En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

SELINCRO

Mis à jour : Jeudi 18 Octobre 2018
Famille du médicament :

Médicament du sevrage alcoolique

Dans quel cas le médicament SELINCRO est-il prescrit ?

Ce médicament est un antagoniste des opiacés : il se fixe sur certains récepteurs du cerveau qui sont stimulés par les opiacés et qui jouent un rôle dans les mécanismes de dépendance. En modulant l'action de ces récepteurs, il aide à réduire l'envie impérieuse de boire chez les personnes qui consomment beaucoup d'alcool.

Il est utilisé pour réduire la consommation d'alcool des personnes dépendantes à l'alcool avec une consommation supérieure à 60 g (environ 6 verres de vin) par jour pour les hommes et à 40 g (environ 4 verres de vin) par jour pour les femmes.

Il doit être associé à un suivi psychologique.

Présentations du médicament SELINCRO

SELINCRO 18 mg : comprimé (blanc) ; boîte de 14
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 30 % - Prix : 48,56 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament SELINCRO

p cp
Nalméfène18,06 mg
Lactose+
Excipients : Cellulose microcristalline, Crospovidone, Hypromellose, Lactose anhydre, Macrogol 400, Magnésium stéarate, Titane dioxyde

Contre-indications du médicament SELINCRO

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

Ce médicament n'est pas destiné aux patients dont l'objectif est un arrêt complet et immédiat de l'alcool.

Avant de prescrire ce traitement, le médecin évalue votre consommation d'alcool au cours d'une visite initiale ; il vous demandera ensuite de noter votre consommation quotidienne pendant une quinzaine de jours. Si votre consommation reste élevée, le traitement pourra être instauré.

La prise de ce médicament ne se conçoit qu'avec des conseils pour aider le patient à réduire sa consommation d'alcool et à bien suivre son traitement.

Des précautions sont nécessaires en cas de dépression, d'antécédent de convulsions ou d'insuffisance rénale ou hépatique modérée.

Si un antalgique puissant, tel que la morphine ou un de ses dérivés, doit être utilisé, informez le médecin de votre traitement. Il en tiendra compte dans sa prescription.

En cas d'intervention chirurgicale programmée, prévenez votre médecin de la prise de ce médicament. Un arrêt du traitement pendant quelques jours peut être nécessaire.

Attention : conducteurCompte-tenu de ses effets indésirables potentiels, ce médicament peut, chez certaines personnes, ne pas être compatible avec la conduite automobile ou le maniement de machines dangereuses. Assurez-vous à l'occasion des premières prises que vous supportez bien ce médicament avant de conduire ou d'utiliser une machine.

Interactions du médicament SELINCRO avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé à d'autres médicaments opiacés (antalgiques, antitussifs, certains antidiarrhéiques) dont il bloquerait l'action.

Prévenez votre médecin si vous prenez un médicament contenant l'une des substances suivantes : diclofénac, fluconazole, médroxyprogestérone, dexaméthasone, phénobarbital, rifampicine, oméprazole.

Fertilité, grossesse et allaitement

L'effet de ce médicament pendant la grossesse ou l'allaitement est mal connu. Par prudence, son usage est déconseillé chez la femme enceinte ou chez celle qui allaite.

Mode d'emploi et posologie du médicament SELINCRO

Ce médicament peut être pris pendant ou en dehors des repas. Il doit être pris en cas de besoin s'il y a un risque de se mettre à boire, de préférence 1 à 2 heures avant le moment présumé de la consommation d'alcool. Si vous avez commencé à boire de l'alcool avant la prise du médicament, prenez un comprimé dès que possible.

Le comprimé doit être avalé entier, sans être divisé ni écrasé, car la substance active peut provoquer une réaction cutanée si elle se trouve au contact avec la peau.

Posologie usuelle :

  • Adulte de plus de 18 ans : 1 comprimé par jour, si le besoin d'alcool est ressenti.

Conseils

Ce médicament n'est qu'un des éléments de l'aide que peut recevoir l'alcoolique : le rôle du médecin ou des associations d'anciens buveurs est capital. Un soutien psychologique est nécessaire pendant toute la durée du traitement.

Un verre de vin (100 ml) ou un demi de bière (250 ml) contiennent environ 10 g d'alcool.

Effets indésirables possibles du médicament SELINCRO

Les plus fréquents : nausées, insomnie, vertiges, maux de tête.

Fréquents : troubles du sommeil, confusion, incapacité à pouvoir rester en place, baisse de la libido, somnolence, tremblements, baisse de l'attention, diminution de la sensibilité du toucher, picotements, accélération du rythme cardiaque, palpitations, vomissements, bouche sèche, transpiration excessive, contractures musculaires, fatigue, faiblesse, malaise, diminution de l'appétit, perte de poids.

Hallucinations, à signaler rapidement à votre médecin.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (4)

Le 02/09/2018 à 12:46
avatar riquinita
riquinita Profession non médicale / Autre
Bonjour,
Mon fils a fait 2 cures et ensuite une postcure , là il est à nouveau aux urgences car palpitations ,accélérations du rythme cardiaque, transpiration et n'a pas dormi 2 nuits.
Il a d'abord été mis sous baclofène ,et à sa deuxième cure on l'a mis sous selincro et ce depuis Avril.
Dans les deux cas,il a réussi à s'arrêter plusieurs jours avec baclofène , mais on ne peut aller au delà de 8 comprimés par jour, pour être bien il faudrait 100gr à 120gr.Avec selincro il a arrête 10 jours , ensuite 3ou 4 jours 2jours et il reconsomme à nouveau.
Que pouvez-vous conseillez pour en finir avec ces addictions car son désir c'est d'arrêter mais dès fois il ne peut pas.
Avec selincro va-t-il pouvoir s'arrêter ,quel autre traitement existe-t-
J'attends des conseils
Merci d'avanceil?

1 0
Le 04/09/2018 à 12:16
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,
L'alcool est un drogue dure et l'alcoolisme est un désastre. Je ne peux malheureusement pas vous donner de conseil personnalisé, ni prévoir l'effet d'un traitement chez lui en partculier. Le seul conseil que je puisse vous donner est de continuer à le soutenir sans le juger, jusqu'à ce qu'il trouve en lui-même les ressources nécessaires pour rester abstinent.

3 0
Le 11/04/2017 à 09:19
avatar a179725
a179725 Autre professionnel de santé
J'ai utilisé plusieurs fois le selincro mais j'ai dû arrêter le traitement à cause des effets: insomnies, pertes importantes d'appétit, nausées, petites déprimes...
Ce médicament a t il été testé de manière exhaustive et répétée ?

18 7
Le 18/04/2017 à 10:45
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour, les effets secondaires que vous décrivez sont malheureusement d'observation assez courante avec ce médicaments, même si bien sûr ils ne surviennent pas chez tout le monde. Ils étaient connus lors de sa commercialisation grâce aux études nécessaires pour obtenir son autorisation de mise sur le marché.

7 5
Le 01/09/2016 à 15:21
avatar jeanluc25
jeanluc25 Profession non médicale / Autre
apres 3 mois de prise de selincro, le résultat n'est plus le meme qu'au debut du traitement. par contre une chose sur, perte d'appetit avec degout.
j'attend la prochaine visite avec impatience

30 4
Le 19/05/2016 à 18:22
avatar Jean-Luc CHARLET
Jean-Luc CHARLET Profession non médicale / Autre
j'ai commencé ce traitement il y a 1 semaine,et pour l'instant j'ai diminué ma consommation d'un tiers sans ressentir de manque.
a suivre

85 30

Actualités

Les substituts nicotiniques diffusent de la nicotine de manière lente et régulière, permettant ainsi au fumeur de se libérer petit à petit de sa dépendance physique (illustration).

NICOTINELL comprimé à sucer (boîte de 204) et patch (boîte de 28) : désormais remboursables à 65 %

La prise de lévothyroxine permet de substituer une carence en hormones thyroïdiennes (illustration).

LEVOTHYROX : l’ancienne formule (EUTHYROX) restera commercialisée en 2019

Les patients traités par hydrochlorothiazide doivent vérifier régulièrement l\'état de leur peau et faire examiner toute lésion cutanée suspecte par leur médecin (illustration).

Hydrochlorothiazide : risque accru de "cancer de la peau non mélanome" à doses cumulatives croissantes