En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

TALTZ

Mis à jour : Mardi 17 Septembre 2019
Famille du médicament :

Immunosuppresseur

Médicament sous surveillance renforcée Ce médicament fait l’objet d’une surveillance supplémentaire afin de pouvoir identifier rapidement de nouvelles informations sur sa sécurité d’emploi.

Dans quel cas le médicament TALTZ est-il prescrit ?

Ce médicament contient un anticorps monoclonal qui inhibe l'interleukine 17A, une protéine du système immunitaire. En bloquant l'action de cette substance, il diminue les processus inflammatoires susceptibles d'avoir un rôle dans le psoriasis.

Il est utilisé chez l'adulte dans le traitement du psoriasis qui nécessite un traitement par voie générale.

Il est également utilisé, seul ou en association au méthetrexate, dans le traitement du rhumatisme psoriasique de l'adulte, en cas d'échec ou d'intolérance aux traitements de fond classiques.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament TALTZ

TALTZ 80 mg : solution injectable SC ; boîte de 1 seringue préremplie de 1 ml
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte, médicament d'exception - Remboursable à 65 % - Prix : 927,16 €.
TALTZ 80 mg : solution injectable SC ; boîte de 1 stylo prérempli
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte, médicament d'exception - Remboursable à 65 % - Prix : 927,16 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament TALTZ

p serp stylo
Ixékizumab80 mg80 mg
Excipients : Acide citrique anhydre, Eau ppi, Polysorbate 80, Protéines de hamster, Sodium chlorure, Sodium citrate

Contre-indications du médicament TALTZ

Ce médicament ne doit pas être utilisé en cas d'infection sévère en cours (tuberculose en évolution par exemple).

Attention

Ce médicament expose à un risque accru d'infections, notamment des voies respiratoires. Un bilan approfondi à la recherche d'une infection, notamment de la tuberculose, doit être effectué avant la mise en route du traitement. La surveillance doit être poursuivie au cours du traitement, en particulier chez les patients ayant une infection chronique ou des antécédents d'infections récidivantes.

Consultez rapidement votre médecin en cas de fièvre persistante même légère ou d'autres signes d'infection (toux, douleurs dentaires, brûlures urinaires...).

Comme pour tous les produits biologiques, des cas exceptionnels de réactions allergiques potentiellement graves sont possibles ; ce risque justifie la nécessité de réaliser la première injection dans une structure de soins où un traitement d'urgence pourra être entrepris sans délai. Le traitement doit être interrompu en cas de réaction allergique (éruption cutanée, œdème, vertiges, essoufflement...).

Une surveillance étroite doit être mise en place chez les personnes atteint d'une maladie de Crohn ou de rectocolite hémorragique, en raison d'un risque d'aggravation.

Interactions du médicament TALTZ avec d'autres substances

Aucun vaccin vivant (fièvre jaune, rougeole, oreillons, rubéole par exemple) ne doit être administré pendant le traitement. En revanche, les vaccins inactivés (vaccin grippal par exemple) peuvent être utilisés.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'effet de ce médicament sur la grossesse est mal connu : son usage est déconseillé chez la femme enceinte. Chez la femme en âge de procréee, une contraception efficace doit être utilisée pendant le traitement et les 10 semaines qui suivent son arrêt.

Allaitement :

Les données disponibles ne permettent pas de savoir si ce médicament passe dans le lait maternel ; un choix est donc nécessaire entre l'allaitement et la prise du médicament. Cette décision devra être prise en accord avec votre médecin.

Mode d'emploi et posologie du médicament TALTZ

La solution est injectée par voie sous-cutanée, si possible dans une zone de peau non lésée et en alternant les sites d'injection. Les patients peuvent être formés à la technique d'auto-injection. La première injection doit être réalisée sous la surveillance d'un professionnel de santé.

La seringue et le stylo sont à usage unique. Ils ne doivent pas être secoués.

Posologie usuelle :

  • Adulte de plus de 18 ans : 1 dose de 160 mg (2 injections) la première semaine, puis 80 mg (1 injection) tous les 15 jours pendant 3 mois, puis tous les mois en traitement d'entretien.

    En cas de rhumatisme psoriasique seul : 1 dose de 160 mg (2 injections) la première semaine, puis 80 mg (1 injection) tous les mois.

En l'absence d'amélioration après 4 à 5 mois de traitement, l'arrêt du médicament doit être envisagé.

Conseils

Le produit ne doit pas être injecté si la solution a un aspect trouble ou une coloration brune, ou si elle contient des particules.

La solution doit être conservée au réfrigérateur (entre 2 °C et 8 °C), à l'abri de la lumière. La seringue ou le stylo doivent être sortis du réfrigérateur 30 minutes avant l'injection afin de l'amener à température ambiante. En cas de besoin, ce médicament peut être conservé 5 jours en dehors du réfrigérateur à une température ne dépassant pas 30 °C.

Conditions particulière de délivrance :

Ce médicament est un médicament à prescription restreinte : il doit obligatoirement être prescrit pour la première fois à l'hôpital, par un médecin spécialisé en dermatologie ou en médecine interne. Chaque ordonnance de renouvellement (d'un modèle particulier) doit être présentée au pharmacien, accompagnée de la prescription hospitalière initiale, valable 1 an.

Il s'agit également d'un médicament d'exception : pour être pris en charge, il doit être prescrit sur une ordonnance d'un modèle particulier. Il n'est remboursé que dans les cas de psoriasis sévère (psoriasis étendu ou avec un retentissement psychosocial important pour lequel les autres traitements de fond classiques ne peuvent être utilisés) et de rhumatisme psoriasique avec réponse insuffisante aux autres traitements de fond.

Effets indésirables possibles du médicament TALTZ

Très fréquents (plus de 10 % des patients) : infections des voies respiratoires, réaction au point d'injection.

Fréquents (1 à 10 % des patients) : nausées, mal de gorge, infection à dermatophytes (champignons microscopiques), herpès.

Peu fréquents (moins de 1 % des patients) : grippe, candidose buccale, conjonctivite, érysipèle, urticaire, baisse des globules blancs ou des plaquettes sanguines.

Rarement : réaction allergique.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

Les ruptures de stock déclarées à l’ANSM par les laboratoires pharmaceutiques ont pour origine des difficultés liées à la production de ces médicaments (illustration).

Ruptures de stock et remises à disposition en ville : DEPAKOTE, RIFATER, ARACYTINE, OZURDEX et LARGACTIL

Les spécialités à base d'alpha-amylase sont indiquées dans le traitement d'appoint des états congestifs de l'oropharynx (illustration).

MAXILASE et ALFA-AMYLASE BIOGARAN CONSEIL : attention aux risques de réactions d'hypersensibilité

La mitomycine C est une substance antinéoplasique et antibiotique extraite de Streptomyces caespitosus, une espèce d'actinobactéries (illustration @Wikimedia).

AMETYCINE et MITOMYCIN-C KYOWA : rappel de lots de grande envergure