En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

TRULICITY

Mis à jour : Mardi 22 Mai 2018
Famille du médicament :

Antidiabétique injectable

Médicament sous surveillance renforcée Ce médicament fait l’objet d’une surveillance supplémentaire afin de pouvoir identifier rapidement de nouvelles informations sur sa sécurité d’emploi.

Dans quel cas le médicament TRULICITY est-il prescrit ?

Ce médicament est un antidiabétique injectable. Il agit en se fixant sur les récepteurs d’une hormone appelée glucagon-like peptide-1 (GLP-1), qui a un rôle dans le contrôle de la glycémie. Il stimule la libération d'insuline lorsque le taux de glucose dans le sang est élevé. Il ralentit également la vidange de l'estomac et diminue la sécrétion du glucagon. Le dulaglutide, la substance active contenue dans le stylo, a une action prolongée qui permet une seule injection hebdomadaire.

Il est utilisé dans le traitement du diabète de type 2 chez l'adulte, en association avec d'autres hypoglycémiants, y compris l'insuline, lorsque ces antidiabétiques associés au régime alimentaire seul et à l'exercice physique se sont montrés insuffisants pour contrôler le diabète.

Il peut être également utilisé seul en cas de contre-indication ou d'intolérance à la metformine.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament TRULICITY

TRULICITY 0,75 mg : solution injectable SC ; boîte de 4 stylos préremplis jetables
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 85,44 €.
TRULICITY 1,5 mg : solution injectable SC ; boîte de 4 stylos préremplis jetables
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 85,44 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament TRULICITY

p stylop stylo
Dulaglutide0,75 mg1,5 mg
Excipients : Acide citrique anhydre, Eau ppi, Mannitol, Polysorbate 80, Protéines de hamster, Sodium citrate

Attention

Ce médicament n'est pas adapté au traitement du diabète de type 1 : celui-ci requiert un traitement par injections d'insuline.

En cas de douleur abdominale intense et persistante, consultez rapidement votre médecin : risque d'inflammation du pancréas (pancréatite aiguë).

Ce traitement peut exposer au risque d'hypoglycémie en cas d'association avec les sulfamides hypoglycémiants ou avec l'insuline Une diminution de la dose de sulfamide hypoglycémiant ou d'insuline peut être envisagée pour réduire ce risque. Pour l'ajustement des doses, il peut être nécessaire de pratiquer vous-même des contrôles, à l'aide d'un appareil lecteur de glycémie.

Certaines situations peuvent contribuer à augmenter la glycémie : infection, prise de médicaments, stress. En cas d'apparition d'une sensation de malaise général, prenez un avis médical.

Évitez les boissons alcoolisées à jeun ou à distance des repas : augmentation du risque d'hypoglycémie.

Attention : conducteurConducteur : une hypoglycémie peut entraîner un malaise pendant la conduite ou l'utilisation de machines.

Interactions du médicament TRULICITY avec d'autres substances

Ce médicament ralentit la vidange de l'estomac et peut modifier l'absorption d'autres médicaments. Signalez tout autre traitement à votre médecin.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Un diabète mal équilibré peut être néfaste pour l'enfant à naître. Un désir de grossesse nécessite le remplacement des antidiabétiques oraux et de ce médicament par de l'insuline et une surveillance médicale renforcée. Si une grossesse survient alors que vous êtes encore sous traitement, consultez rapidement votre médecin pour un passage à l'insuline injectable.

Allaitement :

Les données disponibles ne permettent pas de savoir si ce médicament passe dans le lait maternel ; un choix est donc nécessaire entre l'allaitement et la prise du médicament. Cette décision devra être prise en accord avec votre médecin.

Mode d'emploi et posologie du médicament TRULICITY

Ce médicament doit être administré une fois par semaine, le même jour chaque semaine. Si le jour de l'administration doit être modifié, la dose suivante doit être faite plus de 3 jours après la précédente injection.

La solution doit être injectée par voie sous-cutanée dans la cuisse, l'abdomen ou le bras. L'injection peut être faite à n'importe quel moment de la journée, indépendamment des repas.

Pour le maniement précis du stylo, conformez-vous à la notice fournie par le fabricant.

Posologie usuelle :

Lorsque le médicament est utilisé seul :

  • Adulte de plus de 18 ans : 1 dose de 0,75 mg par semaine.

Lorsque le médicament est utilisé en association avec d'autres antidiabétiques :

  • Adulte de plus de 18 ans : 1 dose de 1,5 mg par semaine.

Conseils

En cas d'oubli d'une injection, celle-ci doit être administrée dès que possible, sauf si la dose suivante est prévue dans moins de 3 jours. Dans ce cas, ne pas administrer la dose. Poursuivre les injections le jour initialement choisi.

Le diabète peut diminuer la sensibilité des pieds à la douleur et favoriser les infections. Des plaies profondes peuvent se développer : une hygiène rigoureuse, un examen régulier des pieds et des chaussures confortables limitent ce risque.

Le régime du diabétique ne consiste pas simplement à contrôler la prise de glucides (sucres, pain, pâtes...) : demandez conseil à votre médecin.

Une activité physique régulière a une place importante dans le traitement du diabète : 30 à 60 minutes, trois fois par semaine sont recommandés, en privilégiant les activités d'endurance (marche, jogging, natation, vélo...).

Pesez-vous régulièrement et signalez toute variation rapide de poids à votre médecin.

Les stylos doivent être conservés dans leur emballage dans la partie basse du réfrigérateur. Si besoin, ils peuvent être gardés jusqu'à 2 semaines à température ambiante ne dépassant pas 30 °C. Au delà de cette période, ils doivent être jetés s'ils n'ont pas été utilisés. Les stylos sont à usage unique.

Effets indésirables possibles du médicament TRULICITY

Les plus fréquents (plus de 1 patient sur 10) : nausées, vomissements, diarrhées ; ils doivent être pris en compte en cas d'insuffisance rénale (risque de déshydratation préjudiciable au fonctionnement du rein).

Diminution de l'appétit, digestion difficile, constipation, ballonnements, reflux gastro-œsophagien, rots.

Hypoglycémie, fatigue.

Augmentation des battements du cœur, troubles du rythme cardiaque.

Rougeur , éruption cutanée au point d'injection.

Rarement : pancréatite, réaction allergique.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (3)

Le 07/06/2018 à 16:11
avatar LEZEBRE
LEZEBRE Profession non médicale / Autre
Bonjour,

après avoir vu un Diabétologue (enfin), celui-ci m'a prescrit du Diamicron 60 et du Trulicity 0.75 1er mois, puis 1.5 après.

Petite fatigue le jour et le lendemain, perte de 2 kg conséquemment à ce traitement, ras-le bol alimentaire malgré un régime approprié ! Je me teste 4/semaine, j'ai un rendez-vous le 27 juin pour un bilan complet d'une journée ! A suivre ...

1 0
Le 11/03/2018 à 17:35
avatar Annonciade1
Annonciade1 Profession non médicale / Autre
Depuis la 1ère injection sous cutanée de Trulicity 150mg, au lieu d'Amarel 4 et Glycosan, je présente des troubles du rythme cardiaques. Le seul fait de mettre mes chaussures m'occasionne un rythme cardiaque à 115/mn. Lorsque j'ai une activité un peu plus importante ne serait ce qu'une marche à un rythme normal là je suis à 130 et +. Je suis de plus en plus fatiguée avec depuis 2 jours sensation vertigineuse et étourdissement. Je sent mon coeur en permanence, une impression d'emballer entre constant.
Mon cardiologue à augmenté ma dose de Bétatop 50 mg. Je suis passée à 100mg au lieu de 50 le matin et j'ai 50 mg le soir. Ceci sans résultat.
Donc j'envisage de ne pas faire la 5 ème injection et d'en revenir à l'Amarel 4 et glycosan que je suportait sans problème. Qu'en pensez vous?
Cordialement.
Rose Arnoux

2 0
Le 13/03/2018 à 07:47
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour
Il nous est impossible de donner des conseils personnalisés sur ce forum. Désolé.

0 2
Le 14/10/2016 à 17:24
avatar Margot940
Margot940 Profession non médicale / Autre
J'utilise ce médicament toutes les semaines,depuis le 11/07/2016. Je l'ai très bien toléré au début; à présent, je ressens quelques troubles de la digestion et de légers maux d'estomac. Mon homéopathe m'a prescrit des granules(Robinia) et 1 traitement pour 1 mois (Inexium 10).
Les résultats d'analyse-hémoglobine glyquée-sur 3 mois sont très encourageants. Je ressens également une baisse de l'appétit.

Actualités

Le valsartan est utilisé dans la prise en charge d'hypertensions artérielles, d'insuffisances cardiaques et de postinfarctus du myocarde (illustration).

Spécialités de valsartan et de valsartan/hydrochlorothiazide : important rappel de lots et recommandations de l’ANSM

La vaccination contre l'hépatite A et contre la typhoïde est entre autres recommandée en cas de séjour prolongé dans les pays où l'hygiène est précaire (illustration).

Hépatite A et typhoïde : rupture de stock du vaccin combiné TYAVAX jusqu’à mi-septembre 2018

Des alternatives thérapeutiques existent pour remplacer ALTIM dans toutes ses indications (illustration)

ALTIM (cortivazol) : arrêt de commercialisation officiel