En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

RIBAVIRINE ZENTIVA

Mis à jour : Mardi 31 Mai 2016

Antiviral

31/05/2016 : ce médicament est en arrêt de commercialisation. Il n’est plus disponible en pharmacie ou ne le sera bientôt plus.

Si vous devez prendre ce médicament, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien qui pourront vous conseiller un autre traitement.

Le document ci-dessous représente la dernière fiche publiée par Vidal concernant ce médicament et ne préjuge en rien des évolutions ayant pu survenir postérieurement à cette publication.

Ce médicament est un générique de COPEGUS.

Dans quel cas le médicament RIBAVIRINE ZENTIVA est-il prescrit ?

Ce médicament est un antiviral qui appartient à la famille des analogues nucléosidiques. Il empêche la multiplication de certains virus. Il potentialise l'effet de l'interféron sur le virus de l'hépatite C selon un mécanisme d'action mal connu.

Il est utilisé dans le traitement de l'hépatite C chronique active, en association avec un interféron.

Présentations du médicament RIBAVIRINE ZENTIVA

RIBAVIRINE ZENTIVA 200 mg : comprimé (rose) ; boîte de 42
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte
RIBAVIRINE ZENTIVA 200 mg : comprimé (rose) ; boîte de 112
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte
RIBAVIRINE ZENTIVA 200 mg : comprimé (rose) ; boîte de 168
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte
RIBAVIRINE ZENTIVA 400 mg : comprimé (marron) ; boîte de 14
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte
RIBAVIRINE ZENTIVA 400 mg : comprimé (marron) ; boîte de 56
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte

Composition du médicament RIBAVIRINE ZENTIVA

p cpp cp
Ribavirine200 mg400 mg

Contre-indications du médicament RIBAVIRINE ZENTIVA

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

Ce médicament peut être à l'origine de graves malformations chez l'enfant à naître en cas de prise pendant la grossesse. Une contraception efficace (à définir avec le médecin) est indispensable chez la femme en âge de procréer : elle doit être mise en place avant le début du traitement et poursuivie pendant toute la durée du traitement et durant les 4 mois qui suivent son arrêt. Toutes ces précautions concernent également l'homme, en raison du passage de la ribavirine dans le sperme ; il doit utiliser des préservatifs et sa partenaire (si elle est en âge d'avoir des enfants) doit utiliser une contraception pendant toute la durée du traitement et pendant les 7 mois qui suivent son arrêt.

En cas de survenue d'urticaire, d'asthme ou de tout autre signe de réaction allergique, ne poursuivez pas le traitement sans avoir pris un avis médical.

Des troubles psychiques ont été observés chez certains patients traités par la ribavirine associée à un interféron. Signalez rapidement à votre médecin un changement d'humeur ou de comportement : baisse de moral, état dépressif, idées suicidaires, irritabilité, agressivité. La vigilance de l'entourage s'impose.

Des précautions sont nécessaires en cas de maladie cardiaque (troubles du rythme cardiaque, insuffisance coronarienne, antécédent d'infarctus du myocarde...), d'insuffisance rénale ou de troubles psychiques graves, anciens ou récents.

Des examens sanguins sont prescrits avant de débuter le traitement puis à intervalles réguliers. Ils permettent de s'assurer de l'absence d'anomalie sanguine (baisse du nombre de globules rouges et de globules blancs), hépatique ou rénale.

Lorsqu'il est associé au peginterféron alfa-2a, ce médicament peut être à l'origine de caries ou d'une inflammation des gencives. Une hygiène buccale rigoureuse (brossage soigneux des dents deux fois par jour) et des visites régulières chez le dentiste sont indispensables.

Interactions du médicament RIBAVIRINE ZENTIVA avec d'autres substances

Informez votre médecin de vos traitement en cours, en particulier en cas de traitement antiviral contre l'infection par le VIH (inhibiteurs de la transcriptase inverse, didanosine).

Le risque d'interaction persiste plus de 2 mois après l'arrêt du médicament.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Une grossesse est formellement contre-indiquée lorsque l'un des partenaires (femme ou homme) est traité par ce médicament. Chez la femme en âge de procréer, une contraception efficace (préservatif + autre méthode contraceptive) est nécessaire pendant le traitement et doit être poursuivi durant les 4 mois qui suivent l'arrêt du traitement pour la femme et 7 mois pour l'homme. Un test de grossesse doit être effectué avant le traitement puis tous les mois pendant et 4 à 7 mois après le traitement.

Un homme traité par la ribavirine doit utiliser un préservatif lors de rapports sexuels avec une femme enceinte.

Allaitement :

Les données disponibles ne permettent pas de savoir si ce médicament passe dans le lait maternel ; l'utilisation de ce médicament contre-indique l'allaitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament RIBAVIRINE ZENTIVA

Les comprimés doivent être avalés au cours des repas, matin et soir.

Posologie usuelle :

  • Adulte de plus de 18 ans : 1000 mg à 1200 mg de ribavirine par jour (soit 5 à 6 comprimés à 200 mg par jour ou 3 comprimés à 400 mg par jour), en fonction du poids, à répartir en 2 prises.

Conseils

En cas de contact accidentel avec un comprimé cassé, se laver les mains immédiatement.

Conditions particulières de délivrance :

Ce médicament est un médicament à prescription restreinte : la prescription initiale de ce médicament ne peut être faite que par un médecin spécialiste en maladies de l'appareil digestif, en infectiologie ou en médecine interne. La prescription peut être renouvelée par le médecin traitant. La délivrance du médicament se fait sur la présentation des 2 ordonnances : la prescription initiale datant de moins de 6 mois et l'ordonnance de renouvellement.

Une surveillance particulière (avec prises de sang et tests de grossesse) est nécessaire pendant toute la durée du traitement.

Effets indésirables possibles du médicament RIBAVIRINE ZENTIVA

Le principal effet indésirable est une anémie (baisse des globules rouges dans le sang) qui dépend de la dose administrée. L'anémie peut se traduire par une pâleur, une fatigue excessive, un essoufflement, une accélération du rythme cardiaque.

Nausées, peau sèche, toux, démangeaisons, excès d'acide urique (susceptible d'entraîner une crise de goutte).

Certains des autres effets indésirables observés pendant le traitement peuvent être dus aux interférons, la ribavirine n'étant jamais utilisée seule : changement d'humeur, agressivité, état dépressif, troubles du sommeil, maux de tête, étourdissements, perte d'appétit, diarrhée, vomissements, chute de cheveux, fatigue, fièvre, douleurs musculaires ou articulaires, diminution de la libido, impuissance, baisse des globules blancs ou des plaquettes, palpitations, troubles de la vision, rhume, réaction allergique.

Sécheresse buccale, mycose de la bouche, carie, inflammation des gencives.

Il est important de signaler rapidement à votre médecin traitant tous les effets gênants que vous observez. Dans certains cas, une modification de votre traitement devra être envisagée.

Laboratoire Sanofi-Aventis France

Actualités

BAYPRESS est un inhibiteur calcique indiqué dans le traitement de l'hypertension artérielle essentielle (illustration).

HTA : arrêt de commercialisation de BAYPRESS (nitrendipine) fin 2017

Représentation anatomique en 3D de la glande thyroïde (illustration).

THYROFIX comprimé : nouvelle spécialité de lévothyroxine à partir de décembre 2017

La transmission de l'hépatite A est le plus souvent oro-fécale par des aliments ou de l'eau contaminés (illustration).

Hépatite A : mise à disposition d'unités du vaccin HAVRIX 1440 destinées à l'export