chirurgicale (traitement préventif). L'administration peut être renouvelée toutes les 12 heures, sans dépasser 48 heures de traitement à domicile.

Un intervalle de 3 à 4 jours doit être respecté entre deux traitements (instillation ou série d'instillations) pour que celui-ci garde son efficacité.

Ce médicament ne doit être employé à domicile que pour hémorragies ou intervention mineures : saignements de nez modérés, saignements des gencives, règles, contusions banales avec hématome mineur, extractions dentaires peu traumatisantes, traitement d'ongle incarné, pose d'aérateur trans-tympanique (yoyo).

Conseils

Conditions particulières de délivrance :

Ce médicament est un médicament à prescription restreinte : il doit obligatoirement être prescrit pour la première fois par un médecin hospitalier.

Ce médicament étant sensible à la lumière, le flacon doit être conservé dans son emballage d'origine.

Effets indésirables possibles du médicament OCTIM

Maux de tête, bouffées de chaleur, rougeur des yeux.

Si la restriction en boissons n'est pas observée scrupuleusement, une rétention d'eau peut s'installer, avec comme conséquence une dilution du sang et notamment du taux de sodium. Cette baisse du sodium est délétère pour le cerveau et peut être à l'origine de crises d'épilepsie.

Rarement : accélération du cœur, rhinite, allergie, crise d'asthme ou eczéma dus au conservateur (benzalkonium).

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

L'ancienne formule du LEVOTHYROX (EUTHYROX) représente 0,5 % des spécialités délivrées dans les pharmacies en France (source : ANSM - CNOP).

EUTHYROX : le Conseil d'Etat rejette une plainte, Merck annonce la fin prochaine de son importation

La vaccination contre l’hépatite B est recommandée chez tous les nourrissons, ainsi qu'un rattrapage vaccinal chez les enfants et les adolescents jusqu’à l’âge de 15 ans révolus (illustration).

Vaccins contre l'hépatite B : distribution normale dans les collectivités, rupture de stock persistante en ville

L'halopéridol est un médicament antipsychotique typique de la classe des neuroleptiques (illustration).

HALDOL et HALDOL DECANOAS : harmonisation européenne des indications, posologies, contre-indications, etc.