En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

MYCONAIL

Mis à jour : Jeudi 18 Octobre 2018
Famille du médicament :

Antifongique local

Dans quel cas le médicament MYCONAIL est-il prescrit ?

Ce médicament est un antifongique d'action locale, actif sur les dermatophytes. Il se présente sous forme de vernis à ongles permettant la diffusion de la substance active à travers l'ongle.

Il est utilisé dans le traitement de certaines infections des ongles dues à des champignons microscopiques (mycoses).

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament MYCONAIL

MYCONAIL 80 mg/g : vernis à ongles médicamenteux ; flacon de 3,3 ml avec pinceau
- Non remboursé - Prix libre 

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament MYCONAIL

p g
Ciclopirox80 mg
Alcool cétostéarylique+
Excipients : Acétate d'éthyle, Alcool cétostéarylique, Eau purifiée, Éthanol à 96 %, Hydroxypropyl chitosane

Contre-indications du médicament MYCONAIL

Ce médicament ne doit pas être utilisé chez les patients de moins de 18 ans (en l'absence d'études).

Attention

Ce médicament est destiné à être utilisé lorsque l'infection ne touche pas plus des 3/4 de l'ongle, ni plus de 5 ongles. Si la mycose est plus étendue, un traitement antifongique par voie orale est généralement nécessaire.

Bien que ce médicament puisse être acheté sans ordonnance, un avis médical est nécessaire cas de diabète, de trouble immunitaire, d'artérite des membres inférieurs, d'ongle douloureux, de psoriasis ou d'autre maladie cutanée chronique.

Rincez abondamment en cas de contact accidentel avec les yeux.

Fertilité, grossesse et allaitement

L'effet de ce médicament pendant la grossesse ou l'allaitement est mal connu. Son usage est déconseillé chez la femme enceinte ou chez celle qui allaite.

Mode d'emploi et posologie du médicament MYCONAIL

Le ou les ongles infectés doivent être lavés puis séchés soigneusement avant chaque application. Le vernis doit être appliqué en fine couche, de préfénrece le soir avant le coucher, les ongles traités ne devant pas être lavés pendant les 6 heures qui suivent l'application.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 1 application sur l'ensemble de l'ongle atteint et sur les 5 mm de peau qui bordent l'ongle, une fois par jour.

La durée du traitement dépend des cas, plusieurs mois en général (environ 6 mois pour les ongles des mains et 9 à 12 mois pour les ongles des orteils). Le traitement peut être arrêté lorsque l'ongle infecté a été totalement éliminé par la repousse de l'ongle sain.

Conseils

Il ne faut pas appliquer de vernis ordinaires ou de produits cosmétiques sur les ongles traités.

En cas de lésion importante des ongles des orteils, un meulage préalable par un pédicure facilite l'action du médicament.

Une transpiration excessive contribue au développement des lésions dues à des champignons. Le port de chaussettes en fibre naturelle (coton, laine) est recommandé. La même paire de chaussures ne doit pas être portée deux jours de suite.

Sous l'effet du froid (température inférieure à 15° C), le vernis peut se gélifier. Dans ce cas, il est recommandé de réchauffer le flacon entre les mains jusqu'à ce que le vernis redevienne limpide.

Effets indésirables possibles du médicament MYCONAIL

Brûlure, rougeur, démangeaisons au site d'application.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

Le « pou de tête » (Pediculus humanus capitis) vit sur le cuir chevelu où il se nourrit et sur les cheveux où il pond (illustration).

Poux de tête : arrêt de commercialisation de PRIODERM suite à l'inscription du malathion sur liste I

Radiographie du poignet montrant des lésions de rachitisme, principalement ici des ventouses (illustration @Frank Gaillard sur Wikimedia).

PHOSPHONEUROS : posologie et pipette modifiées pour éviter les erreurs médicamenteuses

Le collyre hypotenseur IOPIDINE 1 % n\\\'est désormais plus recommandé pendant la grossesse (illustration).

IOPIDINE 1 % m/V collyre en solution : désormais non recommandé pendant la grossesse