MÉMANTINE CRISTERS

Mis à jour : Mardi 21 Avril 2020
Famille du médicament :

Antialzheimer

Ce médicament est un générique d'EBIXA.

Dans quel cas le médicament MÉMANTINE CRISTERS est-il prescrit ?

Ce médicament contient une substance qui bloque les récepteurs au glutamate, un neurotransmetteur impliqué dans la survenue et la progression de certains symptômes de la maladie d'Alzheimer. Il permet de moduler ainsi la transmission des messages entre les cellules nerveuses qui ont notamment un rôle dans le processus de mémoire.

Il est utilisé dans le traitement des formes modérées à sévères de la maladie d'Alzheimer.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament MÉMANTINE CRISTERS

MÉMANTINE CRISTERS 10 mg : comprimé sécable (blanc) ; boîte de 56
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte - Non remboursé - Prix libre 
MÉMANTINE CRISTERS 20 mg : comprimé (rose foncé) ; boîte de 28
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte - Non remboursé - Prix libre 

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament MÉMANTINE CRISTERS

p cpp cp
Mémantine chlorhydrate10 mg20 mg
Excipients communs : Cellulose microcristalline, Crospovidone, Hypromellose, Lactose monohydrate, Macrogol 3350, Magnésium stéarate, Talc, Titane dioxyde, Triacétine
Autres excipients (spécifiques à certaines formes) : Fer jaune oxyde, Fer rouge oxyde, Opadry II blanc, Opadry II rose

Attention

Comme pour tous les médicaments utilisés chez les personnes souffrant de troubles importants de la mémoire ou du jugement, il est nécessaire qu'une aide à domicile surveille le traitement pour éviter les risques d'erreur.

Des précautions sont nécessaires en cas d'épilepsie, d'infarctus du myocarde récent, d'hypertension artérielle, d'insuffisance cardiaque ou de situations susceptibles de modifier le pH urinaire (changement de régime alimentaire tel que le passage à un régime végétarien strict, atteinte rénale appelée acidose tubulaire rénale, infection urinaire...).

Conduite automobile : la maladie d'Alzheimer contre-indique généralement la conduite automobile et le maniement des machines dangereuses.

Interactions du médicament MÉMANTINE CRISTERS avec d'autres substances

Ce médicament peut interagir avec certains traitements de la maladie de Parkinson, notamment la lévodopa et les anticholinergiques.

L'association à un médicament contenant de l'amantadine, de la kétamine, du dextrométhorphane ou de la phénytoïne doit être évitée.

Informez par ailleurs votre médecin si vous prenez des barbituriques, des neuroleptiques ou un médicament contenant l'une des substances suivantes : baclofène, cimétidine, ranitidine, quinidine ou quinine.

Fertilité, grossesse et allaitement

Dans le cas improbable d'une grossesse ou d'un allaitement, ce médicament serait déconseillé.

Mode d'emploi et posologie du médicament MÉMANTINE CRISTERS

Ce médicament doit être pris chaque jour à la même heure, pendant ou en dehors des repas.

Posologie usuelle :

  • Adulte : la dose initiale de 5 mg (1/2 comprimé à 10 mg) par jour pendant la première semaine. La dose est augmentée à 10 mg par jour pendant la deuxième semaine et à 15 mg par jour pendant la troisième semaine. À partir de la quatrième semaine, la dose habituelle est de 20 mg (soit 2 comprimés à 10 mg ou 1 comprimé à 20 mg), une fois par jour.

    En cas d'insuffisance rénale grave, la posologie ne doit pas dépasser 1 comprimé à 10 mg par jour.

Conseils

Ce médicament est un médicament à prescription restreinte. La prescription initiale ne peut être réalisée que par un médecin neurologue, psychiatre ou gériatre. Cette ordonnance initiale annuelle doit être présentée avec celles destinées aux renouvellements qui peuvent être rédigées par un autre médecin.

Effets indésirables possibles du médicament MÉMANTINE CRISTERS

Fréquents : somnolence, sensation vertigineuse, troubles de l'équilibre, essoufflement, maux de tête, constipation, hypertension artérielle, augmentation des transaminases.

Peu fréquents : hallucinations (principalement chez les patients à un stade avancé de la maladie), confusion des idées, troubles de la marche, insuffisance cardiaque, vomissements, fatigue, formation d'un caillot sanguin dans une veine.

Très rares : convulsions, inflammation du pancréas, hépatite.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

LEXIQUE

Alzheimer (maladie d')

Maladie dégénérative du cerveau caractérisée par des troubles de la mémoire, des troubles du jugement, une désorientation dans le temps et dans l'espace. D'autres maladies peuvent présenter des symptômes proches (dépression, hypothyroïdie, etc.) et le diagnostic de maladie d'Alzheimer ne doit pas être porté à tort devant de banals troubles de la mémoire.

barbiturique

Famille de puissants sédatifs apparentés au phénobarbital. Actuellement, les barbituriques sont surtout utilisés comme anticonvulsivants ou, à faible dose, comme tranquillisants.

épilepsie

Maladie chronique survenant par crises, liée à une anomalie de l'activité électrique d'un groupe de cellules cérébrales. Ses manifestations, d'intensité variable, vont de la chute brutale de l'attention (absences, ou petit mal) à la perte de conscience accompagnée de mouvements musculaires anormaux (convulsions, ou grand mal). L'épilepsie partielle, comme son nom l'indique, ne concerne pas la totalité du corps : les mouvements saccadés ne touchent qu'un ou plusieurs groupes musculaires.

hépatite

Inflammation du foie. Elle peut être due à un médicament, à un virus, à l'alcool ou à une autre cause.

Les hépatites virales guérissent généralement sans traitement. Contrairement aux hépatites A et E presque toujours bénignes, les hépatites B et C peuvent devenir chroniques : le virus persiste dans l'organisme du malade qui reste contagieux mais ne souffre pas obligatoirement de troubles hépatiques. L'hépatite chronique est dite active lorsque le virus continue à détruire les cellules du foie, destruction traduite par l'augmentation des transaminases dans le sang.

hypertension artérielle

Excès de pression (tension) du sang dans les artères. Cette pression est assurée par le cœur et est exprimée par deux chiffres. Elle est maximale lors de la contraction du cœur, ou systole (premier chiffre), et minimale lors du repos cardiaque, ou diastole (deuxième chiffre). Une hypertension artérielle se caractérise par une pression maximale (systolique) supérieure ou égale à 16, ou une pression minimale (diastolique) supérieure ou égale à 9,5. Un traitement est instauré lorsque ces chiffres sont dépassés ou pour des tensions plus faibles chez certaines personnes présentant des facteurs de risque cardiovasculaire : hérédité, tabagisme, diabète, excès de cholestérol. Un traitement antihypertenseur permanent permet de limiter les dommages du cœur et des vaisseaux sanguins dus à l'hypertension artérielle.

infarctus du myocarde

Destruction d'une partie du muscle cardiaque (myocarde), privé de sang par obstruction de ses artères.

insuffisance cardiaque

Incapacité du cœur à remplir sa fonction de pompe. Les principaux symptômes de l'insuffisance cardiaque sont une fatigue et un essoufflement lors d'un effort.

insuffisance rénale

Incapacité des reins à éliminer les déchets ou les substances médicamenteuses. Une insuffisance rénale avancée ne se traduit pas forcément par une diminution de la quantité d'urine éliminée. Seuls une prise de sang et le dosage de la créatinine peuvent révéler cette maladie.

médicament à prescription restreinte
Terme regroupant certains médicaments susceptibles de poser des problèmes en matière de santé publique et dont la prescription obéit à des règles précises :
  • Médicament réservé à l'usage hospitalier : il ne peut être ni prescrit ni délivré en dehors de l'hôpital.

  • Médicament à prescription initiale hospitalière : il doit être obligatoirement prescrit initialement à l'hôpital, mais la délivrance du médicament et les ordonnances de renouvellement peuvent être réalisées en dehors de l'hôpital.

  • Médicament à surveillance particulière : pendant toute la durée du traitement, les malades traités par un médicament appartenant à cette catégorie doivent faire l'objet de soins particuliers (prises de sang, examens complémentaires, consultations plus fréquentes). Le renouvellement de l'ordonnance est subordonné au respect des règles de surveillance.

D'autres médicaments obéissent à des règles de délivrance particulière : les médicaments d'exception et les stupéfiants (voir ces termes).

neuroleptique

Famille de médicaments utilisés dans le traitement de certains troubles nerveux ou de symptômes divers : troubles digestifs, troubles de la ménopause, etc.

neurotransmetteur

Substance chimique libérée à l'extrémité d'un neurone et permettant un transfert d'informations, sous forme de signaux électriques, au neurone voisin.

Parkinson (maladie de)

Affection chronique du système nerveux liée à l'altération de certaines cellules du cerveau et se traduisant par des troubles de la mobilité et parfois des tremblements.

posologie

Quantité et répartition de la dose d'un médicament en fonction de l'âge, du poids et de l'état général du malade.

symptôme

Trouble ressenti par une personne atteinte d'une maladie. Un même symptôme peut traduire des maladies différentes et une même maladie ne donne pas forcément les mêmes symptômes chez tous les malades.

transaminases

Enzymes dosées dans le sang, dont le taux s'élève lors de certaines hépatites. Elles figurent dans les analyses de sang sous le nom de SGOT et SGPT ou ASAT et ALAT.