En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

CILOXAN solution auriculaire

Mis à jour : Mardi 20 Novembre 2018
Famille du médicament :

Traitement local des otites

Dans quel cas le médicament CILOXAN solution auriculaire est-il prescrit ?

Cette solution auriculaire contient un antibiotique de la famille des quinolones.

Elle est utilisée dans le traitement local des otites externes et des écoulements purulents, notamment au cours de poussées d'otite chronique avec perforation du tympan.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament CILOXAN solution auriculaire

CILOXAN : solution auriculaire ; flacon compte-goutte de 5 ml
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 30 % - Prix : 5,48 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament CILOXAN solution auriculaire

p ml
Ciprofloxacine3 mg
Benzalkonium chlorure+
Excipients : Acide acétique, Acide chlorhydrique, Acide édétique sel de Na, Benzalkonium chlorure, Benzalkonium chlorure solution, Eau purifiée, Mannitol, Sodium acétate, Sodium hydroxyde

Contre-indications du médicament CILOXAN solution auriculaire

Ce médicament ne doit pas être utilisé en cas d'allergie aux antibiotiques de la familles des quinolones ou au ammoniums quaternaires (présence de chlorure de benzalkonium comme conservateur).

Attention

Ce médicament ne convient pas au traitement des otites moyennes aiguës.

En cas d'éruption cutanée, ne poursuivez pas le traitement sans avis médical.

Fertilité, grossesse et allaitement

Après instillation dans l'oreille, la quantité d'antibiotique qui passe dans le sang est négligeable. Néanmoins, ne l'utilisez pas pendant la grossesse ou l'allaitement sans avis médical.

Mode d'emploi et posologie du médicament CILOXAN solution auriculaire

Il est préférable de faire tiédir le flacon dans la paume de la main avant instillation (une solution froide est désagréable et peut provoquer des vertiges car les centres de l'équilibre qui sont situés dans l'oreille interne sont sensibles aux variations de température).

Pencher la tête de côté et instiller les gouttes dans l'oreille malade, en tirant à plusieurs reprises sur le pavillon de l'oreille. Garder ensuite la tête penchée environ 5 minutes.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 4 gouttes, 2 fois par jour.

  • Enfant de plus de 1 an : 3 gouttes, 2 fois par jour.

La durée du traitement est habituellement de 7 jours dans le cas d'une otite externe et de 7 à 10 jours dans le cas d'un écoulement purulent.

Conseils

Si les symptômes persistent après 10 jours de traitement, il est recommandé de consulter à nouveau votre médecin.

Ne conservez pas le flacon plus de 4 semaines après ouverture.

Effets indésirables possibles du médicament CILOXAN solution auriculaire

Peu fréquents : démangeaisons ou douleur de l'oreille, oreille bouchée, écoulement par l'oreille, maux de tête, éruption cutanée.

Très rarement : réaction allergique, bourdonnement d'oreilles.

Réaction cutanée (présence de chlorure de benzalkonium).

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

L'association amoxicilline - acide clavulanique SANDOZ s'administre, chez le nourrisson et l'enfant, par une seringue doseuse après reconstitution de la suspension buvable avec de l'eau, en une seule fois (illustration).

Amoxicilline / acide clavulanique Sandoz pour nourrissons et enfants : rappel de lots

La pipette de 300, non commercialisée en France, expose à des risques de sous-dosage, d'où le rappel du lot 013097 (source : sanofi).

DEPAKINE 200 mg/mL sol buv et son générique ZENTIVA : rappel d'un lot pouvant contenir une mauvaise pipette

Evolution du nombre de grossesses exposées à AUBAGIO au cours du temps (source : ANSM et SNIIRAM).

AUBAGIO et grossesse : la contre-indication n'est pas suffisamment respectée, s'inquiète l'ANSM