ICLUSIG

Mis à jour : Mardi 18 Février 2020
Famille du médicament :

Anticancéreux

Médicament sous surveillance renforcée Ce médicament fait l’objet d’une surveillance supplémentaire afin de pouvoir identifier rapidement de nouvelles informations sur sa sécurité d’emploi.

Dans quel cas le médicament ICLUSIG est-il prescrit ?

Ce médicament est un anticancéreux qui appartient à la famille des inhibiteurs de tyrosine kinase. Il agit en bloquant une enzyme spécifique, appelée tyrosine kinase Bcr-Abl, responsable de la production accrue de globules blancs. Il permet ainsi que le nombre de globules blancs dans le sang redevienne normal. Il cible également d'autres tyrosine kinases impliquées dans d'autres cancers.

Il est utilisé dans le traitement de la leucémie myéloïde chronique (LMC) et de la leucémie lymphoblastique aiguë, en cas de résistance ou d'intolérance au dasatinib ou au nilotinib.

Présentations du médicament ICLUSIG

ICLUSIG 15 mg : comprimé (blanc) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 100 % - Prix : 5225,18 €.
ICLUSIG 30 mg : comprimé (blanc) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 100 % - Prix : 5225,18 €.
ICLUSIG 45 mg : comprimé (blanc) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 100 % - Prix : 5225,18 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament ICLUSIG

p cpp cpp cp
Ponatinib15 mg30 mg45 mg
Excipients : Alcool polyvinylique, Cellulose microcristalline, Lactose monohydrate, Macrogol 4000, Magnésium stéarate, Silice colloïdale anhydre, Sodium carboxyméthylamidon, Talc, Titane dioxyde

Attention

Un test de dépistage de l'hépatite B doit être systématiquement réalisé avant de débuter le traitement. En effet, ce médicament peut provoquer une inflammation très sévère ou une destruction du foie chez les patients porteurs du virus de l'hépatite B ; ces patients doivent faire l'objet d'une surveillance particulière tout au long du traitement et plusieurs mois après son arrêt.

Le traitement impose une évaluation de l'état du cœur, des artères et des veines, des contrôles réguliers de la tension artérielle et des analyses de sang (surveillance de la numération formule sanguine, de la lipase et des transaminases).

Certains symptômes inhabituels doivent être signalés rapidement au médecin. Ils peuvent être le signe de complications potentiellement graves :
  • douleur abdominale intense pouvant irradier dans le dos, nausées, vomissements, perte d'appétit, jaunisse ;

  • difficulté à respirer, gonflement des jambes ou des mains, fatigue inhabituelle ;

  • apparition soudaine de maux de tête violents, confusion, convulsions ;

  • baisse de la vision ou vision floue ;

  • saignements ou bleus sans raison évidente.

Des précautions sont nécessaires en cas d'antécédent d'infarctus du myocarde ou d'accident vasculaire cérébral, de diabète, d'hypertension artérielle, d'insuffisance cardiaque, de troubles du rythme cardiaque, d'insuffisance hépatique, d'insuffisance rénale ou d'alcoolisme.

Attention : conducteurConducteur : ce médicament peut provoquer parfois des étourdissements et des troubles de la vue.

Interactions du médicament ICLUSIG avec d'autres substances

L'effet de ce médicament peut être augmenté par certains inhibiteurs de protéases (indinavir, ritonavir, saquinavir, nelfinavir...), les médicaments contenant de kétoconazole, de l'itraconazole, de l'érythromycine ou de la clarithromycine. Il peut être diminué par les médicaments contenant de la dexaméthasone, de la phénytoïne, du phénobarbital, de la carbamazépine, de la rifampicine, de la rifabutine, de la primidone ou du millepertuis.

Ce médicament est susceptible d'augmenter le risque d'effets indésirables d'autres médicaments tels que ceux contenant le digoxine, du dabigatran, de la colchicine, de la pravastatine, de la rosuvastatine, du méthotrexate, de la sulfasalazine.

Demandez conseil à votre médecin traitant ou à votre pharmacien avant la prise de tout autre médicament.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Ce médicament peut être responsable d'anomalies chez l'enfant à naître. Il ne doit pas être utilisé pendant la grossesse, sauf en cas de nécessité absolue. Une contraception efficace est nécessaire pendant le traitement.

Allaitement :

Les données disponbles ne permettent pas de savoir si ce médicament passe dans le lait maternel. Son utilisation contre-indique l'allaitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament ICLUSIG

Les comprimés doivent être avalés entiers, sans être écrasés, au cours ou en dehors d'un repas.

Le jus de pamplemousse doit être évité pendant le traitement.

Posologie usuelle :

1 comprimé à 45 mg par jour. En fonction de la tolérance, la dose peut être réduite à 15 ou 30 mg par jour.

Conseils

Conditions particulières de délivrance :

Ce médicament est un médicament à prescription restreinte : il doit obligatoirement être prescrit pour la première fois à l'hôpital par un spécialiste en hématologie ou en cancérologie. Les ordonnances de renouvellement peuvent être rédigées par un spécialiste en ville. Elles doivent être présentées au pharmacien accompagnées de la prescription hospitalière initiale, valable 6 mois.

Effets indésirables possibles du médicament ICLUSIG

Très fréquents (plus de 1 % des utilisateurs) : infection, perte de l'appétit, insomnie, maux de tête, étourdissements, diarrhée, vomissement, nausée, gonflement (œdème) des paupières ou autour des yeux, sécheresse oculaire ou cutanée, éruption cutanée, essouflement, toux, douleur osseuse, articulaire ou musculaire, anomalie de la numération formule sanguine (baisse importante du nombre des plaquettes, des globules rouges et des globules blancs), augmentation des transaminases.

Fréquents (1 à 10 % des utilisateurs) : bouffées de chaleur, rougeur du visage, difficulté à marcher, saignement de nez, démangeaisons, perte de cheveux, transpiration excessive, troubles de l'érection.

Des effets indésirables graves sont également possibles : pneumonie, pancréatite, hépatite, infarctus du myocarde, troubles du rythme cardiaque (fibrillation auriculaire), insuffisance cardiaque, accident vasculaire cérébral, hémorragie, occlusion de l'artère rétinienne, embolie pulmonaire.

Signalez tout symptôme anormal à votre médecin.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

Les ruptures de stock déclarées à l’ANSM par les laboratoires pharmaceutiques ont pour origine des difficultés liées à la production de ces médicaments (illustration).

Disponibilité des médicaments distribués en ville et à l'hôpital : 2 ruptures de stock et 1 remise à disposition

Représentation anatomique de la prostate (illustration).

XTANDI : extension du remboursement dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Les produits de contraste utilisés pour la réalisation de certains examens d'imagerie peuvent déclencher des réactions d'hypersensibilité immédiate, de sévérité variable (illustration).

Produits de contraste : des précautions à respecter pour encadrer le risque d'hypersensibilité immédiate