En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

NICORANDIL MYLAN PHARMA

Mis à jour : Mardi 19 Septembre 2017

Antiangoreux

Ce médicament est un générique de ADANCOR et IKOREL.

ⓘ VIDAL vous informe

  • En cas d’ulcération douloureuse sur la peau ou les muqueuses (bouche, intestins, anus, organes génitaux, cornée, etc.), il faut immédiatement arrêter le nicorandil et appeler votre médecin.

    En savoir plus.

Dans quel cas le médicament NICORANDIL MYLAN PHARMA est-il prescrit ?

Ce médicament est un vasodilatateur. Il dilate les artères, améliore l'oxygénation du cœur et lutte contre les spasmes des artères coronaires.

Il est utilisé dans le traitement symptomatique de l'angine de poitrine chez les adultes pour lesquels les traitements de référence (tels que les bêtabloquants ou les inhibiteurs calciques) sont contre-indiqués ou insuffisamment efficaces.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament NICORANDIL MYLAN PHARMA

NICORANDIL MYLAN PHARMA 10 mg : comprimé sécable (blanc) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 3,56 €.
NICORANDIL MYLAN PHARMA 20 mg : comprimé (blanc) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 7,00 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament NICORANDIL MYLAN PHARMA

p cpp cp
Nicorandil10 mg20 mg
Excipients : Acide stéarique, Mannitol, Sodium carboxyméthylamidon

Contre-indications du médicament NICORANDIL MYLAN PHARMA

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • hypotension grave ;

  • problème cardiaque (choc cardiovasculaire ou insuffisance ventriculaire gauche grave) ;

  • baisse importante du volume sanguin ;

  • accumulation de liquide dans les poumons ;

  • en association avec les vasodilatateurs utilisés dans le traitement des troubles de l'érection ou certains traitements de l'hypertension pulmonaire tels que le riociguat.

Attention

Le nicorandil peut être responsable d'ulcérations douloureuses sur la peau et les muqueuses (de la bouche, de l'intestin, de l'anus, des organes génitaux) et exceptionnellement sur la cornée. Ces ulcérations peuvent survenir plusieurs mois, voire plusieurs années après le début du traitement. En cas d'apparition de lésions chroniques dans la bouche (aphtes) ou sur la peau ou de conjonctivite (yeux rouges ou qui démangent), pensez à signaler à votre médecin la prise de ce médicament. L'arrêt du traitement permet en général la cicatrisation des lésions.

Les ulcérations gastro-intestinales peuvent conduire à des saignements, des abcès ou des perforations du tube digestif. Le risque de complications est augmenté en cas de maladie diverticulaire ou de prise d'aspirine, d'AINS (anti-inflammatoire non stéroïdien) ou de corticoïdes.

Des précautions sont nécessaires en cas d'insuffisance cardiaque, d'hyperkaliémie ou de déficit en G6PD.

Évitez la prise de boissons alcoolisées : augmentation du risque d'hypotension.

Attention : conducteurCe médicament peut provoquer des sensations vertigineuses ou une sensation de faiblesse. Assurez-vous que vous supportez bien ce médicament avant de conduire ou d'utiliser une machine dangereuse.

Interactions du médicament NICORANDIL MYLAN PHARMA avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé avec les médicaments contenant de l'avanafil, du sildénafil, du tadalafil ou du vardénafil (vasodilatateurs utilisés dans le traitement des troubles de l'érection) ou avec le riociguat (traitement de l'hypertension pulmonaire) : risque de baisse de tension grave.

Informez par ailleurs votre médecin si vous prenez un médicament qui fait baisser la tension artérielle, un médicament susceptible d'augmenter le taux de potassium dans le sang ou un médicament contenant de la dapoxétine.

Fertilité, grossesse et allaitement

L'effet de ce médicament pendant la grossesse ou l'allaitement est mal connu : seul votre médecin peut évaluer le risque éventuel de son utilisation dans votre cas.

Mode d'emploi et posologie du médicament NICORANDIL MYLAN PHARMA

Les comprimés doivent être avalés avec un verre d'eau, au cours ou en dehors des repas.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 1 comprimé, 2 fois par jour (matin et soir).

Conseils

Les comprimés sont sensibles à l'humidité. Ils doivent être conservés dans la plaquette jusqu'au moment de la prise. De plus, chaque plaquette contient, au niveau d'une bande de couleur, des comprimés de déshydratant qui ne doivent pas être ingérés.

Effets indésirables possibles du médicament NICORANDIL MYLAN PHARMA

Maux de tête, très fréquents en début de traitement ; une augmentation progressive de la posologie peut permettre de limiter leur survenue.

Fréquents : nausées, vomissements, vertiges, rougeur cutanée, augmentation de la fréquence cardiaque, sensation de faiblesse.

Peu fréquents : baisse de la tension artérielle.

Rares : douleurs musculaires, éruption cutanée, démangeaisons, hépatite, jaunisse.

Aphtes, parfois douloureux, ulcérations chroniques de la peau, de la cornée ou des muqueuses (de l'intestin, de l'anus, de la vulve, du pénis) ; ces effets indésirables peuvent survenir plusieurs mois après le début du traitement. Ils nécessitent l'arrêt du traitement (voir Attention).

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

La prescription d'un THS semble plus utile les premières années suivant le début de la ménopause (illustration).

Ménopause : un suivi de 18 ans de 27 000 femmes sous THS ou placebo écarte les risques annoncés en 2002

Les IEC et les ARA II sont formellement contre-indiqués aux 2e et 3e trimestres de la grossesse (illustration).

IEC et ARA II : un mésusage persistant pendant la grossesse

A partir du 17 octobre, l'un ou l'autre des pictogramme ci-dessus sera présent sur les boîtes des médicaments à risque pendant la grossesse.

Grossesse : les boîtes de médicaments à risque arborent le pictogramme "femmes enceintes"