En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

REMSIMA

Mis à jour : Jeudi 20 Juillet 2017

Anticorps monoclonal

Médicament sous surveillance renforcée Ce médicament fait l’objet d’une surveillance supplémentaire afin de pouvoir identifier rapidement de nouvelles informations sur sa sécurité d’emploi.

Dans quel cas le médicament REMSIMA est-il prescrit ?

Ce médicament contient un anticorps monoclonal qui appartient à la famille des agents anti-TNF. Il bloque l'action d'une protéine produite en excès par les cellules de l'immunité (le Tumor Necrosis Factor ou TNF) et qui joue un rôle central dans la progression de certaines maladies inflammatoires.

Il est utilisé chez l'adulte dans le traitement de fond :

Il est également utilisé chez l'enfant de 6 à 17 ans dans le traitement des formes graves de maladie de Crohn et de rectocolite hémorragique.

Présentations du médicament REMSIMA

REMSIMA : poudre pour solution à diluer pour perfusion ; 1 flacon
Sur ordonnance (Liste I), médicament réservé à l'usage hospitalier -  

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament REMSIMA

p fl
Infliximab100 mg
Excipients : Phosphate disodique dihydrate, Phosphate monosodique monohydrate, Polysorbate 80, Protéines murines, Saccharose

Contre-indications du médicament REMSIMA

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

Ce médicament est réservé aux patients qui ne sont pas soulagés ou qui ne peuvent pas utiliser les autres traitements de référence.

Des cas exceptionnels de réactions allergiques graves ont été constatés au cours de la perfusion ou dans les heures qui ont suivi ; ce risque justifie la nécessité de réaliser la perfusion en milieu hospitalier où un traitement d'urgence pourra être entrepris sans délai en cas de problème.

Avant la mise en route du traitement, le médecin effectue un bilan approfondi à la recherche d'une infection, notamment de la tuberculose, ou d'une affection cardiaque.

Consultez rapidement votre médecin en cas de :
  • signes d'infection : fièvre persistante (même peu élevée), de toux chronique, d'amaigrissement (même modéré), de douleurs dentaires, de brûlures urinaires ;

  • signes de problème cardiaque : essoufflement, gonflement des pieds, sensation de battements cardiaques anormale.

Des précautions sont nécessaires en cas de sclérose en plaques, d'infections fréquentes, de prédisposition aux infections (diabète) ou d'hépatite B.

Une surveillance médicale est nécessaire pendant tout le traitement. Elle est poursuivie 5 mois après la fin du traitement. Des analyses de sang (numération formule sanguine, dosage des transaminases) doivent être pratiquées régulièrement.

Une carte de mise en garde spéciale (signalement patient) doit vous être remise ; elle doit être montrée aux différents médecins que vous consultez.

Interactions du médicament REMSIMA avec d'autres substances

L'utilisation de vaccin vivant (fièvre jaune, rougeole, oreillons, rubéole) ou de certains immunosuppresseurs (anakinra et abatacept) est déconseillée pendant le traitement.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'effet de ce médicament sur la grossesse est mal connu : son usage est déconseillé chez la femme enceinte.

Une méthode de contraception appropriée doit être utilisée pendant le traitement et au cours des 6 mois suivant son arrêt.

Allaitement :

L'allaitement est déconseillé pendant toute la durée du traitement, et 6 mois au moins après son interruption.

Mode d'emploi et posologie du médicament REMSIMA

La solution est injectée en perfusion intraveineuse lente sur une durée de 2 heures en milieu hospitalier.

Posologie usuelle :

La posologie est fonction du poids du patient et des indications.

L'intervalle entre les injections varie selon les cas.

Conseils

Ce médicament est un médicament à prescription restreinte : il doit obligatoirement être prescrit à l'hôpital.

Les flacons doivent être conservés entre + 2 °C et + 8 °C (au réfrigérateur). Ils ne doivent pas être congelés.

Effets indésirables possibles du médicament REMSIMA

Fréquents : réaction au point d'injection, rhume, infection des voies respiratoires supérieures, bronchite, pneumonie, cystite, fatigue, vertiges, maux de tête, nausées, diarrhée, douleurs abdominales, éruption cutanée, démangeaisons, transpiration excessive, peau sèche, élévation des transaminases.

Plus rarement : septicémie, dépression, somnolence, insomnie, agitation, tremblements, fourmillements, prise de poids, œdèmes, réaction allergique, conjonctivite, troubles visuels, troubles auditifs, hypertension artérielle, ulcération buccale, brûlures d'estomac, constipation, chute de cheveux, eczéma, tumeurs cutanées bénignes, douleurs articulaires, crampes, mycose vaginale, anomalie de la numération formule sanguine, augmentation du taux de cholestérol dans le sang.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

Les APSI de la gamme IRIS sont utilisés pour le traitement de désensibilisation par voie injectable sous-cutanée (illustration).

Produits d'allergologie injectables de la gamme IRIS : interruption des traitements et rappel de tous les lots non périmés

Représentation en 3D de rétrovirus (illustration).

VIH : arrêt de commercialisation de VIDEX et ZERIT fin mars 2018

GENESERINE est indiqué dans le traitement d'appoint des troubles dyspeptiques (illustration).

Troubles dyspeptiques : arrêt de commercialisation de GENESERINE (salicylate d'éséridine) en octobre 2017