En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

LUCENTIS

Mis à jour : Jeudi 19 Avril 2018
Famille du médicament :

Inhibiteur du développement des vaissseaux sanguins

Dans quel cas le médicament LUCENTIS est-il prescrit ?

Ce médicament contient un anticorps monoclonal conçu pour se lier à une substance appelée facteur de croissance de l'endothélium vasculaire (VEGF). Injecté dans l'œil, il bloque le développement de vaisseaux sanguins anormaux sous la rétine à l'origine d'un épanchement de liquide, d'un œdème et d'une baisse de la vision. Des études ont montré que l'injection du ranibizumab permet une stabilisation de la vision et souvent une amélioration de l'acuité visuelle.

Il est utilisé dans le traitement :
  • de la forme humide de la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) ;

  • de la baisse de vision due à une complication de la myopie forte, appelée « néovascularisation choroïdienne » ;

  • de la perte de vision due au gonflement de la macula provoqué par un diabète ou par l'obstruction des veines de la rétine.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament LUCENTIS

LUCENTIS : solution injectable ; boîte de 1 seringue préremplie
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte, médicament d'exception - Remboursable à 100 % - Prix : 737,72 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament LUCENTIS

p ml
Ranibizumab10 mg
Excipients : Eau ppi, Histidine, Histidine chlorhydrate monohydrate, Polysorbate 20, Protéines d'Escherichia coli, Tréhalose dihydrate

Contre-indications du médicament LUCENTIS

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

Toute injection intravitréenne expose à un risque de complications oculaires, notamment de décollement de la rétine ou d'inflammation des tissus internes de l'œil : une douleur de l'œil, une baisse soudaine de la vision, une sensibilité à la lumière augmentée ou une déformation des objets doivent amener à consulter un ophtalmologiste en urgence. Assurez-vous que vous avez les coordonnées du médecin à prévenir dans ce cas.

Un contrôle de la tension intraoculaire par l'ophtalmologiste est nécessaire après chaque injection.

Une attention particulière doit être portée aux patients ayant un antécédent d'accident vasculaire cérébral.

Conducteur : l'injection de ce médicament peut entraîner des troubles visuels temporaires.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Les femmes traitées par ce médicament doivent utiliser une contraception efficace.

L'effet de ce médicament sur la grossesse est mal connu : son usage est déconseillé chez la femme enceinte.

Allaitement :

Les données actuellement disponibles ne permettent pas de savoir si ce médicament passe dans le lait maternel : le traitement est déconseillé pendant l'allaitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament LUCENTIS

La solution est injectée à l'intérieur même de l'œil (injection intra-vitréenne) par l'ophtalmologiste. L'injection se fait sous anesthésie locale.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 1 injection par mois. Le nombre d'injection est défini par le médecin en fonction de la stabilisation de la vision.

    Dans le cas de la myopie forte : 1 injection unique, à renouveler éventuellement.

Conseils

Pour limiter le risque d'infection oculaire, il ne faut pas se maquiller les yeux et le visage le jour de l'injection.

Conditions particulières de délivrance :

Ce médicament est un médicament à prescription restreinte et un médicament d'exception : il doit être obligatoirement prescrit par un ophtalmologiste. Une ordonnance d'un modèle particulier est nécessaire pour se faire rembourser.

La seringue doit être conservée au réfrigérateur (entre 2 °C et 8 °C).

Effets indésirables possibles du médicament LUCENTIS

Les effets oculaires les plus fréquents sont : douleur, rougeur, irritation, démangeaisons oculaires, augmentation de la pression intraoculaire, saignement de la rétine ou de la conjonctive, troubles visuels, taches dans le champ visuel (corps flottants), sensation de corps étranger dans l'œil, larmoiement.

Les effets indésirables non oculaires sont :
  • très fréquents : mal de gorge, nez bouché ou qui coule, maux de tête, douleurs articulaires ;

  • fréquent : infection urinaire, anémie, anxiété, nausées, toux, réaction allergique cutanée (éruption cutanée, rougeur, démangeaisons).

Comme pour toute injection dans l'œil, ce médicament expose à un risque d'inflammation ou d'infection des tissus internes de l'œil.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

L'inscription d'une spécialité au répertoire des génériques est une condition indispensable à la substitution lors de la délivrance à l'officine (illustration).

Création de groupes génériques pour vardénafil comprimé orodispersible et sunitinib gélule

Le germe le plus souvent responsable de typhoïde est Salmonella typhi (illustration @Wikimedia).

Typhoïde : le vaccin TYPHERIX n’est plus commercialisé en France

Représentation en 3D de virus immunodéficience humaine (illustration).

Infection par le VIH : arrêt de commercialisation de CRIXIVAN (indinavir) en juin 2018