En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

TAFINLAR

Mis à jour : Jeudi 19 Octobre 2017

Agent anticancéreux

Médicament sous surveillance renforcée Ce médicament fait l’objet d’une surveillance supplémentaire afin de pouvoir identifier rapidement de nouvelles informations sur sa sécurité d’emploi.

Dans quel cas le médicament TAFINLAR est-il prescrit ?

Ce médicament est un anticancéreux qui appartient à la famille des inhibiteurs de la protéine kinase. Il inhibe une protéine spécifique, la protéine BRAF, qui intervient dans la division des cellules. Des mutations du gène de cette protéine induisent une prolifération cellulaire anarchique.

Il est utilisé :
  • seul ou en association avec le tramétinib, dans le traitement des mélanomes non opérables ou qui se sont propagés à d'autres organes ;

  • en association au tramétinib, dans le traitement de certains cancers bronchiques avancés.

Présentations du médicament TAFINLAR

TAFINLAR 50 mg : gélule (rouge foncé) ; boîte de 120
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 100 % - Prix : 3873,55 €.
TAFINLAR 75 mg : gélule (rose foncé) ; boîte de 120
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 100 % - Prix : 5745,39 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament TAFINLAR

p gélp gél
Dabrafénib50 mg75 mg
Excipients : Cellulose microcristalline, Encre pour impression, Fer noir oxyde, Fer rouge oxyde, Gomme laque, Hypromellose, Magnésium stéarate, Propylèneglycol, Silice colloïdale anhydre, Titane dioxyde

Attention

Ce traitement n'est destiné qu'aux personnes qui ont un cancer dont les cellules sont porteuses d'une mutation génétique BRAF V600. Un test est prescrit par le médecin pour confirmer la présence de cette mutation avant de le débuter.

Ce médicament peut provoquer diverses complications, notamment lorsqu'il est associé au tramétinib. Une surveillance médicale, comprenant des examens dermatologiques et des prises de sang (numération formule sanguine, dosage de la créatinine et des transaminases), doit être effectuée à intervalles réguliers.

Signalez rapidement à votre médecin tout trouble nouvellement apparu tel que : nouvelle tache ou lésion sur la peau, fièvre (de plus de 38,5 °C), forte douleur abdominale, douleur musculaire inexpliquée.

La survenue d'une modification de la vision, d'une intolérance à la lumière (photophobie) ou de douleurs oculaires nécessite un avis ophtalmologique urgent.

Conducteur : ce médicament peut être responsable de fatigue et de troubles de la vue.

Interactions du médicament TAFINLAR avec d'autres substances

Ce médicament peut diminuer l'effet de nombreux médicaments : antalgiques puissants (fentanyl, méthadone), antibiotiques (clarithromycine, doxycycline), agents anticancéreux (cabazitaxel), anticoagulants oraux (acénocoumarol, warfarine), antiépileptiques (carbamazépine, phénytoïne, primidone, valproate de sodium), neuroleptiques (halopéridol), inhibiteurs calciques (diltiazem, félodipine, nicardipine, nifédipine, vérapamil), antirétroviraux (amprénavir, atazanavir, darunavir, efavirenz, fosamprénavir, indinavir, lopinavir, nelfinavir, saquinavir, tipranavir), contraceptifs hormonaux (pilules, patchs), somnifères (zolpidem), immunosuppresseurs (ciclosporine, tacrolimus), hypocholestérolémiants (atorvastatine, simvastatine), digoxine, dexaméthasone, méthylprednisolone.

Il peut également interagir avec les médicaments contenant du kétoconazole, de l'itraconazole, du posaconazole, du gemfibrozil, de la clarithromycine, de la télithromycine, du ritonavir, du saquinavir, de l'atazanavir, de la rifampicine, de la phénytoïne, de la carbamazépine, du phénobarbital ou du millepertuis.

Demandez conseil à votre médecin traitant ou à votre pharmacien avant la prise de tout autre médicament.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Des effets toxiques pour l'embryon ont été montré chez l'animal. L'effet chez la femme enceinte est encore mal connu. Les femmes en âge de procréer doivent utiliser une contraception efficace pendant le traitement et pendant 4 semaines qui suivent son arrêt (4 mois si le médicament est associé au tramétinib). Si une grossesse survient sous traitement, seul votre médecin peut évaluer le risque éventuel de son utilisation dans votre cas.

Allaitement :

Les données disponibles ne permettent pas de savoir si ce médicament passe dans le lait maternel ; un choix est donc nécessaire entre l'allaitement et la prise du médicament. Cette décision devra être prise en accord avec votre médecin.

Mode d'emploi et posologie du médicament TAFINLAR

Les gélules doivent être avalées entières, sans être croquées ou ouvertes, avec un verre d'eau. Elles doivent toujours être prises tous les jours aux mêmes heures, en dehors des repas (une heure avant ou au moins 2 heures après).

Posologie usuelle :

  • Adulte : 2 gélules à 75 mg, 2 fois par jour (matin et soir).

    Une diminution des doses peut être nécessaire dans certains cas.

Conseils

En cas d'oubli d'une prise, ne prenez pas les gélules s'il reste moins de 6 heures avant le prochaine prise.

Le traitement peut provoquer des nausées et des vomissements. En cas de vomisssement après la prise des gélules, ne reprenez pas une dose mais attendez la prochaine prise. Pour contribuer à limiter les nausées, vous pouvez faire des repas fréquents et peu abondants, en évitant la friture et les aliments gras ou fortement odorants. Il est recommandé de boire régulièrement entre les repas.

Pour prévenir les effets indésirables cutanés (épaississement, sécheresse de la peau), utilisez un savon doux et une crème hydratante.

Conditions particulières de délivrance :

Ce médicament est un médicament à prescription restreinte : il doit obligatoirement être prescrit à l'hôpital par un médecin spécialiste en cancérologie.

Effets indésirables possibles du médicament TAFINLAR

Très fréquents : diminution de l'appétit, maux de tête, nausées, vomissements, diarrhée, épaississement de la peau, chute de cheveux, éruption cutanée, rougeur et/ou douleur de la paume des mains et la plante des pieds, toux, douleur articulaire ou musculaire, fièvre, frissons, fatigue.

Fréquents : perte de poids, constipation, sécheresse cutanée, démangeaisons, syndrome grippal, carcinome.

Peu fréquents : inflammation de l'œil, insuffisance rénale, pancréatite.

Lorsque ce médicament est associé au tramétinib, d'autres effets indésirables potentiellements graves peuvent survenir : saignements, hypertension artérielle, atteinte pulmonaire ou musculaire, augmentation des transaminases.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

L'ancienne formule du LEVOTHYROX (EUTHYROX) représente 0,5 % des spécialités délivrées dans les pharmacies en France (source : ANSM - CNOP).

EUTHYROX : le Conseil d'Etat rejette une plainte, Merck annonce la fin prochaine de son importation

La vaccination contre l’hépatite B est recommandée chez tous les nourrissons, ainsi qu'un rattrapage vaccinal chez les enfants et les adolescents jusqu’à l’âge de 15 ans révolus (illustration).

Vaccins contre l'hépatite B : distribution normale dans les collectivités, rupture de stock persistante en ville

L'halopéridol est un médicament antipsychotique typique de la classe des neuroleptiques (illustration).

HALDOL et HALDOL DECANOAS : harmonisation européenne des indications, posologies, contre-indications, etc.