En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

APTIVUS

Mis à jour : Mardi 20 Juin 2017

Antirétroviral

Dans quel cas le médicament APTIVUS est-il prescrit ?

Ce médicament est un antirétroviral actif sur les virus de l'immunodéficience humaine (VIH). Il appartient à la famille des inhibiteurs de la protéase du VIH (également appelés antiprotéases). En bloquant cette enzyme, il empêche la reproduction du virus dans les cellules infectées, sans toutefois permettre son élimination.

Il est utilisé chez les patients infectés par le VIH-1 en association avec le ritonavir à faible dose et d'autres médicaments antirétroviraux. Il peut être utilisé chez l'adulte et l'adolescent de plus de 12 ans préalablement traités par d'autres antiviraux de la famille des antiprotéases et chez qui ces traitements ont été inefficaces.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament APTIVUS

APTIVUS 250 mg : capsule molle (rose) ; boîte de 120
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 100 % - Prix : 807,34 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament APTIVUS

p caps
Tipranavir250 mg
Alcool+
Excipients : Ammonium hydroxyde, Eau purifiée, Encre noire, Éthanol, Fer noir oxyde, Fer rouge oxyde, Gallate de propyle, Gélatine, Glycérol, Macrogol, Mannitol, Mono et diglycérides d'acide caprylique / caprique, Polyvinyle acétophtalate, Propylèneglycol, Ricinoléate de macrogolglycérol, Sorbitan, Sorbitol, Titane dioxyde, Trométamol

Contre-indications du médicament APTIVUS

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • insuffisance hépatique ;

  • en association avec un dérivé de l'ergot de seigle ou un médicament contenant l'une des substances suivantes : rifampicine, cisapride, pimozide, sertindole, quétiapine, triazolam, midazolam, simvastatine, lovastatine, amiodarone, bépridil, flécaInide, propafénone, quinidine, métoprolol, alfuzosine, sildénafil, colchicine (lorsqu'elle est utilisée chez des patients ayant une insuffisance rénale ou une insuffisance hépatique) ;

  • en association avec les produits de phytothérapie contenant du millepertuis.

Attention

Ce médicament est réservé aux patients pour lesquels les autres traitements antirétroviraux ne conviennent pas. Avant de choisir ce traitement, le médecin vérifie par des tests sanguins que les virus est résistant aux autres inhibiteurs de la protéase (antiprotéase).

Le tipranavir est toujours associé à une faible dose de ritonavir (NORVIR), un autre antiprotéase, afin d'augmenter les concentrations du tipranavir dans l'organisme (effet dit de "booster").

Les personnes ayant une hépatite B ou C doivent faire l'objet d'une surveillance accrue. Le bon fonctionnement du foie est contrôlé par analyses de sang régulières. Signalez rapidement à votre médecin toute fatigue inhabituelle, jaunisse ou douleur abdominale.

Le traitement peut entraîner des saignements et une perturbation du métabolisme des sucres. Des précautions sont nécessaires en cas d'hémophilie ou de diabète.

Des atteintes osseuses sont possibles avec les antirétroviraux, en particulier en cas de traitement corticoïde, d'obésité, de consommation excessive d'alcool ou de dépression du système immunitaire. Prenez un avis médical en cas de douleur de la hanche, du genou ou de l'épaule, de raideur articulaire ou des difficultés à vous déplacer.

Le traitement antiviral n'élimine pas le risque de transmission du VIH à d'autres personnes lors de rapports sexuels : vous devez continuer à prendre les mesures de protection appropriées (préservatifs).

Attention : conducteurCompte-tenu de ses effets indésirables potentiels, ce médicament peut, chez certaines personnes, ne pas être compatible avec la conduite automobile ou le maniement de machines dangereuses. Assurez-vous à l'occasion des premières prises que vous supportez bien ce médicament avant de conduire ou d'utiliser une machine.

Interactions du médicament APTIVUS avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé avec :
  • certains antiarythmiques tels que l'amiodarone, le bépridil, la quinidine, la flécaïnide, la propafénone ;

  • certaines antihistaminiques tels que l'astémizole, la terfénadine (qui ne sont plus commercialisés en France) ;

  • les dérivés de l'ergot de seigle (dihydroergotamine, ergotamine) ;

  • le cisapride, certains neuroleptiques (pimozide, sertindole, quétiapine), les sédatifs contenant du midazolam ou du triazolam ;

  • la simvastatine ou la lovastatine utilisés dans le traitement des excès de cholestérol ;

  • l'alfuzosine et les traitements de l'hypertension artérielle pulmonaire contenant du sildénafil ;

  • le métoprolol utilisé dans l'insuffisance cardiaque ;

  • la colchicine utilisée pour traiter la goutte chez des patients ayant une insuffisance rénale ou une insuffisance hépatique ;

  • la rifampicine et les produits de phytothérapie contenant du millepertuis.

Ce médicament peut interagir avec de très nombreux autres médicaments, notamment certains antibiotiques (rifabutine, macrolides), certains antifongiques, des hypocholestérolémiants de la famille des statines, les contraceptifs oraux.

Ne prenez aucun médicament sans prendre l'avis de votre médecin ou de votre pharmacien.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'effet de ce médicament pendant la grossesse est mal connu. Si une grossesse survient au cours du traitement, prévenez votre médecin.

Allaitement :

L'infection par le VIH contre-indique l'allaitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament APTIVUS

Les capsules doivent être prises au cours des repas.

Posologie usuelle :

  • Adulte et adolescent de plus de 12 ans : 2 capsules, 2 fois par jour, en association avec une dose de 200 mg de ritonavir.

Conseils

En cas d'oubli d'une dose, si l'oubli est découvert moins de 5 heures après l'heure de prise prévue, prendre immédiatement la dose oubliée. Si l'oubli est constaté plus de 5 heures après l'heure de prise prévue, ne pas prendre la dose oubliée et poursuivre le traitement à l'heure habituelle.

Ce traitement doit être pris tous les jours : veiller à toujours disposer d'une réserve de médicament.

L'activité d'un traitement antirétroviral est maximale si vous respectez strictement les doses et les modalités de prise. Dans le cas contraire, il existe un risque d'apparition de résistances virales qui peut compromettre l'efficacité des traitements ultérieurs.

Le traitement nécessite un suivi régulier pour s'assurer du bon contrôle de l'infection et prévenir la survenue de complications évolutives (notamment des infections opportunistes). Il est important de garder un contact régulier avec votre médecin traitant et de lui signaler rapidement tout signe d'infection.

Conditions particulières de délivrance :

Ce médicament, disponible en ville et à l'hôpital, est un médicament à prescription restreinte : il doit être obligatoirement prescrit pour la première fois à l'hôpital (prescription initiale hospitalière annuelle).

La prescription peut être renouvelée par le médecin traitant (pour une durée maximale d'un an, si les examens sont satisfaisants) mais toute modification nécessite une nouvelle prescription hospitalière. Elle doit être renouvelée après 12 mois obligatoirement à l'hôpital.

La délivrance des antirétroviraux se fait sur la présentation des 2 ordonnances : la prescription initiale hospitalière datant de moins de 1 an et l'ordonnance de renouvellement du médecin de ville identique à cette dernière.

Avant ouverture du flacon, les capsules doivent êre conservées au réfrigérateur (entre 2 °C et 8 °C). Après ouverture du flacon, les capsules se conservent à température ambiante (entre + 20 °C et + 25 °C) pendant une durée maximale de 60 jours. Il est conseillé d'inscrire la date d'ouverture sur l'étiquette du flacon.

Effets indésirables possibles du médicament APTIVUS

Les effets indésirables les plus fréquents sont digestifs : nausées, diarrhées.

Fréquents : maux de tête, fatigue, vomissements, ballonnement, digestion difficile, rougeur cutanée, augmentation des lipides dans le sang.

Peu fréquents : démangeaisons, éruption cutanée, diminution de l'appétit, perte de poids, diabète, hyperglycémie, insomnie, troubles du sommeil, étourdissements, fourmillements, essoufflement, brûlure d'estomac, pancréatite, douleur musculaire, crampes, augmentation des transaminases, anomalie de la numération formule sanguine.

Rares : atteinte hépatique, saignements, hémorragie intracrânienne.

Une redistribution anormale des graisses peut être observée après plusieurs mois de traitement (lipodystrophie) avec les associations d'antirétroviraux, dont celles comportant des antiprotéases. Elle peut entraîner une augmentation de la taille de la poitrine, de l'abdomen et de la nuque (bosse de bison), et une diminution de la graisse périphérique des membres, des fesses et des joues.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en téléchargeant le formulaire.

Commentaires (0)

Actualités

Ictère de la peau et des conjonctives chez un patient atteint d'hépatite A (illustration @CDC/Dr Thomas F. Sellers/Emory University)

Hépatite A : reprise partielle de la distribution du vaccin VAQTA 50 en ville

FENDRIX est un  vaccin contre l'hépatite B spécifiquement indiqué chez les sujets porteurs d'une insuffisance rénale chronique (illustration).

Hépatite B : mise à disposition du vaccin FENDRIX pour les patients en insuffisance rénale

La commercialisation du contraceptif estroprogestatif de 3e génération, TRIMINULET, est arrêtée (illustration).

TRI MINULET : arrêt de commercialisation depuis fin juin