ZELBORAF

Mis à jour : Jeudi 14 Mai 2020
Famille du médicament :

Anticancéreux

Dans quel cas le médicament ZELBORAF est-il prescrit ?

Ce médicament est un anticancéreux qui appartient à la famille des inhibiteurs de la protéine kinase. Il inhibe une protéine spécifique, la protéine BRAF, qui intervient dans la division des cellules. Des mutations du gène de cette protéine induisent une prolifération cellulaire anarchique.

Il est utilisé chez l'adulte dans le traitement des mélanomes non opérables et qui se sont propagés à d'autres organes.

Présentations du médicament ZELBORAF

ZELBORAF 100 mg : comprimé (blanc orangé) ; boîte de 56
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 100 % - Prix : 1636,73 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament ZELBORAF

p cp
Vémurafénib240 mg
Excipients : Alcool polyvinylique, Croscarmellose sel de Na, Fer rouge oxyde, Hyprolose, Macrogol 3350, Magnésium stéarate, Silice colloïdale anhydre, Talc, Titane dioxyde

Attention

Ce médicament n'est destiné qu'aux patients qui ont un mélanome dont les cellules sont porteuses d'une mutation génétique BRAF V600. Un test est prescrit pour confirmer la présence de cette mutation avant de débuter le traitement.

Des réactions cutanées ont été rapportées chez des patients recevant ce traitement : il peut s'agir d'une réaction allergique ou toxique potentiellement grave. L'apparition inexpliquée d'une éruption cutanée étendue nécessite un avis médical urgent.

Ce médicament peut entraîner des troubles du rythme cardiaque. Un électrocardiogramme et une prise de sang sont prescrits avant de débuter le traitement, après un mois de traitement et en cas de changement de posologie. Une surveillance supplémentaire est recommandée, en particulier chez les patients ayant une insuffisance hépatique.

Le traitement nécessite également une surveillance ophtalmique régulière et un contrôle des transaminases.

Le vémurafénib peut être responsable d'une photosensibilisation : une exposition au soleil peut provoquer des brûlures cutanées. Évitez toute exposition au soleil ; portez des vêtements couvrants et appliquez un écran total et un baume pour les lèvres lors de vos activités à l'extérieur.

Conducteur : ce médicament peut être responsable de fatigue et de troubles de la vue.

Interactions du médicament ZELBORAF avec d'autres substances

L'effet de ce médicament peut être modifié par les médicaments contenant de kétoconazole, de l'itraconazole, de l'érythromycine ou de la clarithromycine. Il peut être diminué par les médicaments contenant de la dexaméthasone, de la phénytoïne, de la carbamazépine, de la rifampicine, du phénobarbital, de la fosphénytoïne ou de la primidone.

Demandez conseil à votre médecin traitant ou à votre pharmacien avant la prise de tout autre médicament.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'effet de ce médicament pendant la grossesse ou l'allaitement est mal connu : seul votre médecin peut évaluer le risque éventuel de son utilisation dans votre cas.

Allaitement :

Les données disponibles ne permettent pas de savoir si ce médicament passe dans le lait maternel ; un choix est donc nécessaire entre l'allaitement et la prise du médicament. Cette décision devra être prise en accord avec votre médecin.

Mode d'emploi et posologie du médicament ZELBORAF

Les comprimés doivent être avalés tels quels, sans être croqués ou écrasés, avec un verre d'eau. Ils doivent toujours être pris de la même façon, c'est à dire toujours pendant les repas ou toujours en dehors des repas.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 4 comprimés, 2 fois par jour (matin et soir). En fonction des effets indésirables, le médecin peut être amené à modifier la posologie.

Conseils

En cas d'oubli d'une prise, si cet oubli est constaté moins de 4 heures avant la prochaine prise, ne prenez pas les comprimés.

En cas de vomissements après la prise des comprimés, ne prenez pas de dose supllémentaire et poursuivez les prises à l'heure habituelle.

Le traitement peut provoquer des nausées et des vomissements. Pour contribuer à les limiter vous pouvez faire des repas fréquents et peu abondants, en évitant la friture et les aliments gras ou fortement odorants. Il est recommandé de boire régulièrement entre les repas.

Conditions particulières de délivrance :

Ce médicament est un médicament à prescription restreinte : il doit obligatoirement être prescrit à l'hôpital par un médecin spécialiste en cancérologie.

Effets indésirables possibles du médicament ZELBORAF

Les plus fréquents : douleurs articulaires, fatigue, éruption cutanée, photosensibilisation, nausées, chute de cheveux, démangeaisons.

Très fréquents : diarrhée, vomissements, constipation, maux de tête, troubles du goût, diminution de l'appétit, toux, éruption de boutons, démangeaisons, sécheresse cutanée, coup de soleil, douleurs musculaires, mal de dos, fièvre.

Fréquents : inflammation de l'œil, perte de poids.

Peu fréquents : troubles de la sensibilité, réaction cutanée grave, augmentation des transaminases.

Pancréatite ; la survenue d'une forte douleur abdominale nécessite un avis médical.

Le risque de toxicité induite par la radiothérapie (inflammation aiguë de la zone irradiée par exemple) est susceptible d'être augmenté par le vémurafénib.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

Les ruptures de stock déclarées à l’ANSM par les laboratoires pharmaceutiques ont pour origine des difficultés liées à la production de ces médicaments (illustration).

Disponibilité de spécialités distribuées en ville et à l'hôpital : ruptures, tensions et remises à disposition

La desmopressine est un médicament de synthèse qui mime l'action de l'hormone antidiurétique, celle-ci étant synthétisée par l'hypothalamus et libérée par l'hypophyse postérieure (illustration).

Desmopressine : rappel de tous les lots de MINIRIN SPRAY et d'OCTIM

les comprimés effervescents doivent être dissous dans un liquide avant leur prise (illustration).

DAFALGAN CODEINE : erreur dans la notice des comprimés effervescents sécables