En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

RIBAVIRINE MYLAN comprimé

Mis à jour : Mardi 18 Juin 2019
Famille du médicament :

Antiviral

Ce médicament est un générique de COPEGUS qui n'est plus commercialisé.

Dans quel cas le médicament RIBAVIRINE MYLAN comprimé est-il prescrit ?

Ce médicament est un antiviral qui appartient à la famille des analogues nucléosidiques. Il empêche la multiplication de certains virus, notamment celui de l'hépatite C.

Il est utilisé en association avec d'autres médicaments dans le traitement de l'hépatite C chronique.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament RIBAVIRINE MYLAN comprimé

RIBAVIRINE MYLAN 200 mg : comprimé (rose) ; boîte de 112
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 65 % - Prix : 204,52 €.
RIBAVIRINE MYLAN 200 mg : comprimé (rose) ; boîte de 168
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 65 % - Prix : 305,99 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament RIBAVIRINE MYLAN comprimé

p cp
Ribavirine200 mg
Excipients : Croscarmellose sel de Na, Fer jaune oxyde, Fer rouge oxyde, Hypromellose, Inuline, Macrogol, Magnésium stéarate, Opadry rose, Talc, Titane dioxyde

Contre-indications du médicament RIBAVIRINE MYLAN comprimé

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • grossesse,

  • allaitement,

  • maladie cardiaque grave,

  • anomalie ou défaut de synthèse de l'hémoglobine (drépanocytose, thalassémie...).

Attention

Ce médicament peut être à l'origine de graves malformations chez l'enfant à naître en cas de prise pendant la grossesse. Une contraception efficace (à définir avec le médecin) est indispensable chez la femme en âge de procréer : elle doit être mise en place avant le début du traitement et poursuivie pendant toute la durée du traitement et durant les 4 mois qui suivent son arrêt. Toutes ces précautions concernent également l'homme, en raison du passage de la ribavirine dans le sperme ; il doit utiliser des préservatifs et sa partenaire (si elle est en âge d'avoir des enfants) doit utiliser une contraception pendant toute la durée du traitement et pendant les 7 mois qui suivent son arrêt.

En cas de survenue d'urticaire, d'asthme ou de tout autre signe de réaction allergique, ne poursuivez pas le traitement sans avoir pris un avis médical.

Des précautions sont nécessaires en cas de maladie cardiaque (troubles du rythme cardiaque, insuffisance coronarienne, antécédent d'infarctus du myocarde...) ou d'insuffisance rénale.

Des examens sanguins sont prescrits avant de débuter le traitement puis à intervalles réguliers. Ils permettent de s'assurer de l'absence d'anomalie sanguine (baisse du nombre de globules rouges et de globules blancs), hépatique ou rénale.

Des effets indésirables parfois graves ont été observés lorsque la ribavirine est associé à l'interféron : troubles psychiques (baisse de moral, état dépressif, idées suicidaires, irritabilité, agressivité), troubles oculaires, blocage de la croissance chez les enfants et les adolescents, caries ou inflammation des gencives. Il est important de signaler rapidement à votre médecin traitant tous les effets gênants que vous observez. Dans certains cas, une modification de votre traitement devra être envisagée.

Interactions du médicament RIBAVIRINE MYLAN comprimé avec d'autres substances

Informez votre médecin de vos traitement en cours, en particulier en cas de traitement antiviral contre l'infection par le VIH (inhibiteurs de la transcriptase inverse, didanosine).

Le risque d'interaction persiste plus de 2 mois après l'arrêt du médicament.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Une grossesse est formellement contre-indiquée lorsque l'un des partenaires (femme ou homme) est traité par ce médicament. Chez la femme en âge de procréer, une contraception efficace (préservatif + autre méthode contraceptive) est nécessaire pendant le traitement et doit être poursuivi durant les 4 mois qui suivent l'arrêt du traitement pour la femme et 7 mois pour l'homme. Un test de grossesse doit être effectué avant le traitement puis tous les mois pendant la période de contracption obligatoire.

Un homme traité par la ribavirine doit utiliser un préservatif lors de rapports sexuels avec une femme enceinte.

Allaitement :

Les données disponibles ne permettent pas de savoir si ce médicament passe dans le lait maternel ; l'utilisation de ce médicament contre-indique l'allaitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament RIBAVIRINE MYLAN comprimé

Les comprimés doivent être avalés tels quels au cours des repas, matin et soir.

Posologie usuelle :

  • Adulte de plus de 18 ans : pour les adultes pesant moins de 75 kg, 1000 mg de ribavirine par jour répartis en 2 prises (soit 2 comprimés le matin et 3 comprimés le soir). Pour les adultes pesant 75 kg ou plus, 1200 mg de ribavirine par jour répartis en 2 prises (soit 3 comprimés le matin et 3 comprimés le soir).

    Cette posologie peut être modifiée par le médecin en cas d'insuffisance rénale ou de survenue d'effets indésirables.

Conseils

En cas de contact accidentel avec un comprimé cassé, se laver les mains immédiatement.

Lorsque ce médicament est associé à l'interféron, une hygiène buccale rigoureuse et des visites régulières chez le dentiste sont indispensables en raison des risques pour les dents et les gencives.

Conditions particulières de délivrance :

Ce médicament est un médicament à prescription restreinte : la prescription initiale de ce médicament ne peut être faite que par un médecin spécialiste en maladies de l'appareil digestif, en infectiologie ou en médecine interne. La prescription peut être renouvelée par le médecin traitant. La délivrance du médicament se fait sur la présentation des 2 ordonnances : la prescription initiale datant de moins de 6 mois et l'ordonnance de renouvellement.

Une surveillance particulière (avec prises de sang et tests de grossesse) est nécessaire pendant toute la durée du traitement.

Effets indésirables possibles du médicament RIBAVIRINE MYLAN comprimé

Le principal effet indésirable est une anémie (baisse des globules rouges dans le sang) qui dépend de la dose administrée. L'anémie peut se traduire par une pâleur, une fatigue excessive, un essoufflement, une accélération du rythme cardiaque.

Certains effets indésirables ont été rapportés avec l'association ribavirine et interféron :
  • Très fréquents (plus de 10 % des cas) : baisse du nombre des globules rouges ou de globules blancs, perte d'appétit, état dépressif, troubles du sommeil, maux de tête, difficulté de concentration, étourdissements, toux, essoufflement, diarrhée, nausées, douleurs abdominales, chute des cheveux, démangeaisons, peau sèche, douleurs musculaires ou articulaires, fièvre, faiblesse, fatigue, frissons, douleur, irritabilité.

  • Fréquents (1 à 10 % des cas) : infection respiratoire, bronchite, mycose buccale, bouton de fièvre, diminution des plaquettes, troubles de la thyroïde, changement d'humeur, anxiété, agressivité, nervosité, diminution de la libido, troubles de mémoire, malaise, migraine, engourdissement ou fourmillements, tremblements, altération du goût, cauchemars, somnolence, vision floue, douleur oculaire, sécheresse oculaire, vertiges, douleur ou bourdonnement d'oreilles, accélération du rythme cardiaque, palpitations, gonflement des extrémités, diminution de la pression sanguine, saignement de nez, rhume, infection des sinus, vomissements, digestion difficile, saignement des gencives, inflammation de la bouche, flatulences, constipation, bouche sèche, éruption cutanée, transpiration excessive, psoriasis, urticaire, eczéma, sensibilité au soleil, mal de dos, faiblesse musculaire, douleur osseuse, douleur cervicale, crampe, impuissance, douleur dans la poitrine, syndrome grippal, bouffées de chaleur, soif, perte de poids.

  • Peu fréquents (moins de 1 % des cas) : infection urinaire ou cutanée, inflammation de la thyroïde, diabète, déshydratation, idées suicidaires, hallucinations, colère, saignement de la rétine, perte d'audition, hypertension artérielle, respiration sifflante, saignements digestifs, inflammation des lèvres, altération du fonctionnement du foie.

  • Rares (moins de 0,1 % des cas) : infection du coeur, diminution importante des globules rouges, des globules blancs et des plaquettes, réaction allergique, lupus érythémateux, polyarthrite rhumatoïde, troubles psychiques, convulsions, paralysie du visage, ulcération de la cornée, infarctus du myocarde, insuffisance cardiaque, accélération du rythme cardiaque, inflammation pulmonaire, ulcère de l'estomac, pancréatite

  • Très rares : aplasie, perte de la vision, accident vasculaire cérébral, réction cutanée grave.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

La gestion des stocks de médicaments d'intérêt thérapeutique majeur constitue une véritable préoccupation de santé publique (illustration).

BILTRICIDE, CLASTOBAN, CAPTIMER et NIPENT : remis à disposition

L'ostéoporose est caractérisée par une fragilité excessive du squelette, due à une diminution de la masse osseuse et à l'altération de la micro-architecture osseuse (illustration).

ALENDRONATE TEVA 10 mg : indisponible jusqu'à fin 2019 et alternatives thérapeutiques

Après plusieurs spécialités corticoïdes orales à base de prednisone et de prednisolone, la dexaméthasone orale fait également l'objet d'une rupture de stock (illustration).

DECTANCYL (dexaméthasone) : rupture de stock jusqu'en août 2019