ÉPLÉRÉNONE CRISTERS

Mis à jour : Mardi 22 Octobre 2019
Famille du médicament :

Diurétique

Ce médicament est un générique de INSPRA.

Dans quel cas le médicament ÉPLÉRÉNONE CRISTERS est-il prescrit ?

Ce médicament appartient à la famille des diurétiques. Il a pour caractéristique d'empêcher la perte du potassium dans les urines, habituelle avec la plupart des autres diurétiques. Il agit en bloquant l'action de l'aldostérone, substance naturelle dont le taux peut être anormalement élevé dans certaines maladies ou du fait d'un autre traitement diurétique.

Il est utilisé, en complément des traitements habituels, pour diminuer le risque de mortalité chez les patients souffrant d'insuffisance cardiaque, notamment après un infarctus du myocarde.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament ÉPLÉRÉNONE CRISTERS

ÉPLÉRÉNONE CRISTERS 25 mg : comprimé (jaune) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 15,96 €.
ÉPLÉRÉNONE CRISTERS 50 mg : comprimé (jaune) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 15,96 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament ÉPLÉRÉNONE CRISTERS

p cpp cp
Éplérénone25 mg50 mg
Lactose++
Excipients : Cellulose microcristalline, Croscarmellose sel de Na, Fer jaune oxyde, Hypromellose, Lactose monohydrate, Macrogol 400, Magnésium stéarate, Opadry jaune, Polysorbate 80, Sodium laurylsulfate, Titane dioxyde

Contre-indications du médicament ÉPLÉRÉNONE CRISTERS

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • hyperkaliémie (excès de potassium dans le sang),

  • insuffisance rénale grave,

  • insuffisance hépatique grave,

  • en association avec les médicaments élevant le taux de potassium dans le sang, les inhibiteurs de l'enzyme de conversion, les inhibiteurs de l'angiotensine II et avec les médicaments contenant de l'itraconazole, du kétoconazole, du ritonavir, du nelfinavir, de la clarithromycine et de la télithromycine.

Attention

Ce médicament peut être responsable d'une augmentation de la kaliémie (taux de potassium dans le sang). Des analyses de sang sont habituellement prescrites par le médecin pour la contrôler.

N'utilisez de sel de régime, souvent riche en potassium, qu'avec l'accord de votre médecin.

Attention : sportifSportif : ce médicament contient une substance susceptible de rendre positifs certains tests antidopage.

Attention : conducteurConducteur : ce médicament peut parfois provoquer des étourdissements.

Interactions du médicament ÉPLÉRÉNONE CRISTERS avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé avec :
  • les inhibiteurs de l'enzyme de conversion, les inhibiteurs de l'angiotensine II, les diurétiques élevant le taux de potassium dans le sang ou les médicaments qui contiennent du potassium : risque d'hyperkaliémie entraînant des troubles du rythme cardiaque graves ;

  • aux médicaments contenant du kétoconazole, de l'itraconazole, de la clarithromycine, de la télithromycine du ritonavir ou du nelfinavir : risque d'augmentation importante de la concentration d'éplérénone dans le sang.

Il peut interagir avec les médicaments contenant de la ciclosporine, du tacrolimus, du lithium, de l'érythromycine, du saquinavir, de l'amiodarone, du diltiazem, du vérapamil ou du fluconazole.

Informez par ailleurs votre médecin si vous prenez un AINS, un corticoïde, un neuroleptique, un antidépresseur imipraminique, un alphabloquant ou un médicament contenant une des substances suivantes : metformine, baclofène, rifampicine, carbamazépine, phénytoïne, phénobarbital, millepertuis.

Fertilité, grossesse et allaitement

L'effet de ce médicament pendant la grossesse ou l'allaitement est mal connu : seul votre médecin peut évaluer le risque éventuel de son utilisation dans votre cas.

Mode d'emploi et posologie du médicament ÉPLÉRÉNONE CRISTERS

Ce médicament est pris indifféremment au cours ou en dehors des repas, en une prise par jour.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 1 comprimé à 25 mg par jour en début de traitement. La posologie est ensuite ajustée par le médecin en fonction de la kaliémie.

Conseils

Ce médicament augmente le volume des urines, surtout en début de traitement. Évitez une prise le soir, source de gêne nocturne.

Les diurétiques exposent au risque de déshydratation : veillez à proposer des boissons abondantes aux personnes âgées, notamment pendant les fortes chaleurs.

Effets indésirables possibles du médicament ÉPLÉRÉNONE CRISTERS

Fréquents (jusqu'à 1 personne sur 10) : hyperkaliémie (voir Attention), étourdissements, malaise, maux de tête, fatigue, toux, diarrhée, nausées, vomissements, constipation, éruption cutanée, démangeaisons, crampes, mal de dos, hypotension, insuffisance rénale, augmentation des taux sanguins d'urée et de créatinine.

Peu fréquents (jusqu'à 1 personne sur 100) : insomnie, perte de sensibilité, infection, maux de gorge, ballonnements, transpiration excessive, douleurs musculaires, déshydratation, augmentation du volume des seins chez l'homme (gynécomastie), inflammation de la vésicule biliaire, troubles du rythme cardiaque, œdème de Quincke, hypothyroïdie, hyponatrémie, augmentation des lipides dans le sang.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

LEXIQUE

AINS

Abréviation d'anti-inflammatoire non stéroïdien. Famille de médicaments anti-inflammatoires qui ne sont pas dérivés de la cortisone (stéroïdes), et dont le plus connu est l'aspirine.

alphabloquant

Les récepteurs alpha, présents notamment sur les vaisseaux sanguins et l'appareil urinaire, sont responsables de leur contraction. Un alphabloquant est une substance qui bloque ces récepteurs et provoque ainsi une vasodilatation (par relâchement des fibres musculaires présentes dans la paroi des vaisseaux) ou l'ouverture du sphincter de l'urètre.

antidépresseur imipraminique

Antidépresseur apparenté à l'imipramine (Tofranil). Bien que parmi les premiers découverts, ces antidépresseurs restent souvent les plus efficaces dans le traitement de la dépression. Leurs effets indésirables (sécheresse de la bouche, baisse de tension, constipation, sueurs, etc.) limitent malheureusement leur emploi.

corticoïde

Substance proche de la cortisone. Les corticoïdes naturels, nécessaires au fonctionnement de l'organisme, sont fabriqués par les glandes surrénales. Les corticoïdes de synthèse, dérivés chimiques de la cortisone, sont utilisés comme anti-inflammatoires puissants.

créatinine

Substance dosable dans le sang, dont l'élévation anormale traduit une insuffisance rénale.

diurétique

Médicament permettant une élimination accrue d'eau par les reins. Le plus souvent, cette perte d'eau fait suite à la perte de sels provoquée par le médicament (salidiurétique).

Les diurétiques sont surtout utilisés dans le traitement de l'hypertension artérielle, alors que leur mécanisme d'action dans cette maladie est mal connu. Ils sont également prescrits dans l'insuffisance cardiaque aiguë ou chronique, les œdèmes et d'autres affections plus rares.

Ces médicaments provoquent une perte de sodium et de potassium (sauf pour certains d'entre eux appelés « épargneurs de potassium »). Leur prise prolongée nécessite donc un contrôle régulier du potassium sanguin, pour éviter les troubles cardiaques qui pourraient résulter d'une hypokaliémie (manque de potassium dans le sang). Le manque de sodium est une autre conséquence possible, mais plus rare aux posologies habituelles, de l'usage prolongé des diurétiques ; il se détecte également par une prise de sang.

gynécomastie

Augmentation du volume des seins chez l'homme, congénitale ou due à une maladie, à une tumeur ou à la prise de certains médicaments.

hyperkaliémie

Élévation anormale de la kaliémie (taux de potassium dans le sang) pouvant provoquer des troubles cardiaques.

hyponatrémie

Diminution du taux de sodium (sel) dans le sang.

hypothyroïdie

Insuffisance de sécrétion des hormones thyroïdiennes. Elle se traduit notamment par une diminution du pouls, un ralentissement des idées, une constipation, une fatigue chronique, une crainte du froid, etc.

infarctus du myocarde

Destruction d'une partie du muscle cardiaque (myocarde), privé de sang par obstruction de ses artères.

inhibiteur de l'angiotensine II

Ces médicaments sont parfois appelés sartans, car les noms des molécules appartenant à cette famille se terminent par sartan (losartan, candésartan, etc.).

Cette famille de médicaments bloque l'action de l'angiotensine II, substance qui augmente la tension artérielle et fatigue le cœur.

Les inhibiteurs de l'angiotensine II sont utilisés pour traiter l'hypertension artérielle.

inhibiteur de l'enzyme de conversion (IEC)

Cette famille de médicaments bloque l'action d'une enzyme, qui convertit l'angiotensine I (substance naturelle inactive) en angiotensine II. Cette dernière substance augmente la tension artérielle et fatigue le cœur.

Les IEC sont utilisés pour traiter l'hypertension artérielle, l'insuffisance cardiaque ou les suites d'infarctus du myocarde.

insuffisance cardiaque

Incapacité du cœur à remplir sa fonction de pompe. Les principaux symptômes de l'insuffisance cardiaque sont une fatigue et un essoufflement lors d'un effort.

insuffisance hépatique

Incapacité du foie à remplir sa fonction, qui est essentiellement l'élimination de certains déchets, mais également la synthèse de nombreuses substances biologiques indispensables à l'organisme : albumine, cholestérol et facteurs de la coagulation (vitamine K, etc.).

insuffisance rénale

Incapacité des reins à éliminer les déchets ou les substances médicamenteuses. Une insuffisance rénale avancée ne se traduit pas forcément par une diminution de la quantité d'urine éliminée. Seuls une prise de sang et le dosage de la créatinine peuvent révéler cette maladie.

kaliémie

Taux de potassium dans le sang. La baisse anormale de la kaliémie, surtout en dessous de 3 mEq/l, expose à des complications cardiaques.

Voir aussi : hypokaliémie, hyperkaliémie.

neuroleptique

Famille de médicaments utilisés dans le traitement de certains troubles nerveux ou de symptômes divers : troubles digestifs, troubles de la ménopause, etc.

posologie

Quantité et répartition de la dose d'un médicament en fonction de l'âge, du poids et de l'état général du malade.

potassium

Élément minéral présent en grande quantité dans l'organisme.

Voir aussi : kaliémie.

Quincke (œdème de)

Réaction allergique touchant généralement le visage. L'œdème de Quincke se traduit par un gonflement parfois spectaculaire. Les paupières sont souvent les premières touchées. Dans les rares cas où l'œdème touche la gorge, des troubles respiratoires peuvent survenir et un traitement urgent est nécessaire.

sel

Substance chimique dont la plus connue est le chlorure de sodium, ou sel de table. Le sel de régime ne contient pas de sodium ; celui-ci est remplacé généralement par du potassium.

test antidopage

Les sportifs peuvent être soumis à des tests destinés à détecter la présence dans leurs urines de substances dopantes ou de leurs dérivés. Le Comité international olympique et le ministère de la Santé et des Sports tiennent à jour une liste des substances considérées comme dopantes. Ces substances sont très variées : hormones anabolisantes qui développent les muscles, excitants qui augmentent la vigilance, bêtabloquants qui ralentissent le cœur et, par exemple, permettent aux tireurs à l'arc de décocher leur flèche entre deux battements cardiaques, etc. Certains médicaments tels que les crèmes, les gouttes auriculaires, contiennent des substances considérées comme dopantes, mais la probabilité pour que ces substances passent dans le sang et soient retrouvées dans les urines est très faible. Dans le doute, l'éventualité d'une réaction positive est mentionnée pour chaque médicament lorsqu'une substance dopante est présente dans sa composition. Il appartient au sportif de décider avec son médecin s'il peut utiliser ou non un tel médicament.

trouble du rythme cardiaque

Anomalie grave ou bénigne de la fréquence des contractions du cœur. L'extrasystole est une contraction survenant juste avant ou après une contraction normale, souvent perçue comme un léger choc dans la poitrine. La fibrillation est une contraction irrégulière et désordonnée. D'autres troubles existent : torsades de pointes, syndrome de Wolf-Parkinson-White, maladie de Bouveret, tachysystolie, flutter et bloc auriculoventriculaire, etc.

urée

Substance produite par le corps lors de l'utilisation des acides aminés (issus des protéines). Elle doit être éliminée dans l'urine par les reins. Son accumulation (lors d'insuffisance rénale ou de déshydratation) provoque des nausées, des vomissements, des maux de tête, des vertiges, des convulsions, voire un coma.