En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

VIEKIRAX

Mis à jour : Mardi 19 Septembre 2017

Associations d'antiviraux

Médicament sous surveillance renforcée Ce médicament fait l’objet d’une surveillance supplémentaire afin de pouvoir identifier rapidement de nouvelles informations sur sa sécurité d’emploi.

Dans quel cas le médicament VIEKIRAX est-il prescrit ?

Ce médicament associe deux antiviraux d'action directe, aux mécanismes d'action différents, actifs sur la virus de l'hépatite C : le paritaprévir est un inhibiteur de la protéase NS3-4A, tandis que l'ombitasvir agit sur une protéine appelée « NS5A ». En bloquant ces protéines indispensables à la multiplication du virus, il empêche le virus d'infecter de nouvelles cellules. L'autre composant est le ritonavir qui n'agit pas directement comme antiviral, mais permet de prolonger l'action du paritaprévir dans l'organisme.

Il est utilisé en association avec d'autres médicaments dans le traitement de l'hépatite C chronique chez l'adulte.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament VIEKIRAX

VIEKIRAX : comprimé (rose) ; boîte de 56
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte -  

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament VIEKIRAX

p cp
Ombitasvir12,5 mg
Paritaprévir75 mg
Ritonavir50 mg
Excipients : Alcool polyvinylique, Copovidone, Fer rouge oxyde, Macrogol 3350, Propylèneglycol monolaurate, Silice colloïdale anhydre, Sodium stéarylfumarate, Sorbitan laurate, Talc, Titane dioxyde, Tocofersolan

Contre-indications du médicament VIEKIRAX

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • insuffisance hépatique grave,

  • en association avec les pilules, les annaeaux et patchs contraceptifs contenant de l'éthinylestradiol, les médicaments transformés par le cytochrome P450 et les inhibiteurs enzymatiques.

Attention

Ce médicament ne convient pas aux patients infectés par les virus de l'hépatite C de génotypes 2, 3, 5 et 6. Son efficacité n'a pas été étudiée dans ces cas.

Des analyses de sang sont régulièrement prescrites pour s'assurer de l'effet du traitement et de l'absence d'éventuels effets hépatiques.

Des cas d'insuffisance hépatique, pouvant aboutir à des complications graves, ont été rarement rapportés chez des patients traités avec ce médicament. Signalez sans tarder à votre médecin l'apparition les signes d'une inflammation ou d'une atteinte du foie tels que fatigue, faiblesse, manque d'appétit, nausées et vomissements, jaunisse et selles décolorées.

Des précautions sont nécessaires en cas de cirrhose ou de co-infection par le virus de l'hépatite B ou par le VIH.

Attention : conducteurCompte-tenu de ses effets indésirables potentiels, ce médicament peut, chez certaines personnes, ne pas être compatible avec la conduite automobile ou le maniement de machines dangereuses. Assurez-vous à l'occasion des premières prises que vous supportez bien ce médicament avant de conduire ou d'utiliser une machine.

Interactions du médicament VIEKIRAX avec d'autres substances

Ce médicament peut interagir avec de très nombreux médicaments, notamment ceux qui modifient l'activité de certaines enzymes intervenant dans le métabolisme des médicaments.

Il ne doit pas être associé avec :
  • certains hypolipémiants de la famille des statines (atorvastatine, lovastatine, simvastatine) ;

  • certains antiépileptiques (carbamazépine, phénytoïne, phénobarbital) ;

  • certains antiarythmiques (amiodarone)

  • certains antibiotiques (clarithromycine, acide fusidique, rifampicine, télithromycine) ;

  • certains antiviraux (éfavirenz, étravirine, lopinavir/ritonavir, saquinavir, tipranavir, névirapine, indinavir, cobicistat) ;

  • les dérivés de l'ergot de seigle (ergotamine, dihydroergotamine) ;

  • certains antifongiques (itraconazole, kétoconazole, posaconazole, voriconazole) ;

  • certains antipsychotiques (pimozide, quétiapine) ;

  • les contraceptifs contenant l'éthinylestradiol ;

  • certains tranquillisants (midazolam, triazolam) ;

  • les médicament contenant du sildénafil, du salmétérol, de la quinidine, du ticagrélor, de l'alfusozine ;

  • les produits de phytothérapie contenant du millepertuis.

Ne prenez pas d'autres traitement sans l'avis de votre médecin ou de votre pharmacien.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'effet de ce médicament pendant le grossesse est mal connu. Par mesure de précaution, il ne doit pas être utilisé chez la femme enceinte.

Lorsque ce médicament est associé à la ribavirine, une méthode contraceptive efficace doit être employée pendant le traitement et durant 6 mois qui suivent l'arrêt.

Allaitement :

Les données disponibles ne permettent pas de savoir si ce médicament passe dans le lait maternel. Un choix est nécessaire entre l'allaitement et la prise de médicament.

Mode d'emploi et posologie du médicament VIEKIRAX

Les comprimés doivent être avalés entiers, sans être mâchés ou cassés, avec de la nourriture (afin d'améliorer l'absorption).

Posologie usuelle :

  • Adulte de plus de 18 ans : 2 comprimés, 1 fois par jour, en association avec du dasabuvir avec ou sans ribavirine. La durée de traitement varie selon les patients (présence ou non d'une cirrhose par exemple).

Conseils

En cas d'oubli d'une prise, si l'oubli est constaté dans les 12 heures qui suivent l'heure habituelle, prendre les comprimés oubliés et prendre la dose suivante comme prévu. Si l'oubli est constaté plus de 12 heures après, ne pas prendre la dose oubliée et continuer les prises à l'heure habituelle.

Conditions particulières de délivrance :

Ce médicament est un médicament à prescription restreinte : il doit être prescrit à l'hôpital par un médecin spécialisé en maladies de l'appareil digestif, en infectiologie ou en médecine interne.

Effets indésirables possibles du médicament VIEKIRAX

En cas d'association avec le dasabuvir :

  • fréquents : démangeaisons.

En cas d'association avec le dasabuvir :

  • très fréquents : fatigue, manque d'énergie, nausées, démangeaisons, insomnie ;

  • fréquents : anémie.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

Les IEC et les ARA II sont formellement contre-indiqués aux 2e et 3e trimestres de la grossesse (illustration).

IEC et ARA II : un mésusage persistant pendant la grossesse

A partir du 17 octobre, l'un ou l'autre des pictogramme ci-dessus sera présent sur les boîtes des médicaments à risque pendant la grossesse.

Grossesse : les boîtes de médicaments à risque arborent le pictogramme "femmes enceintes"

HYALGAN est indiqué dans la prise en charge de la gonarthrose douloureuse avec épanchement (illustration).

Arthrose du genou : HYALGAN (acide hyaluronique) déremboursé à partir du 1er décembre 2017