En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

LÉFLUNOMIDE MYLAN

Mis à jour : Jeudi 22 Août 2019
Famille du médicament :

Immunosuppresseur

Ce médicament est un générique d'ARAVA.

Dans quel cas le médicament LÉFLUNOMIDE MYLAN est-il prescrit ?

Ce médicament est un immunosuppresseur. Il diminue les défenses immunitaires et l'inflammation chronique des articulations. Il a un effet antirhumatismal d'action lente.

Il est utilisé dans le traitement de fond de la polyarthrite rhumatoïde et du rhumatisme psoriasique.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament LÉFLUNOMIDE MYLAN

LÉFLUNOMIDE MYLAN 10 mg : comprimé ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 65 % - Prix : 27,64 €.
LÉFLUNOMIDE MYLAN 20 mg : comprimé ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 65 % - Prix : 27,64 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament LÉFLUNOMIDE MYLAN

p cpp cp
Léflunomide10 mg20 mg
Excipients communs : Amidon de maïs modifié, Cellulose microcristalline, Crospovidone, Hypromellose, Lactose monohydrate, Magnésium stéarate, Povidone, Silice colloïdale anhydre, Titane dioxyde
Autres excipients (spécifiques à certaines formes) : Fer jaune oxyde, Macrogol 4000, Macrogol 6000, Opadry, Opadry II blanc, Talc

Contre-indications du médicament LÉFLUNOMIDE MYLAN

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • allergie au léflunomide ou au tériflunomide,

  • insuffisance hépatique,

  • insuffisance rénale modérée à grave,

  • baisse importante des protéines dans le sang,

  • maladie altérant les défenses immunitaires (par exemple patient atteint du sida),

  • anomalie de la numération formule sanguine (diminution du taux de globules rouges, de globules blancs ou de plaquettes),

  • infection grave,

  • grossesse et femme en âge de procréer sans contraception efficace,

  • allaitement.

Attention

Ce médicament est destiné au traitement d'un rhumatisme inflammatoire : il ne convient pas en cas d'arthrose ou de rhumatisme banal.

Un composé issu du léflunomide persiste très longtemps dans le sang (plusieurs mois, voire années) ; des effets indésirables peuvent donc survenir après l'arrêt du traitement. Si besoin, un traitement spécifique permet d'accélérer l'élimination de ce composé par l'organisme.

Des analyses sanguines régulières sont prescrites par le médecin. Elles permettent de s'assurer de l'absence d'effet toxique pour le foie, le rein ou les cellules sanguines. En raison du risque de toxicité pour le foie, il est recommandé de ne pas consommer d'alcool au cours du traitement.

La tension artérielle doit être contrôlée avant de débuter le traitement, puis de façon périodique ou en cas de survenue de maux de tête persistants.

Dans de rares cas, ce médicament expose à des effets indésirables graves. Certaines situations doivent conduire à ne poursuivre le traitement qu'après un avis médical :
  • éruption cutanée d'évolution rapide ou lésions des muqueuses (aphtes) ;

  • fatigue inexpliquée, douleurs abdominales importantes, coloration jaune des yeux ou de la peau ;

  • diarrhée chronique inexpliquée ;

  • toux ou difficulté à respirer ;

  • picotements inhabituels, faiblesse ou douleurs dans les mains ou les pieds.

Des précautions sont nécessaires en cas d'antécédent de tuberculose, en raison de la possibilité d'une réactivation de l'infection.

Attention : conducteurConducteur : ce médicament peut parfois provoquer des étourdissements.

Interactions du médicament LÉFLUNOMIDE MYLAN avec d'autres substances

Le remplacement de ce médicament par un autre traitement de fond de la polyarthrite rhumatoïde ( notamment chloroquine, hydroxychloroquine, sels d'or, D-pénicillamine, azathioprine ou autres immunosuppresseurs) nécessite des précautions particulières.

La prise de charbon actif ou de médicament contenant de la cholestyramine diminue fortement l'activité du médicament.

L'injection de vaccins contenant des germes vivants est déconseillée pendant le traitement.

Signalez à votre médecin ou à votre pharmacien la prise de tout autre traitement.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Ce médicament est contre-indiqué chez la femme enceinte ou susceptible de l'être. Une contraception efficace est indispensable. Du fait de la persistance d'un métabolite dans le sang pendant une période longue et variable, une grossesse ne peut être envisagée que lorsque deux dosages sanguins de ce métabolite ont mis en évidence un taux inférieur à 0,02 mg/l. La décroissance du taux sanguin du médicament peut être accélérée par une procédure spécifique appelée "washout" et faisant appel à des médicaments qui facilitent l'élimination digestive du médicament pendant 11 jours ; malheureusement, ce washout peut diminuer l'efficacité des contraceptifs oraux et une autre méthode contraceptive doit être préférée. La contraception doit être poursuivie pendant toute la période à risque.

Si malgré ces précautions, un retard de règles survient, pouvant faire suspecter une grossesse, un avis médical rapide est nécessaire.

Il existe un doute sur la toxicité de ce médicament pour les spermatozoïdes. Les hommes traités ne doivent pas avoir de rapports avec une femme en âge de procréer sans contraception efficace. La procréation ne sera possible qu'après l'arrêt du médicament par l'homme, et la prise du traitement washout.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel ; un choix est donc nécessaire entre l'allaitement et la prise du médicament. Cette décision devra être prise en accord avec votre médecin.

Mode d'emploi et posologie du médicament LÉFLUNOMIDE MYLAN

Les comprimés doivent être pris entiers avec un verre d'eau, pendant ou entre les repas.

Posologie usuelle :

Conseils

L'effet de ce médicament est lent à apparaître : un délai de 4 à 6 semaines, voire de plusieurs mois, est nécessaire avant de pouvoir juger de l'efficacité du traitement. Dans l'intervalle, l'usage des traitements antalgiques habituels reste possible.

Conditions de prescription :

Ce médicament est un médicament à prescription restreinte : il doit obligatoirement être prescrit par un médecin spécialiste en rhumatologie et en médecine interne.

Son utilisation est soumise à une surveillance particulière (examen médical et analyses de sang régulières).

Effets indésirables possibles du médicament LÉFLUNOMIDE MYLAN

Fréquents (1 à 10% des patients) : diarrhées, nausées, vomissements, aphtes, douleurs abdominales, inflammation du côlon, perte de poids, maux de tête, étourdissements, augmentation modérée de la pression artérielle, fatigue, fourmillements des extrémités, inflammation des tendons, accentuation de la chute naturelle des cheveux, eczéma, peau sèche, réaction allergique modérée, augmentation des transaminases, baisse des globules blancs.

Peu fréquents (moins de 1 patient sur 100) : perturbation du goût, anxiété, rupture de tendons, anémie, augmentation des lipides dans le sang, baisse du taux de potassium dans le sang ou des plaquettes sanguines.

Rares (moins de 1 patient sur 1 000) : jaunisse, hépatite, atteinte des poumons, hypertension artérielle grave.

Très rares (moins de 1 patient sur 10 000) : réaction allergique grave, agranulocytose.

Une augmentation de la fréquence des infections peut également survenir.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

Le laboratoire responsable de la commercialisation d'un médicament en France est l’interlocuteur privilégié des personnes souhaitant des informations complémentaires (illustration).

Nouvelles ruptures et tensions d'approvisionnement en ville

La pipotiazine est utilisée dans la prise en charge d’états psychotiques (illustration).

PIPORTIL : arrêt de commercialisation de la forme buvable au 1er décembre 2019

Représentation en 3D de la formation d'un caillot sanguin dans un vaisseau (illustration).

MINI-SINTROM : rappel d'un lot suite à un défaut de conditionnement