En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

RIZATRIPTAN MYLAN

Mis à jour : Mardi 21 Mai 2019
Famille du médicament :

Antimigraineux

Ce médicament est un générique de MAXALTLYO.

Dans quel cas le médicament RIZATRIPTAN MYLAN est-il prescrit ?

Ce médicament est un vasoconstricteur puissant qui agit essentiellement sur les vaisseaux crâniens. Il appartient à la famille des antimigraineux communément appelés triptans.

Il est utilisé dans le traitement de la crise de migraine.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament RIZATRIPTAN MYLAN

RIZATRIPTAN MYLAN 10 mg : comprimé orodispersible (arôme menthe) ; boîte de 6
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 8,01 €.
RIZATRIPTAN MYLAN 10 mg : comprimé orodispersible (arôme menthe) ; boîte de 12
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 16,07 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament RIZATRIPTAN MYLAN

p cp
Rizatriptan10 mg
Aspartam+
Excipients : Amidon de blé, Arôme naturel, Aspartam, Cellulose microcristalline, Crospovidone, Glucose, Guar galactomannane, Magnésium stéarate, Maltodextrine de maïs, Mannitol, Menthe arôme, Silice colloïdale anhydre

Contre-indications du médicament RIZATRIPTAN MYLAN

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

Ce médicament doit être pris lors de l'apparition du mal de tête, et non, comme d'autres antimigraineux, dès les premiers symptômes annonciateurs (aura migraineuse). Il ne doit pas être utilisé pour traiter des maux de tête non migraineux. Il ne convient pas non plus au traitement de certaines migraines associées à des paralysies musculaires ou oculaires.

Une douleur dans la poitrine peut suivre la prise du médicament. Elle peut être intense et ressembler à une crise d'angine de poitrine, mais elle n'est que très rarement due à un spasme des artères coronaires. Si elle dure plus de quelques minutes, prévenez votre médecin et ne prenez pas de nouveau comprimé sans son avis.

Des précautions sont nécessaires en cas de tabagisme (y compris chez les anciens fumeurs utilisant des médicaments de substitution contenant de la nicotine) ou en présence d'autres facteurs de risque cardiovasculaire.

En cas d'inefficacité du premier comprimé, il est inutile et dangereux de multiplier les prises.

Attention : conducteurCompte-tenu de ses effets indésirables potentiels, ce médicament peut, chez certaines personnes, ne pas être compatible avec la conduite automobile ou le maniement de machines dangereuses. Assurez-vous à l'occasion des premières prises que vous supportez bien ce médicament avant de conduire ou d'utiliser une machine.

Interactions du médicament RIZATRIPTAN MYLAN avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé aux IMAO, aux dérivés de l'ergot de seigle ou aux autres triptans : risque accru d'effets indésirables.

En cas de traitement par un antimigraineux contenant de l'ergotamine, de la dihydroergotamine ou du méthysergide, attendre 24 heures avant de prendre ce médicament. Après la prise de ce médicament, respecter un délai de 6 heures avant de prendre un antimigraineux contenant de l'ergotamine, de la dihydroergotamine ou du méthysergide.

Informez par ailleurs votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez un médicament contenant du propranolol, un antidépresseur inhibiteur de la recapture de la sérotonine ou un produit de phytothérapie contenant du millepertuis.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'effet de ce médicament pendant la grossesse est mal connu : seul votre médecin peut évaluer le risque éventuel de son utilisation dans votre cas.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel. Le risque de toxicité chez le nourrisson n'est pas connu et peut être minimisé en tirant et en jetant le lait dans les 24 heures qui suivent la prise du médicament.

Mode d'emploi et posologie du médicament RIZATRIPTAN MYLAN

Le comprimé orodispersible doit être placé sur la langue, où il se dissout rapidement.

Posologie usuelle :

Il est déconseillé de reprendre un comprimé lors de la crise si le premier n'a pas permis le soulagement. En revanche, un deuxième comprimé peut être pris après un délai minimal de 2 heures si l'effet du premier s'estompe et que la migraine réapparaît. La dose maximale est de 2 comprimés par 24 heures.

La prise du médicament lors des signes annonciateurs de la migraine, avant le mal de tête, est déconseillée. Le rizatriptan n'a pas d'effet préventif.

Conseils

La prise de ce médicament ne dispense pas des mesures habituelles permettant de soulager la crise de migraine, comme s'allonger au calme dans une pièce sombre.

Effets indésirables possibles du médicament RIZATRIPTAN MYLAN

Certains des effets observés sont difficiles à dissocier des symptômes de la migraine.

Fréquents (1 à 10 % des cas) : étourdissement, fatigue, fourmillements, somnolence, tremblements, douleur abdominale ou thoracique, nausées, vomissements, diarrhée, sécheresse de la bouche, palpitations, bouffées de chaleur, sueurs, sensation de lourdeur ou d'oppression.

Peu fréquents (moins de 1 % des cas) : désorientation, insomnie, nervosité, vertiges, digestion difficile, soif, vision trouble, hypertension artérielle, essoufflement, gorge serrée, démangeaisons, urticaire, douleur dans le cou, raideur.

Rares : sensation de mauvais goût, malaise, spasmes des artères coronaires (voir Attention), œdème de Quincke.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

Les collyres étaient à l’origine de petits bâtonnets à base de principe actif qui  étaient délayés dans un liquide, de l’eau en général, au moment de l’emploi (illustration).

Arrêt de commercialisation de deux collyres à base d'inosine : CATACOL et CORRECTOL

Le répertoire des groupes génériques permet, pour chaque médicament de référence, de connaître les génériques associés (illustration).

ADRIBLASTINE, FORLAX, NAVELBINE, NEORAL, STRESAM, SUTENT : nouveaux groupes génériques

Une contracture est une contraction musculaire involontaire d'une durée inhabituellement longue et souvent douloureuse (illustration).

Douleurs musculaires : DECONTRACTYL (méphénésine) retiré du marché à partir du 28 juin 2019