METOJECT stylos

Mis à jour : Mardi 17 Septembre 2019
Famille du médicament :

Immunosuppresseur

Dans quel cas le médicament METOJECT stylos est-il prescrit ?

Ce médicament appartient à la famille des antimétabolites. Il inhibe la croissance des cellules de l'organisme en bloquant l'action de l'acide folique, une vitamine du groupe B indispensable à la synthèse de l'ADN. Dans les cancers, cet effet est recherché pour combattre la prolifération cellulaire anormale. Dans certaines maladies inflammatoires chroniques, son efficacité serait liée à une action anti-inflammatoire ou de suppression des réactions du système immunitaire.

Il est utilisé dans le traitement de fond :
  • de la polyarthrite rhumatoïde grave de l'adulte,

  • de certaines maladies inflammatoires articulaires de l'enfant,

  • du psoriasis grave et du rhumatisme psoriasique de l'adulte,

  • de la maladie de Crohn, seul ou en association aux corticoïdes, chez les adultes intolérants à l'azathioprine ou à la 6-mercaptopurine.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament METOJECT stylos

METOJECT 7,5 mg/0,15 ml : solution injectable ; stylo prérempli avec aiguille
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 15,22 €.
METOJECT 10 mg/0,2 ml : solution injectable ; stylo prérempli avec aiguille
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 16,29 €.
METOJECT 12,5 mg/0,25 ml : solution injectable ; stylo prérempli avec aiguille
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 16,29 €.
METOJECT 15 mg/0,3 ml : solution injectable ; stylo prérempli avec aiguille
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 18,76 €.
METOJECT 17,5 mg/0,35 ml : solution injectable ; stylo prérempli avec aiguillee
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 18,76 €.
METOJECT 20 mg/0,4 ml : solution injectable ; stylo prérempli avec aiguille
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 20,90 €.
METOJECT 22,5 mg/0,45 ml : solution injectable ; stylo prérempli avec aiguillee
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 20,90 €.
METOJECT 25 mg/0,5 ml : solution injectable ; stylo prérempli avec aiguille
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 24,38 €.
METOJECT 27,5 mg/0,55 ml : solution injectable ; stylo prérempli avec aiguille
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 24,38 €.
METOJECT 30 mg/0,6 ml : solution injectable ; stylo prérempli avec aiguille
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 24,38 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament METOJECT stylos

p stylop stylop stylo
Méthotrexate7,5 mg10 mg12,5 mg
p stylop stylop stylo
Méthotrexate15 mg17,5 mg20 mg
p stylop stylo
Méthotrexate22,5 mg25 mg
p stylop stylo
Méthotrexate27,5 mg30 mg
Excipients : Acide chlorhydrique, Eau ppi, Sodium chlorure, Sodium hydroxyde

Contre-indications du médicament METOJECT stylos

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

Ce médicament s'administre une fois par semaine, en aucun cas tous les jours. Des injections trop fréquentes exposent à un risque de toxicité potentiellement grave.

Un bilan comprenant une radiographie des poumons, une analyse de sang (numération formule sanguine, dosage des transaminases...) et des urines est nécessaire avant de débuter le traitement. Des visites de suivi sont indispensables en raison des possibles effets indésirables graves du méthotrexate. Faites régulièrement les prises de sang prescrites par votre médecin. Elles permettent de s'assurer de l'absence de toxicité pour le foie, les reins ou les cellules du sang.

Certains symptômes peuvent être le signe d'une complication. Lors des consultations pour le suivi du traitement, pensez à signaler à votre médecin tout trouble nouvellement apparu. Contactez rapidement votre médecin en cas :
  • de toux persistante, d'essoufflement, de fièvre ou d'inflammation de la gorge ;

  • de fatigue inhabituelle, de coloration jaune de la peau ou des yeux ;

  • d'éruption cutanée étendue, de gonflement du visage (lèvre, paupière...) ou d'une autre région du corps ;

  • de diarrhées, de brûlures d'estomac importantes, de selles noires ou nauséabondes ;

  • de bleus, de saignements inexpliqués (gencives...), de présence de sang dans les urines.

Les patients traités par méthotrexate (femme ou homme) doivent suivre une contraception ou s'abstenir de rapports sexuels non protégés au cours du traitement et pendant les 6 mois suivant son arrêt.

La consommation de boissons alcoolisées doit être évitée ou très réduite pendant le traitement : augmentation du risque d'effet toxique sur le foie.

Attention : conducteurConducteur : ce médicament peut provoquer des étourdissements ou une baisse de la vigilance.

Interactions du médicament METOJECT stylos avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé à l'aspirine (aux doses utilisées contre la douleur et l'inflammation), aux médicaments contenant du probénécide, de la phénylbutazone et du triméthoprime : augmentation du risque d'anomalie de la numération formule sanguine.

En cas de vaccination, l'utilisation d'un vaccin vivant est contre-indiquée (notamment un vaccin contre la fièvre jaune).

Il peut interagir avec certains antiulcéreux, les antibiotiques de la famille des pénicillines, les AINS et les médicaments contenant de phénytoïne, de la ciprofloxacine ou de l'acitrétine. Dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, la prise d'AINS peut être poursuivie. Le médecin en tient compte dans sa prescription.

Informez également votre médecin si vous prenez un anticoagulant oral (antivitamine K), un antibiotique de la famille des sulfamides ou un médicament contenant de la ciclosporine.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Ce médicament peut être responsable de malformations chez l'enfant à naître. Il est contre-indiqué pendant la grossesse. Chez la femme en âge de procréer, une contraception efficace est nécessaire pendant toute la durée du traitement et durant les 6 mois qui suivent son arrêt.

Allaitement :

L'utilisation de ce médicament contre-indique l'allaitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament METOJECT stylos

La solution doit être injectée par voie sous-cutanée, si possible dans le haut des cuisses et dans le ventre (à distance du nombril).

Les injections doivent être faites toujours le même jour de la semaine. Choisissez avec votre médecin le jour qui vous convient le mieux.

Le stylo est prérempli et à usage unique. Le médecin peut vous proposer de pratiquer vous-même les injections. Dans ce cas, des explications précises par le médecin sont indispensables.

Posologie usuelle :

1 injection par semaine. Le traitement est débuté à faible dose puis augmenté progressivement en fonction de la tolérance du traitement.

La durée du traitement est généralement de plusieurs mois. Elle est strictement individuelle.

Conseils

L'effet de ce médicament n'est pas immédiat : il est maximal après un délai de 4 à 8 semaines dans la polyarthrite rhumatoïde et de 2 à 6 semaines dans le psoriasis.

Une supplémentation en acide folique peut être recommandée par votre médecin. Elle doit être prise tous les jours de la semaine, sauf le jour de l'injection de méthotrexate.

Effets indésirables possibles du médicament METOJECT stylos

Les effets indésirables les plus fréquents sont : inflammation de la muqueuse buccale (plaies dans la bouche) , nausées, douleurs abdominales, perte d'appétit, augmentation des transaminases.

Fréquents : diarrhées, maux de tête, fatigue excessive, somnolence, éruption ou rougeur cutanée, démangeaisons, baisse des globules rouges (anémie), des globules blancs (diminution de la résistance aux infections) et des plaquettes. Toux sèche et essoufflement pouvant être le signe d'une atteinte pulmonaire.

Peu fréquents : mal de gorge, vomissements, étourdissement, confusion, douleur musculaire ou articulaire, inflammation de la vessie ou du vagin, jaunisse, chute des cheveux, augmentation de la sensibilité aux rayons ultraviolets.

Très rarement : troubles de la vision, fourmillement des extrémités, goût métallique, arrêt des règles, diminution du volume des urines, baisse de la libido, diminution de la fertilité, convulsions, ulcère de l'estomac ou duodénum, réaction cutanée grave, réaction allergique.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

LEXIQUE

AINS

Abréviation d'anti-inflammatoire non stéroïdien. Famille de médicaments anti-inflammatoires qui ne sont pas dérivés de la cortisone (stéroïdes), et dont le plus connu est l'aspirine.

anémie

Baisse du taux d'hémoglobine dans le sang, qui se traduit le plus souvent par une baisse du nombre des globules rouges. Le fer est indispensable à la synthèse de l'hémoglobine. Une carence en fer lors d'une grossesse, d'un régime végétarien, d'hémorragies abondantes ou répétées (règles) est une cause fréquente d'anémie. D'autres causes, plus rares, sont liées à des carences en vitamines du groupe B.

antimétabolite

Variété de chimiothérapie anticancéreuse qui agit en empêchant la synthèse de l'ADN des cellules en division.

Crohn (maladie de)

Inflammation de l'intestin, qui peut causer des ulcères et des rétrécissements. Elle devient souvent chronique et peut s'accompagner de diarrhées tenaces et de dénutrition.

duodénum

Partie de l'intestin dans laquelle pénètrent les aliments issus de l'estomac.

fièvre jaune

Maladie virale tropicale (Afrique, Amérique), mortelle, transmise par un moustique piquant le jour (Aedes). Une vaccination permet de s'en protéger.

globule blanc

Cellule présente dans le sang. Il en existe différents types : les polynucléaires neutrophiles, qui augmentent lors des infections ; les polynucléaires éosinophiles, dont le nombre est élevé chez les personnes allergiques ou en cas de parasitose ; les polynucléaires basophiles ; les lymphocytes et monocytes, dont le nombre s'élève en cas d'infection virale ou d'atteinte de la moelle osseuse.

globule rouge

Cellule présente dans le sang (5 millions par mm3), qui contient l'hémoglobine.

Synonyme : hématie.

hépatite

Inflammation du foie. Elle peut être due à un médicament, à un virus, à l'alcool ou à une autre cause.

Les hépatites virales guérissent généralement sans traitement. Contrairement aux hépatites A et E presque toujours bénignes, les hépatites B et C peuvent devenir chroniques : le virus persiste dans l'organisme du malade qui reste contagieux mais ne souffre pas obligatoirement de troubles hépatiques. L'hépatite chronique est dite active lorsque le virus continue à détruire les cellules du foie, destruction traduite par l'augmentation des transaminases dans le sang.

inflammation

Réaction naturelle de l'organisme contre un élément reconnu comme étranger. Elle se manifeste localement par une rougeur, une chaleur, une douleur ou un gonflement.

insuffisance hépatique

Incapacité du foie à remplir sa fonction, qui est essentiellement l'élimination de certains déchets, mais également la synthèse de nombreuses substances biologiques indispensables à l'organisme : albumine, cholestérol et facteurs de la coagulation (vitamine K, etc.).

insuffisance rénale

Incapacité des reins à éliminer les déchets ou les substances médicamenteuses. Une insuffisance rénale avancée ne se traduit pas forcément par une diminution de la quantité d'urine éliminée. Seuls une prise de sang et le dosage de la créatinine peuvent révéler cette maladie.

muqueuse

Tissu (membrane) qui tapisse les cavités et les conduits du corps communiquant avec l'extérieur (tube digestif, appareil respiratoire, voies urinaires, etc.).

numération formule sanguine

La numération mesure le nombre de globules rouges (hématies), de globules blancs (leucocytes) et de plaquettes dans le sang. La formule sanguine précise le pourcentage des différents globules blancs : neutrophiles, éosinophiles, basophiles, lymphocytes, monocytes.

Abréviation : NFS.

pénicilline

L'un des premiers antibiotiques découverts, puissant et généralement bien supporté ; il reste très utilisé malgré la possibilité d'allergies.

plaquettes

Petites cellules présentes dans le sang : elles participent à la formation des caillots.

polyarthrite rhumatoïde

Rhumatisme inflammatoire responsable de lésions articulaires, touchant notamment les mains.

psoriasis

Maladie de la peau touchant surtout les coudes et les genoux, mais aussi les ongles et le cuir chevelu. Le psoriasis se manifeste par des plaques épaisses, rouges, et recouvertes d'une pellicule blanche adhérente. Le psoriasis peut être plus ou moins inflammatoire. Il se présente parfois sous forme de petits boutons disséminés (psoriasis en gouttes). Le psoriasis peut avoir l'aspect de pustules.

réaction allergique

Réaction due à l'hypersensibilité de l'organisme à un médicament. Les réactions allergiques peuvent prendre des aspects très variés : urticaire, œdème de Quincke, eczéma, éruption de boutons rappelant la rougeole, etc. Le choc anaphylactique est une réaction allergique généralisée qui provoque un malaise par chute brutale de la tension artérielle.

sulfamides

Famille chimique représentée dans plusieurs classes de médicaments : antibiotiques, antidiabétiques, diurétiques, etc. Les sulfamides peuvent être à l'origine d'allergies.

transaminases

Enzymes dosées dans le sang, dont le taux s'élève lors de certaines hépatites. Elles figurent dans les analyses de sang sous le nom de SGOT et SGPT ou ASAT et ALAT.

tuberculose

Maladie infectieuse due au bacille de Koch. Elle peut toucher tous les organes, notamment le poumon, l'os (mal de Pott), l'appareil urinaire ou génital, l'œil.

ulcère

Lésion en creux de la peau, des muqueuses ou de la cornée.

  • Ulcère de jambe : plaie chronique due à une mauvaise circulation du sang.

  • Ulcère gastroduodénal : plaie localisée de la muqueuse de l'estomac ou du duodénum, due à un excès d'acidité et très souvent à la présence d'une bactérie (Helicobacter pylori). L'ulcère est favorisé par le stress, l'alcool, le tabagisme et la prise de certains médicaments (aspirine, AINS, etc.).

vaccin

Solution injectable destinée à immuniser l'organisme contre un virus ou une bactérie.

Il existe plusieurs sortes de vaccins :
  • Les vaccins vivants atténués : le germe contenu dans le vaccin est vivant, mais incapable de provoquer la maladie (BCG, rougeole, rubéole, oreillons, etc.).

  • Les vaccins préparés à partir de fragments de germes tués : les parties les plus immunisantes du virus ou de la bactérie sont utilisées pour préparer le vaccin (vaccins contre la polio, contre les hépatites, etc.).

  • Les vaccins contenant des toxines neutralisées (inactivées) : dans le cas du tétanos, c'est une toxine sécrétée par le germe qui est responsable de la gravité de la maladie ; le vaccin permet l'immunisation contre cette toxine.

VIH

Abréviation du virus de l'immunodéficience humaine (en anglais HIV), responsable d'une infection pouvant évoluer vers le sida.

On distingue le VIH-1 (responsable de l'épidémie mondiale) et le VIH-2 (beaucoup moins répandu que le VIH-1, surtout présent en Afrique de l'Ouest).

vitamine

Substance indispensable à la croissance et au bon fonctionnement de l'organisme. Les besoins en vitamines sont normalement couverts par une alimentation variée. Dans les pays développés, seule la carence en vitamine D, chez le jeune enfant ou le vieillard peu exposés au soleil, justifie une supplémentation systématique. Un apport supérieur aux besoins, par des médicaments notamment, peut être à l'origine d'un surdosage et de troubles divers (vitamines A et D essentiellement).