En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

OROFLUCO

Mis à jour : Mardi 19 Septembre 2017

Antifongique

Ce médicament est générique de FLUCONAZOLE PFIZER 150 mg.

Dans quel cas le médicament OROFLUCO est-il prescrit ?

Ce médicament est un antifongique apparenté à la famille des imidazolés.

Le fluconazole est utilisé pour :
  • traiter les candidoses généralisées et les mycoses de la peau et des muqueuses (candidose buccale, vaginale, de l'œsophage...) lorsqu'un traitement local n'est pas possible ;

  • prévenir les récidives de candidoses, notamment chez les personnes immunodéprimées ou atteintes d'une infection à VIH/sida ;

  • traiter la méningite à cryptocoques et prévenir les récidives chez les personnes à risque.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament OROFLUCO

OROFLUCO Gé 150 mg : gélule ; boîte unitaire
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 30 % - Prix : 2,38 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament OROFLUCO

p gél
Fluconazole150 mg
Lactose+
Jaune orangé S+
Excipients : Amidon de maïs modifié, Cellulose microcristalline, Gélatine, Jaune de quinoléine, Jaune orangé S, Lactose monohydrate, Magnésium stéarate, Silice colloïdale anhydre, Sodium laurylsulfate, Titane dioxyde

Contre-indications du médicament OROFLUCO

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • allergie aux imidazolés,

  • en association avec un médicament contenant du cisapride, du pimozide, de la quinidine ou de l'érythromycine.

Attention

Des précautions sont nécessaires en cas de maladie du foie, des reins ou de situations favorisant les torsades de pointes (ralentissement important du cœur, insuffisance cardiaque, hypokaliémie, anomalie de l'électrocardiogramme...).

Dans de rares cas, ce médicament peut être responsable d'une hépatite ou d'une réaction allergique cutanée grave. Vous devez prendre un avis médical en urgence en cas d'apparition d'un des symptômes suivants : fatigue intense inexpliquée, perte d'appétit, nausées persistantes, jaunisse, lésions cutanées avec formation de cloques, aphtes.

Attention : conducteurConducteur : ce médicament peut être responsable de vertiges.

Interactions du médicament OROFLUCO avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé à un médicament contenant du cisapride (retiré du marché en France), du pimozide (ORAP), de la quinidine (QUINIMAX) ou de l'érythromycine : risque de torsades de pointes.

Il peut interagir avec les médicaments contenant de l'halofantrine (qui n'est plus commercialisé en France).

Informez par ailleurs votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez un anticoagulant oral, un sulfamide hypoglycémiant, un inhibiteur calcique, un médicament contenant l'une des substances suivantes : amiodarone, ciclosporine, carbamazépine, fentanyl, atorvastatine, fluvastatine, simvastatine, losartan, méthadone, phénytoïne, prednisone, rifabutine, rifampicine, théophylline ou triazolam.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Ce médicament ne doit être utilisé pendant la grossesse qu'en cas de stricte nécessité.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel ; néanmoins, l'allaitement peut être poursuivi en cas de prise d'une dose unique.

Mode d'emploi et posologie du médicament OROFLUCO

La gélule doit être avalée avec un verre d'eau, au cours ou en dehors des repas.

Posologie usuelle :

  • Adulte : la posologie varie selon la nature et la gravité de l'infection traitée. Cette présentation est adaptée au traitement des candidoses génitales : 150 mg (1 gélule) en dose unique.

Conseils

Évitez d'utiliser des savons acides : ils favorisent la multiplication des champignons.

Il est utile de respecter les conseils habituels permettant de prévenir le développement anormal des Candida albicans et autres champignons microscopiques :
  • limiter la prise d'antibiotiques aux affections nécessitant absolument leur usage. En effet, les champignons sont détruits par certaines bactéries, elles-mêmes tuées par les antibiotiques ;

  • lutter contre l'humidité, propice au développement des champignons : bien se sécher avant de mettre ses sous-vêtements, privilégier les culottes en coton qui absorbent mieux la transpiration, ne pas garder son maillot de bain après avoir nagé en piscine, éviter le port de vêtements trop serrés ;

  • changer souvent les protections internes ou externes pendant les règles.

Votre partenaire peut être contaminé alors qu'il ne présente aucun symptôme. S'il n'est pas traité conjointement, une recontamination est possible.

Effets indésirables possibles du médicament OROFLUCO

Fréquents : nausées, vomissements, diarrhée, douleurs abdominales, maux de tête, éruption cutanée, augmentation des transaminases.

Peu fréquents : constipation, digestion difficile, ballonnement, bouche sèche, vertiges, diminution de l'appétit, anémie, somnolence, insomnie, convulsions, fourmillements, étourdissements, altération du goût, douleur musculaire, fatigue.

Rares : chute de cheveux, tremblements, anomalie de la numération formule sanguine, réaction allergique, réaction cutanée bulleuse grave, troubles du rythme cardiaque, hépatite.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

A partir du 17 octobre, l'un ou l'autre des pictogramme ci-dessus sera présent sur les boîtes des médicaments à risque pendant la grossesse.

Grossesse : les boîtes de médicaments à risque arborent le pictogramme "femmes enceintes"

HYALGAN est indiqué dans la prise en charge de la gonarthrose douloureuse avec épanchement (illustration).

Arthrose du genou : HYALGAN (acide hyaluronique) déremboursé à partir du 1er décembre 2017

Les premiers résultats de l'enquête de pharmacovigilance de l'ANSM montrent une forte hausse des signamenets d'effets indésirables en juillet et en août (section d'un graphe reproduit ci-dessous).

LEVOTHYROX : premiers résultats de l'enquête de pharmacovigilance de l'ANSM, des zones d'ombre persistent