EURARTESIM

Mis à jour : Mardi 25 Août 2020
Famille du médicament :

Antipaludique

Médicament sous surveillance renforcée Ce médicament fait l’objet d’une surveillance supplémentaire afin de pouvoir identifier rapidement de nouvelles informations sur sa sécurité d’emploi.

Dans quel cas le médicament EURARTESIM est-il prescrit ?

Ce médicament est un antipaludique : il inhibe la reproduction du parasite responsable du paludisme. Il associe deux substances qui ont des modes d'action différents.

Il est utilisé dans le traitement curatif du paludisme.

Présentations du médicament EURARTESIM

EURARTESIM 20 mg/120 mg : comprimé sécable (blanc) ; boîte de 12
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 33,12 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament EURARTESIM

p cp
Pipéraquine tétraphosphate320 mg
Arténimol40 mg
Excipients : Amidon prégélatinisé, Croscarmellose sel de Na, Dextrine, Hypromellose, Macrogol 400, Magnésium stéarate, Titane dioxyde

Contre-indications du médicament EURARTESIM

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

Ce médicament n'est pas destiné à traiter les formes graves de paludisme (accès pernicieux palustre) qui nécessitent une hospitalisation et un traitement par voie intraveineuse.

Il ne s'agit pas non plus d'un traitement préventif du paludisme.

Interactions du médicament EURARTESIM avec d'autres substances

Ce médicament peut interagir avec les médicaments susceptibles de provoquer des torsades de pointes : risque de troubles du rythme cardiaque graves.

Il peut interagir par ailleurs avec les médicaments pouvant provoquer une hypokaliémie : certains diurétiques, les laxatifs stimulants, les corticoïdes, l'amphotéricine B (par voie IV). Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Chez la femme enceinte, ce médicament est réservé aux cas où son usage est indispensable.

Allaitement :

Les données disponibles ne permettent pas de savoir si ce médicament passe dans lelait maternel. Les femmes qui recoivent ce médicament ne doivent pas allaiter pendant la durée du traitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament EURARTESIM

Les comprimés doivent être avalés avec de l'eau au moins 3 heures après le dîner.

Pour les nourrissons et les enfants de moins de 6 ans, ils doivent être écrasés avant administration.

Le traitement est administré en une prise par jour à heure fixe pendant 3 jours.

Posologie usuelle :

  • Patient de plus de 75 kg : 4 comprimés par prise.

  • Patient de 36 à 75 kg : 3 comprimés par prise.

  • Patient de 24 à 36 kg : 2 comprimés par prise.

  • Patient de 13 à 24 kg : 1 comprimé par prise.

  • Patient de 7 à 13 kg : 1/2 comprimé par prise.

Conseils

En cas de vomissement survenant dans les 30 minutes qui suivent la prise, celle-ci doit être renouvelée à la même dose. Si les vomissement surviennent entre 30 et 60 minutes après la prise, celle-ci doit être renouvelée à moitié.

L'utilisation de moyens de prévention n'exclut pas totalement le risque de paludisme. Toute fièvre importante au cours d'un séjour en zone impaludée ou dans les 4 semaines qui suivent le retour peut traduire un accès palustre et nécessite une consultation médicale d'urgence pour rechercher le parasite dans le sang.

Une rechute après une crise de paludisme peut toujours survenir, même si le traitement a été bien suivi.

Effets indésirables possibles du médicament EURARTESIM

Chez l'adulte :

  • fréquents : baisse du nombre de globules rouges, maux de tête, anomalie de l'électrocardiogramme (ECG) pouvant être à l’origine d'un trouble du rythme cardiaque, accélération du rythme cardiaque, faiblesse, fièvre ;

  • peu fréquents : perte d'appétit, étourdissement, convulsions, toux, vomissements, douleur abdominale, diarrhée, nausées, arythmie, hépatite, démangeaisons, douleur musculaire ou articulaire.

Chez les enfants :

Réaction allergique.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

LEXIQUE

antécédent

Affection guérie ou toujours en évolution. L'antécédent peut être personnel ou familial. Les antécédents constituent l'histoire de la santé d'une personne.

arythmie

Irrégularité du fonctionnement du cœur.

Voir aussi : trouble du rythme cardiaque.

bradycardie

Ralentissement de la fréquence des battements du cœur à moins de 60 par minute.

convulsions

Contractions involontaires limitées à quelques muscles ou généralisées à tout le corps. Elles sont dues à une souffrance ou à une stimulation excessive du cerveau : fièvre, intoxication, manque d'oxygène, lésion du cerveau. Les convulsions peuvent être dues à une crise d'épilepsie ou à une fièvre élevée chez le jeune enfant.

corticoïde

Substance proche de la cortisone. Les corticoïdes naturels, nécessaires au fonctionnement de l'organisme, sont fabriqués par les glandes surrénales. Les corticoïdes de synthèse, dérivés chimiques de la cortisone, sont utilisés comme anti-inflammatoires puissants.

diurétique

Médicament permettant une élimination accrue d'eau par les reins. Le plus souvent, cette perte d'eau fait suite à la perte de sels provoquée par le médicament (salidiurétique).

Les diurétiques sont surtout utilisés dans le traitement de l'hypertension artérielle, alors que leur mécanisme d'action dans cette maladie est mal connu. Ils sont également prescrits dans l'insuffisance cardiaque aiguë ou chronique, les œdèmes et d'autres affections plus rares.

Ces médicaments provoquent une perte de sodium et de potassium (sauf pour certains d'entre eux appelés « épargneurs de potassium »). Leur prise prolongée nécessite donc un contrôle régulier du potassium sanguin, pour éviter les troubles cardiaques qui pourraient résulter d'une hypokaliémie (manque de potassium dans le sang). Le manque de sodium est une autre conséquence possible, mais plus rare aux posologies habituelles, de l'usage prolongé des diurétiques ; il se détecte également par une prise de sang.

ECG

Électrocardiogramme, enregistrement de la fonction cardiaque.

hépatite

Inflammation du foie. Elle peut être due à un médicament, à un virus, à l'alcool ou à une autre cause.

Les hépatites virales guérissent généralement sans traitement. Contrairement aux hépatites A et E presque toujours bénignes, les hépatites B et C peuvent devenir chroniques : le virus persiste dans l'organisme du malade qui reste contagieux mais ne souffre pas obligatoirement de troubles hépatiques. L'hépatite chronique est dite active lorsque le virus continue à détruire les cellules du foie, destruction traduite par l'augmentation des transaminases dans le sang.

hypokaliémie

Baisse de la kaliémie (taux de potassium dans le sang) pouvant provoquer des troubles du rythme cardiaque. La prise régulière de laxatifs stimulants ou de certains diurétiques est fréquemment responsable d'hypokaliémie.

insuffisance cardiaque

Incapacité du cœur à remplir sa fonction de pompe. Les principaux symptômes de l'insuffisance cardiaque sont une fatigue et un essoufflement lors d'un effort.

laxatif stimulant

Laxatif puissant mais irritant pour le tube digestif, responsable d'une perte de sels minéraux (potassium, etc.) par l'organisme. Son usage prolongé provoque une dépendance : il n'est plus possible d'aller à la selle sans médicament. À long terme, des lésions définitives de la paroi interne de l'intestin peuvent apparaître (maladie des laxatifs).

numération formule sanguine

La numération mesure le nombre de globules rouges (hématies), de globules blancs (leucocytes) et de plaquettes dans le sang. La formule sanguine précise le pourcentage des différents globules blancs : neutrophiles, éosinophiles, basophiles, lymphocytes, monocytes.

Abréviation : NFS.

paludisme

Maladie tropicale due à un parasite (Plasmodium) transmis par un moustique (anophèle femelle). Elle se traduit par une fièvre revenant à intervalles réguliers, des frissons et d'autres symptômes très divers. Toute fièvre élevée survenant dans le mois qui suit le retour d'un voyage en pays tropical doit faire suspecter un paludisme.

Synonyme : malaria.

parasite

Bactérie, organisme végétal ou animal qui vit aux dépens d'un individu d'une autre espèce. Il existe de très nombreux parasites de l'homme, internes (vers intestinaux, paludisme, gale, etc.) ou externes (poux, mycoses, etc.). L'un des plus présents dans le monde est le Plasmodium, agent du paludisme. Il est transmis par un autre parasite de l'homme, un moustique, l'anophèle.

potassium

Élément minéral présent en grande quantité dans l'organisme.

Voir aussi : kaliémie.

réaction allergique

Réaction due à l'hypersensibilité de l'organisme à un médicament. Les réactions allergiques peuvent prendre des aspects très variés : urticaire, œdème de Quincke, eczéma, éruption de boutons rappelant la rougeole, etc. Le choc anaphylactique est une réaction allergique généralisée qui provoque un malaise par chute brutale de la tension artérielle.

torsades de pointes

Trouble du rythme cardiaque grave, favorisé par :

  • une hypokaliémie ou des situations la favorisant : diarrhées importantes et prolongées, usage répété de laxatif stimulant, etc.,

  • un cœur trop lent,

  • une prédisposition visible sur l'électrocardiogramme,

  • la prise de certains médicaments.

Les principaux médicaments susceptibles de provoquer des torsades de pointes sont les suivants : quinidine, hydroquinidine, disopyramide, amiodarone, sotalol, ibutilide, certains neuroleptiques (amisulpride, chlorpromazine, cyamemazine, dropéridol, flupentixol, fluphéenazine, halopéridol, lévomépromazine, pimozide, pipampérone, pipotiazine, sulpiride, tiapride, zuclopenthixol), cisapride, citalopram, escitalopram, diphémanil, dompéridone, hydroxyzine, chloroquine, halofantrine, mizolastine, pentamidine, moxifloxacine, érythromycine (voie IV), spiramycine.

traitement curatif

Traitement destiné à soigner une maladie déclarée, et qui vise la guérison. Dans la majorité des cas, le traitement curatif s'attaque à la cause de la maladie.

traitement préventif

Traitement destiné à prévenir une maladie (synonyme : prophylaxie), ou à limiter la fréquence des crises ou des poussées dans une maladie chronique.

trouble du rythme cardiaque

Anomalie grave ou bénigne de la fréquence des contractions du cœur. L'extrasystole est une contraction survenant juste avant ou après une contraction normale, souvent perçue comme un léger choc dans la poitrine. La fibrillation est une contraction irrégulière et désordonnée. D'autres troubles existent : torsades de pointes, syndrome de Wolf-Parkinson-White, maladie de Bouveret, tachysystolie, flutter et bloc auriculoventriculaire, etc.