En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

OSTEOCAL

Mis à jour : Jeudi 12 Janvier 2012
Famille du médicament :

Élément minéral : calcium

12/01/2012 : ce médicament est en arrêt de commercialisation. Il n’est plus disponible en pharmacie ou ne le sera bientôt plus.

Si vous devez prendre ce médicament, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien qui pourront vous conseiller un autre traitement.

Le document ci-dessous représente la dernière fiche publiée par Vidal concernant ce médicament et ne préjuge en rien des évolutions ayant pu survenir postérieurement à cette publication.

Dans quel cas le médicament OSTEOCAL est-il prescrit ?

Ce médicament contient une forte quantité de calcium, principal constituant de l'os.

Il est utilisé en cas de besoins accrus en calcium (période de croissance, grossesse, allaitement) ou de décalcification osseuse (ostéoporose survenant après la ménopause, traitement au long cours par la cortisone).

Présentations du médicament OSTEOCAL

OSTEOCAL 500 mg : comprimé à sucer (arôme menthe) ; boîte de 60

Composition du médicament OSTEOCAL

p cp
Carbonate de calcium1,25 g
soit Calcium500 mg
Aspartam+
Lactose+

Contre-indications du médicament OSTEOCAL

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • excès de calcium dans le sang ou dans les urines,

  • lithiase calcique,

  • immobilisation prolongée (attendre la reprise de la marche pour débuter le traitement),

  • phénylcétonurie (présence d'aspartam).

Attention

Des apports excessifs en calcium peuvent être dangereux, notamment en cas d'insuffisance rénale. N'utilisez pas ce médicament sans avis médical.

Lorsque ce médicament est destiné à traiter la décalcification osseuse due à une immobilisation prolongée, il ne doit être pris qu'à la reprise de la marche.

Le calcium est parfois associé à la vitamine D, qui favorise son absorption ; des analyses de sang peuvent être prescrites pour vérifier l'absence d'accumulation anormale de calcium dans l'organisme.

Interactions du médicament OSTEOCAL avec d'autres substances

Respectez un intervalle d'au moins 2 heures entre la prise de ce médicament et celle des cyclines, des biphosphonates, des hormones thyroïdiennes, des médicaments contenant du fer, du zinc ou du strontium.

Informez par ailleurs votre pharmacien ou votre médecin si vous prenez un médicament contenant de la digoxine ou un diurétique (hydrochlorothazide notamment).

Il existe également des interactions alimentaires : les aliments réputés riches en acide oxalique (épinards, rhubarbe, oseille, cacao, thé) ou en acide phytique (chocolat, céréales complètes, légumes secs) peuvent diminuer l'absorption du calcium. Il est donc recommandé de prendre ce médicament à distance de repas contenant ces aliments.

Fertilité, grossesse et allaitement

L'apport éventuel de calcium médicamenteux pendant la grossesse ou l'allaitement ne doit pas dépasser 1 500 mg par jour.

Mode d'emploi et posologie du médicament OSTEOCAL

Les comprimés doivent être sucés.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 2 à 3 comprimés par jour.

  • Enfant de 10 à 15 ans : 2 comprimés par jour.

  • Enfant de 6 à 10 ans : 1 comprimé par jour.

Conseils

La prise de ce médicament ne dispense pas de la consommation régulière de laitages, naturellement riches en calcium.

Effets indésirables possibles du médicament OSTEOCAL

Constipation, ballonnements, nausées.

En cas de traitement prolongé à forte dose : hypercalcémie, hypercalciurie (excès de calcium dans les urines pouvant favoriser les calculs rénaux).

Laboratoire 

Actualités

Lymphome de Hodgkin - Coloration hématoxyline-éosine-safran (HES) [illustration@Famittle sur Wikimedia).

NATULAN (procarbazine) : rupture de stock en ville et mise à disposition à l’hôpital d'unités néerlandaises

L'enregistrement des données électro-encéphalographiques est l'unique moyen de directement mettre en évidence l'activité épileptique (illustration).

DEPAKOTE (divalproate de sodium) : remise à disposition normale

Représentation en 3D de virus de la rage (illustration).

Vaccin contre la rage RABIPUR : remise à disposition progressive en ville