En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

SPIOLTO RESPIMAT

Mis à jour : Jeudi 19 Avril 2018
Famille du médicament :

Association de bronchodilatateurs

Médicament sous surveillance renforcée Ce médicament fait l’objet d’une surveillance supplémentaire afin de pouvoir identifier rapidement de nouvelles informations sur sa sécurité d’emploi.

Dans quel cas le médicament SPIOLTO RESPIMAT est-il prescrit ?

Ce médicament est un bronchodilatateur. Inhalé, il agit localement contre la contraction anormale des muscles de la paroi des bronches. Il associe deux substances qui ont un mode d'action complémentaire ciblant différents récepteurs :
  • l'olodatérol, un bronchodilatateur de longue durée d'action de la famille des bêta-2 stimulants, des substances apparentées à l'adrénaline ;

  • le tiotropium, un bronchodilatateur de longue durée d'action de la famille des anticholinergiques (atropiniques).

Il est utilisé dans le traitement continu de la bronchite chronique de type obstructif (BPCO), c'est-à-dire associée à un rétrécissement du diamètre des bronches.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament SPIOLTO RESPIMAT

SPIOLTO RESPIMAT : solution pour inhalation ; cartouche de 60 doses avec inhalateur Respimat
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 30 % - Prix : 46,29 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament SPIOLTO RESPIMAT

p bouffée
Olodatérol2,5 μg
Tiotropium2,5 μg
Excipients : Acide chlorhydrique, Acide édétique sel disodique, Benzalkonium chlorure, Eau purifiée

Contre-indications du médicament SPIOLTO RESPIMAT

ce médicament ne doit pas être utilisé en cas d'antécédent d'allergie à l'atropine ou à ses dérivés (ipratropium, oxitropium...).

Attention

Ce médicament doit être pris régulièrement. Il est prescrit lorsque la gène respiratoire persiste malgré l'utilisation plusieurs fois par jour d'un bronchodilatateur d'action rapide. Il n'est pas destiné au traitement d'un épisode aigu de bronchite chronique. Lorsque les doses habituellement efficaces deviennent insuffisantes ou que les difficultés respiratoires s'accentuent, consultez rapidement votre médecin.

En cas de difficulté à respirer ou à déglutir, de gonflement de la langue, des lèvres et du visage ou de réaction cutanée, ne poursuivez pas le traitement sans avis médical : il peut s'agit d'une réaction allergique.

Des précautions sont nécessaires en cas d'adénome de la prostate, de glaucome à angle fermé, d'insuffisance rénale grave, de maladie cardiovasculaire (insuffisance coronarienne, infarctus du myocarde, troubles du rythme cardiaque), d'hypertension artérielle, d'hyperthyroïdie ou d'épilepsie.

Chez les patients diabétiques, des contrôles plus fréquents de la glycémie peuvent être recommandés à l'instauration du traitement.

Ce médicament présente des effets atropiniques. Il peut provoquer un glaucome aigu chez les personnes prédisposées : œil rouge, dur et douloureux, avec vision floue. Une consultation d'extrême urgence auprès d'un ophtalmologiste est nécessaire.

L'administration de doses élevées d'un bronchodilatateur bêta-2 stimulant peut provoquer une hypokaliémie : votre médecin pourra être amené à contrôler votre taux de potassium dans le sang.

Attention : sportifSportif : ce médicament contient une substance susceptible de rendre positifs certains tests antidopage.

Attention : conducteurConducteur : ce médicament peut provoquer parfois des étourdissements et des troubles de la vue.

Interactions du médicament SPIOLTO RESPIMAT avec d'autres substances

Informez votre médecin si vous prenez un bêtabloquant, un médicament ayant des effets atropiniques ou susceptible de faire baisser la kaliémie (diurétique par exemple), un antidépresseur imipraminique ou un IMAO (tel que la sélégiline ou le moclobémide).

Fertilité, grossesse et allaitement

L'effet de ce médicament pendant la grossesse ou l'allaitement est mal connu. Par prudence, son usage est déconseillé chez la femme enceinte ou chez celle qui allaite.

Mode d'emploi et posologie du médicament SPIOLTO RESPIMAT

L'inhalateur se compose d'un capuchon, d'un embout buccal, d'un bouton délivrant la dose, d'une base transparente dans laquelle est insérée la cartouche et un indicateur de dose.

Avant la première utilisation : insérer la cartouche dans l'inhalateur, puis amorcer l'inhalateur ; pour cela, tenir l'inhalateur en position verticale, capuchon fermé. Tourner la base transparente dans le sens des aiguilles imprimées sur l'étiquette jusqu'à entendre un déclic. Ouvrir le capuchon vert, appuyer sur le bouton gris doseur en dirigeant l'inhalateur vers le sol et refermer le capuchon. Répéter ces opérations plusieurs fois, jusqu'à l'obtention d'un nuage de solution. Refaire encore 3 fois les différentes étapes pour que l'inhalteur soit prêt à l'emploi. Si l'inhalateur n'a pas été utilisé pendant plus de 7 jours, libérer une bouffée vers le sol avant l'inhalation.

Pour l'administration de la dose quotidienne : tenir l'inhalateur verticalement et tourner la base d'un demi-tour dans le sens des flèches, en maintenant le capuchon fermé. Ouvrir ensuite le capuchon, expirer profondément puis placer l'embout buccal à l'entrée de la bouche. Appuyer sur le bouton de l'inhalateur pour libérer la dose tout en inspirant lentement. Il est ensuite nécessaire de retenir sa respiration pendant 10 secondes ou plus. Répéter l'opération pour l'inhalation d'une seconde bouffée : tourner la base, ouvrir le capuchon et appuyer sur le bouton de l'inhalateur.

L'inhalateur contient un indicateur de doses qui montre la quantité de médicament restant dans l'inhalateur. Lorsque l'indicateur entre dans la zone rouge de l'échelle, il reste environ 7 jours de traitement. C'est le moment de se procurer un nouvel inhalateur.

Posologie usuelle :

  • Adulte de plus de 18 ans : 2 bouffées, en une prise par jour, si possible à heure fixe.

Conseils

N'hésitez pas à demander une démonstration du maniement de cet appareil à votre médecin ou à votre pharmacien.

Nettoyez régulièrement (au moins une fois par semaine) l'embout buccal avec un linge humide.

La bronchite chronique s'accompagne souvent de toux : ne prenez jamais d'antitussif ou de fluidifiant bronchique sans l'avis de votre médecin. Les antalgiques opiacés et les somnifères sont également à éviter sans avis médical.

Ce médicament ne doit pas être conservé plus de 3 mois après une première utilisation, même s'il n'a pas été complètement utilisé.

Effets indésirables possibles du médicament SPIOLTO RESPIMAT

Les effets indésirables sont souvent rares avec les formes inhalées. Leur survenue est favorisée par une augmentation de la posologie.

Fréquents : bouche sèche susceptible de favoriser des caries.

Peu fréquents : sensations vertigineuses, insomnie, maux de tête, palpitations, accélération du cœur, troubles du rythme cardiaque, hypertension artérielle, toux, constipation.

Rares : rhume, enrouement, mal de gorge, saignement de nez, nausées, candidose buccale, urticaire, démangeaisons, douleur ou gonflement des articulations, mal de dos, rétention d'urine.

Fréquence non déterminée : glaucome, brûlure d'estomac, occlusion intestinale, inflammation de la bouche, éruption cutanée, réaction allergique.

Comme tout produit inhalé, l'utilisation de ce médicament peut exceptionnellement provoquer une aggravation paradoxale des difficultés respiratoires ; ne le réutilisez pas sans avoir pris l'avis de votre médecin.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

L'inscription d'une spécialité au répertoire des génériques est une condition indispensable à la substitution lors de la délivrance à l'officine (illustration).

Création de groupes génériques pour vardénafil comprimé orodispersible et sunitinib gélule

Le germe le plus souvent responsable de typhoïde est Salmonella typhi (illustration @Wikimedia).

Typhoïde : le vaccin TYPHERIX n’est plus commercialisé en France

Représentation en 3D de virus immunodéficience humaine (illustration).

Infection par le VIH : arrêt de commercialisation de CRIXIVAN (indinavir) en juin 2018