En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

ORALAIR

Mis à jour : Jeudi 19 Octobre 2017

Extrait d'allergènes

Dans quel cas le médicament ORALAIR est-il prescrit ?

Ce médicament contient des extraits allergéniques de pollens de différentes graminées. Il est destiné à induire une réponse immunitaire contre les allergènes et permettre ainsi une désensibilisation.

Il est utilisé dans le traitement de la rhinite allergique (avec ou sans conjonctivite) provoquée par les pollens de graminées.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament ORALAIR

ORALAIR 100 IR et 300 IR : comprimé sublingual (beige) ; boîte de 1 plaquette de 3 comprimés à 100 IR et 1 plaquette de 28 comprimés à 300 IR
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 15 % - Prix : 66,98 €.
ORALAIR 300 IR : comprimé sublingual (beige) ; boîte de 30 comprimés
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 15 % - Prix : 66,98 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament ORALAIR

p cp à 100 IRp cp à 300 IR
Extrait allergénique standardisé de pollens de graminées (dactyle aggloméré, flouve odorant, ivraie vivace, pâturin des prés, fléole des prés)100 IR300 IR
Lactose++
Excipients : Cellulose microcristalline, Croscarmellose sel de Na, Lactose monohydrate, Magnésium stéarate, Mannitol, Silice colloïdale anhydre

Contre-indications du médicament ORALAIR

Ce médicament ne doit pas êre utilisé dans les suivants :

Attention

Avant de débuter le traitement, le médecin doit confirmer l'allergie aux pollens par des tests cutanés (prick-test) et/ou des test sanguins (dosage des IgE spécifiques).

En cas de perte de dents de lait chez l'enfant ou d'extraction dentaire, le traitement doit être interrompu jusqu'à cicatrisation complète de la muqueuse buccale.

Interactions du médicament ORALAIR avec d'autres substances

Informez votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez un antidépresseur.

Fertilité, grossesse et allaitement

L'effet de ce médicament pendant la grossesse ou l'allaitement est mal connu. Par prudence, son usage est déconseillé chez la femme enceinte ou chez celle qui allaite.

Mode d'emploi et posologie du médicament ORALAIR

Ce médicament doit être pris au cours de la journée, en dehors d'un repas.

Placer le comprimé sous la langue où il se dissout en une minute, puis avaler le salive.

La première prise doit être effectuée sous la surveillance du médecin pendant 30 minutes, en raison de risque de réaction allergique.

Posologie usuelle :

  • Adulte et enfant de plus de 5 ans : 1 comprimé à 100 IR le premier jour, 2 comprimés à 100 IR en une prise le 2e jour, puis ensuite 1 comprimé à 300 IR par jour.

Le traitement est commencé 4 mois avant le début de la saison des pollens et poursuivi jusqu'à la fin des pollens.

Conseils

Si le traitement est interrrompu plus de 7 jours, consultez votre médecin pour connaître les conditions de reprise du médicament.

La désensibilisation s'adresse aux personnes motivées qui ne sont pas suffisamment soulagées par un traitement symptomatique classique (antihistaminique ou corticoïde par voie orale ou locale, décongestionnant...).

Si les symptômes de l'allergie ne se sont pas améliorés la première année du traitement, la poursuite de celui-ci n'est pas justifiée.

Effets indésirables possibles du médicament ORALAIR

Très fréquents (plus de 1 patient sur 10) : démangeaisons dans la bouche, irritation de la gorge, maux de tête.

Fréquents (de 1 à 10 % des patients) :
  • démangeaisons des yeux ou des oreilles, conjonctivite, larmoiement ;

  • rhume, toux, asthme, essouflement, nez bouché ou qui coule, éternuements, sécheresse de la gorge, enrouement, gêne ou douleur dans la gorge, gonflement de la gorge ;

  • diarrhée, nausées, vomissements, difficulté à avaler, douleur abdominale, digestion difficile, gonflement ou démangeaisons des lèvres ou de la langue, douleur de la langue, troubles de la sensibilité buccale, gêne dans la bouche, sécheresse buccale ;

  • urticaire, démangeaisons.

Peu fréquents (de 0,1 à 1 % des patients) : gonflement des ganglions, trouble du goût, œil rouge, gonflement ou sècheresse oculaire, otite, gêne dans l'oreille, gorge serrée, sifflement respiratoire, douleur dans la bouche, gonflement du larynx, salivation excessive, gonflement du palais, inflammation des lèvres, des gencives ou de la langue, sensation de boule dans la gorge, brûlures d'estomac, éruption cutanée, acné, fatigue, dépression, étourdissements, somnolence, syndrome grippal.

Rares : anxiété, bouffées de chaleur.

Certains effets indésirables sont plus souvent observés chez les enfants que chez les adultes : toux, inflammation du nez et de la gorge, gonflement dans la bouche, inflammation des lèvres ou de la langue, sensation de boule dans la gorge, gêne dans les oreilles.

Des réactions allergiques graves ont été rapportées. En cas de difficulté à avaler ou à respirer, d'essoufflement, de modification de la voix, de gonflement du visage, d'hypotension, contactez d'urgence votre médecin.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Documents utiles Stallergènes

Commentaires (0)

Documents utiles Stallergènes

Actualités

L'ancienne formule du LEVOTHYROX (EUTHYROX) représente 0,5 % des spécialités délivrées dans les pharmacies en France (source : ANSM - CNOP).

EUTHYROX : le Conseil d'Etat rejette une plainte, Merck annonce la fin prochaine de son importation

La vaccination contre l’hépatite B est recommandée chez tous les nourrissons, ainsi qu'un rattrapage vaccinal chez les enfants et les adolescents jusqu’à l’âge de 15 ans révolus (illustration).

Vaccins contre l'hépatite B : distribution normale dans les collectivités, rupture de stock persistante en ville

L'halopéridol est un médicament antipsychotique typique de la classe des neuroleptiques (illustration).

HALDOL et HALDOL DECANOAS : harmonisation européenne des indications, posologies, contre-indications, etc.