En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

PICATO

Mis à jour : Jeudi 18 Octobre 2018
Famille du médicament :

Cytotoxique local

 

  • Des réactions cutanées locales  (rougeurs, desquamation, croûtes) d’intensité variable sont attendues en début de traitement. Elles disparaissent en général en 2 à 4 semaines. Si elles persistent davantage, il faut en parler à votre médecin.

Dans quel cas le médicament PICATO est-il prescrit ?

Ce médicament contient une substance dont le mode d'action est encore mal connu. Il a un effet toxique sur les cellules de la peau qui permet de détruire les cellules responsables du développement de kératoses actiniques. Il agit également en provoquant une inflammation de la peau.

Il est utilisé dans le traitement de certaines lésions de la peau qui se développent à la suite d'une exposition excessive et régulière au soleil (kératoses actiniques).

Présentations du médicament PICATO

PICATO 150 μg/g : gel ; boîte de 3 tubes
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 30 % - Prix : 76,09 €.
PICATO 500 μg/g : gel ; boîte de 2 tubes
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 30 % - Prix : 76,09 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament PICATO

p tubep tube
Ingénol mébumate70 μg235 μg
Excipients : Acide citrique monohydrate, Alcool benzylique, Alcool isopropylique, Eau purifiée, Hyétellose, Sodium citrate

Attention

Ce médicament ne convient pas lorsque les lésions sont épaissies ou bombées.

Des réactions cutanée, telles que rougeur, desquamation, formation de croûtes ou d'ampoules, sont habituelles dans la semaine qui suit l'application du gel. Elles disparaissent généralement en 2 à 4 semaines. En l'absence d'amélioration ou en cas d'apparition de pus, consultez votre médecin.

N'appliquez pas ce gel à l'intérieur de l'oreille ou du nez, sur les lèvres ou sur une peau lésée. Si le traitement est employé à la suite d'un autre procédé thérapeutique (médicament, chirurgie), il convient d'attendre la cicatrisation complète avant d'appliquer ce gel.

Si vous mettez accidentellement le gel en contact avec les yeux ou les paupières, rincez abondamment à l'eau et prenez un avis médical.

En cas de survenue de nouvelles lésions sur la zone traitée, il est recommandé de contacter rapidement votre médecin.

Fertilité, grossesse et allaitement

L'effet de ce médicament pendant la grossesse ou l'allaitement est mal connu : seul votre médecin peut évaluer le risque éventuel de son utilisation dans votre cas.

Mode d'emploi et posologie du médicament PICATO

Le contenu du tube doit être appliqué sur une zone de 25 cm2 (soit 5 cm sur 5 cm), en étalant le gel uniformément. Laissez sécher 15 minutes.

L'application du gel ne doit pas être faite juste après la douche ou moins de 2 heures avant de se coucher.

La zone traitée ne doit pas être lavée ou être mise en contact avec une autre personne pendant une période de 6 heures après l'application. Après ce délai, la région traitée peut être lavée à l'eau et avec un savon doux.

Utilisez un nouveau tube à chaque application.

Posologie usuelle :

  • Adulte :

    • Lésions du visage, du haut du cou et du cuir chevelu : 1 tube à 150 μg/g une fois par jour, pendant 3 jours consécutifs.

    • Lésions du tronc, des bras, des mains et des jambes : 1 tube à 500 μg/g une fois par jour, pendant 2 jours consécutifs.

Conseils

L'effet du gel est évalué par le médecin environ 8 semaines après le traitement.

Après l'application du gel, se laver soigneusement les mains avec de l'eau et du savon. Si les mains sont à traiter, seul le bout du doigt utilisé pour appliquer le gel doit être lavé.

Le tube est à usage unique et doit être jeté après l'application.

Effets indésirables possibles du médicament PICATO

Très fréquents (plus de 1 utilisateur sur 10) : réaction au site d'application telle que gonflement, rougeur localisée, décollement de la couche superficielle de la peau, vésicules, pustules, croûtes.

Fréquents : sensation de brûlures, démangeaisons, irritation, mal de tête, gonflement autour de l'œil (en cas d'application sur le visage).

Moins fréquemment : fourmillement des extrémités, plaie.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

Les substituts nicotiniques diffusent de la nicotine de manière lente et régulière, permettant ainsi au fumeur de se libérer petit à petit de sa dépendance physique (illustration).

NICOTINELL comprimé à sucer (boîte de 204) et patch (boîte de 28) : désormais remboursables à 65 %

La prise de lévothyroxine permet de substituer une carence en hormones thyroïdiennes (illustration).

LEVOTHYROX : l’ancienne formule (EUTHYROX) restera commercialisée en 2019

Les patients traités par hydrochlorothiazide doivent vérifier régulièrement l\'état de leur peau et faire examiner toute lésion cutanée suspecte par leur médecin (illustration).

Hydrochlorothiazide : risque accru de "cancer de la peau non mélanome" à doses cumulatives croissantes